Clicky



Bons Plans

Données personnelles: Microsoft ne veut plus avoir à se taire

Publié le | Modifié le

Microsoft réclame le droit de prévenir ses utilisateurs lorsque le gouvernement souhaite accéder à leurs données et porte plainte contre le ministère de la justice américaine.

Le monde de l’IT n’en a pas fini avec les autorités américaines, c’est à présent Microsoft qui s’attaque au ministère de la justice américaine. La raison est que la firme de Redmond veut avoir le droit de prévenir ses clients lorsque ceux-ci font l’objet d’une surveillance électronique de la part du gouvernement américain.

Microsoft porte plainte contre le gouvernement américain

Microsoft va porter plainte contre le “Department of Justice” américain. Le géant américain juge en effet anti constitutionnel le fait que le gouvernement puisse accéder aux données de ses utilisateurs sans qu’il puisse les prévenir. Une loi qui date de 1986, qui selon la firme de Redmond est contraire au 1er et au 4ème amendement qui protègent la liberté d’expression et les citoyens contre des saisies et fouilles abusives.

Il est très important, pour une entreprise, de savoir quand et comment le gouvernement accède à ses dossiers, que ceux-ci soient situés au bout du couloir ou sur un serveur à l’autre bout du monde” déclarait le responsable des affaires juridiques de Microsoft, Brad Smith.

Des milliers de demandes reçues par Microsoft

Au cours des 18 derniers mois, Microsoft a reçu près de 2600 requêtes du gouvernement associées à l’obligation de ne pas révéler à ses clients que leurs données faisaient l’objet d’une enquête. En outre, plus de 1700 de ces requêtes n’ont pas de limite dans le temps.

Depuis les révélations d’Edward Snowden entre 2012 et 2013, de nombreux documents ont révélé les agissements de la NSA, notamment que l’agence américaine avaient accès à des documents personnels hébergés par des entreprises américaines et que ces mêmes entreprises étaient bâillonnées. Les entreprises du web ont depuis protesté contre ces programmes de surveillance et réfuter le fait qu’elles seraient de mèche avec la NSA.

Source : lemonde.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform