Clicky



Bons Plans

Bracelet anti-cancer : Google dépose un premier brevet

Publié le | Modifié le
Le brevet du bracelet anticancer de Google Le brevet du bracelet anticancer de Google

Google vient de déposer son premier brevet concernant son projet de bracelet permettant de détecter le cancer plus rapidement.

En octobre dernier, Google annonçait son projet de développement d’un bracelet connecté permettant de diagnostiquer le cancer plus rapidement. Il semblerait que les laboratoires Google X aient passé la vitesse supérieure sur ce dossier puisque la firme vient de déposer le premier brevet concernant cette technologie. Cette information vient confirmer l’ambition de Mountain View de venir s’imposer comme un acteur majeur du domaine de la santé.

Google dépose le brevet de son bracelet anti-cancer

C’est auprès de la World Property Organization (WIPO), l’organisme dont la mission est d’encadrer les dépôts de brevets, que Google vient de protéger son idée de bracelet anti-cancer par un brevet baptisé « Nanoparticle Phoresis », littéralement phorèse de nanoparticules.

Le principe fonctionnerait en corrélation avec un autre brevet déposé par Google en 2004, à savoir celui d’une pilule contenant des nanoparticules. Ces dernières auraient pour but de se fixer sur les cellules responsables des tumeurs cancéreuses dès les prémices de leur formation. Le bracelet de Google serait alors capable de détecter ces amas de nanoparticules et donc, de diagnostiquer et localiser les tumeurs cancéreuses plus rapidement que ce que permet la médecine actuellement.

Nanoparticules à tête chercheuse

Grâce au bracelet, il serait également possible de « contrôler » ses nanoparticules. Une fois les cellules dangereuses détectées, il serait possible d’envoyer l’ordre de détruire ces dernières grâce à un contrôle par champs magnétiques ou par radiofréquences.

Le brevet du bracelet anticancer de Google

Le brevet du bracelet anticancer de Google

En cas de chute brutale des nanoparticules dans le sang, il suffirait d’ingérer une nouvelle pilule afin de les « recharger ». Google continue donc sa percée dans le domaine de la médecine. La firme teste actuellement un système de consultations médicales directement via son moteur de recherche. Les laboratoires Google X ont également déposé il y a peu un brevet concernant des lentilles connectées permettant de mesurer continuellement le taux de glycémie des personnes diabétiques.

Crédits Photos : WIPO
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform