Clicky



Bons Plans

Argiles martiennes : Et si Curiosity n’avait pas atterri sur Mars ?

Publié le | Modifié le

La mission de Curiosity pourrait être totalement remise en question à cause d’une étude publiée dans la revue Nature Géoscience. Cette dernière évoque l’éventuel problème qui réside avec les argiles martiennes. Elles ne se seraient pas formées comme les scientifiques l’avaient prévu.

L’objectif premier de Curiosity se trouve dans la recherche d’une éventuelle forme de vie grâce à l’étude des roches. L’étude publiée pourrait donc remettre en cause cette mission, car les argiles ne se sont pas formées comme les scientifiques l’avaient déclaré. Les argiles présentes au niveau du Mont Sharp et du Cratère de Gale n’ont pas été conçues par l’action érosive de l’eau liquide. La thèse que les scientifiques possèdent sur l’arrivée de la vie sur Mars est donc totalement remise en question. Curiosity a tout de même coûté près de 2.5 milliards de dollars, si cette mission est un échec, la Nasa risque d’être embarrassée et comment justifiera-t-elle cette erreur ? Certains scientifiques évoquent également que le rover ne s’est pas posé sur le meilleur site.

Les argiles martiennes ont toujours été reliées à une éventuelle forme de vie antérieure. C’est en effet Mars Express, la sonde européenne qui permet en décembre 2005 de faire leur découverte. Ainsi, il y a 4 milliards d’années, la vie aurait pu être présente dès sa création. C’est l’équipe d’Alain Meunier du CNRS qui évoque que la réalisation des argiles martiennes proviendrait du magma. En les comparant à l’atoll de Mururoa (Polynésie Française), les scientifiques ont découvert des similitudes notamment au niveau de la signature spectroscopique.

Le géologue indique donc que « les magmas contiennent beaucoup d’eau. Le gaz qui sort de la bouche des volcans est d’ailleurs en grande partie composé d’eau et de gaz carbonique ». Cela laisse présager que les argiles martiennes ne seraient pas la preuve d’une forme de vie puisqu’elles proviennent du dégazage du magma. Ainsi, Brian Hynek a commenté cette étude « cela impliquerait que le Mars primitif pourrait ne pas avoir été aussi habitable qu’on l’a pensé ». Plusieurs théories peuvent donc être émises, si Mars est réellement comme les scientifiques le pensent, Curiosity a-t-il atterri sur Mars ? Si le rover ne trouve aucune molécule organique, sa mission sera totalement un échec et remise en cause. La planète Mars a peut-être des secrets que les scientifiques n’ont pas encore découvert.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform