Clicky



Bons Plans

Android : Google soupçonné d’abus de position dominante aux USA

Publié le

Une enquête pour abus de position dominante vient d'ouvrir aux USA à l'encontre de Google qui mettrait particulièrement en avant ses propres services dans Android au détriment des autres développeurs.

À en croire les informations du très sérieux site Bloomberg, Google attire une nouvelle fois les regards de la FTC (la Federal Trade Commission, l’organisme chargé de faire respecter le droit des consommateurs aux États-Unis) et du département de Justice américain. En effet, une enquête vient de s’ouvrir concernant les pratiques de la firme autour d’Android. D’après les sources du site, c’est un abus de position dominante dont il est question, car Google prioriserait ses propres services (Maps, Gmail, YouTube…etc.) au sein de son système d’exploitation mobile Android.

Une énième accusation à l’encontre de Google

Un manque à gagner particulièrement important pour les développeurs d’applications lésées, d’autant qu’Android représente presque 60% du parc de smartphones/tablettes aux USA. Ce chiffre est d’ailleurs spécialement important puisqu’il servira à savoir si oui ou non Google est en position dominante. En effet, pour que Google soit accusé de “bundling”, il faut que “la société domine le marché avec un produit dont les consommateurs ont besoin et qu’elle les force à dépenser de l’argent pour accéder à un produit ou à un service supplémentaire. »

Bloomberg précise bien que l’enquête en est à ses tout débuts et qu’elle pourrait ne déboucher sur rien, surtout si Google coopère comme il l’a déjà fait par le passé. Si tel devait être le cas, Google reste actuellement en plein litige avec la Commission Européenne où la firme est également accusée d’abus de position dominante, mais dans la recherche sur le web cette fois.

Dur dur d’être géant

Par ailleurs, la Commission Européenne s’est également penchée sur Android mais “il n’est pas clair dans quelle mesure les enquêteurs européens et américains coopèrent” précise Bloomberg. Enfin, en Russie le moteur de recherches Yandex a lui gagné son duel face à Google qui a dû régler une amende, toujours pour abus de position dominante sur Android.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform