Clicky



Bons Plans

4G : Bouygues et SFR doivent faire mieux dans les zones peu denses

Publié le
Antennes GSM Antennes GSM

Si dans les grandes villes le déploiement de la 4G est satisfaisant, dans les zones plus isolées c'est loin d'être le cas. L'Arcep met la pression sur les opérateurs.

L’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, ne voit pas du tout d’un bon œil le retard pris par certains opérateurs concernant le déploiement de la 4G dans les zones  moins peuplées de notre pays. Elle pointe particulièrement du doigt Bouygues Telecom et SFR et les somme de respecter leurs échéances.

4G : Bouygues et SFR sont des mauvais élèves selon l’Arcep

L’attribution des bandes de fréquences de 800Mhz aux opérateurs français, via une mise aux enchères, était conditionnée à un aménagement numérique du territoire. Ainsi, les opérateurs Orange, Bouygues Telecom et SFR doivent couvrir 40% de la population d’ici le 17 janvier 2017 dans les zones peu peuplées. Ces zones représentent 63% du territoire français (22 500 communes) et 18% de la population.

L’Arcep suit de près l’évolution du déploiement des opérateurs concernés par ce contrat et constate que si Orange avec 33% de cette population couverte respecte ses engagements, en revanche pour Bouygues et SFR l’autorité se fait du souci, le taux de couverture n’étant que de 12% pour le premier et 8% pour le second. « Dès lors, ces deux opérateurs ont été mis en demeure de respecter leur échéance du 17 janvier. L’Arcep s’assurera du respect par les trois opérateurs de leurs obligations » déclarait le gendarme des télécoms.

Les opérateurs ne sont pas inquiets

Suite à cet avertissement de l’Arcep, Bouygues déclarait qu’il était inutile de s’inquiéter près d’un an avant l’échéance. « Aucune raison de penser, une année à l’avance, que les jalons de couverture sur lesquels il s’est engagé pour les fréquences 800 MHz ne seront pas respectés » déclarait dans un communiqué, Didier Casas, le secrétaire général de l’opérateur.

SFR pour sa part assure que les échéances seront respectées « conformément au plan de production communiqué à l’Arcep fin janvier« .  En revanche, en ce qui concerne la disponibilité de la 2G et la 3G dans les zones isolées, l’Arcep se déclarait totalement satisfait de l’avancée des différents opérateurs. Le taux de 100% de couverture devrait être atteint dans les délais.

Source : leparisien.fr
Crédits Photos : Wikimedia
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform