Clicky



Bons Plans

Zones blanches : un accord entre les opérateurs et le gouvernement

Publié le | Modifié le
Une antenne de télécommunications.

Les opérateurs de téléphonie devront couvrir les zones blanches 2G et 3G d’ici à mi-2017 suite à un accord passé avec le gouvernement.

Rien de plus frustrant que d’arriver quelque part et de se rendre compte qu’aucune connexion data n’est disponible sur son smartphone. Des zones blanches qui devraient bientôt devenir de l’histoire ancienne puisque le ministère de l’Économie et des Finances vient d’imposer aux opérateurs mobiles de couvrir l’ensemble des communes ne bénéficiant pas de réseau mobile (2G) ni d’accès à la data (3G) sous peine de sanctions.

Objectif 100 % 2G pour 2016

L’objectif pour Bercy, faire bénéficier de chaque mobinaute d’un accès au réseau qu’importe son opérateur et l’endroit où il se trouve sur le territoire français. L’accord signé avec Orange, Bouygues, SFR-Numericable et Free obligera donc ces derniers à couvrir les zones rurales en 2 G d’ici à la fin 2016 avec, en priorité, les « centres-bourgs ».

Le ministère de l’Économie a pour le moment dressé une liste de 160 communes concernées et va réaliser un recensement afin d’établir une liste complète pour les opérateurs. La 2G n’est pas le seul enjeu de cet accord puisque l’État veut également obliger les opérateurs à couvrir tout le territoire en 3G.

La 3G partout pour la mi-2017

Bercy précise également que « les opérateurs devront également apporter un service d’accès mobile à internet (3G) aux 2.200 communes aujourd’hui non couvertes avant la mi-2017 ». Pour faire respecter cet accord, le gouvernement renforcera les pouvoirs de l’Arcep qui disposera désormais « d’un pouvoir de sanction en cas de non-respect des objectifs par les opérateurs ». Les opérateurs devront également émettre des propositions communes afin de faciliter la diffusion d’équipement permettant d’améliorer la réception à l’intérieur des logements auprès des clients que le désirent.

Cet accord intervient dans le cadre de la Loi Macron récemment votée par le Sénat et qui doit encore être validée en commission mixte paritaire.

Crédits Photos : Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform