Test du système Netgear Orbi WiFi 6

Par Hadrien Miche,  publié le 21 mars 2021 à 14h18, modifié le 21 mars 2021 à 14h51.
Tech
9 /10

Notes

  • Facilité d'usage
    10
  • Performances
    10
  • Fonctionnalités
    8

Avantages

  • - Facile à installer
  • - Des ports Ethernet Gigabit !
  • - Des performances au top

Inconvénients

  • - Configuration poussée accessible qu'en web
  • - Pas de contrôle parental
  • - Solution Armor pas complétement en français

Orbi c'est la solution WiFi mesh de Netgear et c'est celle qui a le plus de succès ! Maintenant que le WiFi 6 (802.11ax) se développe dans nos appareils, Netgear propose une version de son kit avec des performances à la hausse ! On a testé ici la version RBK352.

Présentation

Aujourd’hui, on connecte tout au WiFi (smartphones, TV, objets connectés, caméras, etc) et selon la surface de notre logement, cela peut vite devenir un enfer en terme de débits et de couverture… Le système Orbi qu’on a testé (RBK352) est adapté pour les logements jusqu’à 200 m² et 30 appareils environ. En effet, nos opérateurs fournissent au grand maximum du CPL, mais les débits sont peu intéressants (surtout quand on a la fibre), l’intérêt d’avoir un réseau maillé, c’est de n’avoir qu’un réseau WiFi dans tout le logement et d’éviter les zones mortes.

Dans la boite, on a donc un routeur, on va retrouver dessus 3 ports Ethernet en Gigabit et un port WAN pour la connexion à notre box Internet. Sur le Satellite, on a un bouton de synchronisation et 2 ports Ethernet Giga. Un ajout bienvenue par rapport à l’ancienne génération que nous avions testé ici. Pour le reste, les produits sont plus petits, plus design et plus performants grâce au WiFi 6 ! Dans le reste de la boîte, on va retrouver les adaptateurs secteurs UK, EU ainsi qu’un câble Ethernet plat pour pouvoir le brancher à notre routeur.

Configuration et application

La configuration est simple, on branche le routeur Orbi sur une prise secteur et on le relie à notre ancien routeur. La suite de la configuration se passe sur le smartphone sur lequel on retrouve l’application “Orbi”. On définit le mot de passe administrateur, on règle le WiFi et son mot de passe, ainsi que le réseau invité si on souhaite en créer un. A la fin de la configuration, il est rappelé qu’il faut désactiver l’ancien WiFi pour éviter les problèmes (en cas de copie de la configuration).

Le satellite lui se branche au secteur dans une pièce éloignée, et l’application se chargera de retrouver l’appareil et ainsi créer le réseau maillé. Voilà ! C’est tout pour la configuration, notre réseau est activé, à nous le WiFi dans toutes les pièces. Il aura fallu moins de 5 minutes pour tout régler. Si vous êtes un power-user qui souhaite choisir son DHCP, ses DNS, fixer des adresses IP, il faudra passer par l’interface web.

Faisons un tour du côté de l’application :

L’application Orbi se veut simple d’utilisation et c’est pour cela qu’on retrouve des grandes icônes permettant d’accéder rapidement aux fonctionnalités. Ainsi, on va pouvoir connaitre les appareils présents sur notre réseau, leur autoriser l’accès à Internet ou non (pas de plage horaires malheureusement), modifier le mot de passe du WiFi, activer le réseau invité, faire des speedtests et des mesures dans les pièces de la maison afin de s’assurer d’une bonne couverture.

 

Netgear fournit dans le package, un essai d’un mois à la solution Armor en partenariat avec BitDefender, grâce à ça, on sera protégé de certaines URLs malveillantes et si on installe l’application sur ses appareils de pouvoir les scanner comme un antivirus classique. La zone de notifications permet de se rendre compte de ce qu’il se passe sur notre réseau. C’est pratique, et ça peut être rassurant pour certains vu qu’elle reste très accessible, dommage de ne pas être proposé en français…

Performances

Maintenant que le système Orbi est configuré, j’ai réalisé quelques tests de performances pour voir si cela améliorait bien ma connexion. En filaire, je flirte avec les 3 ms de ping, 829 Mbps en download et 477 Mbps en upload.

Mon routeur SFR ne proposant pas le WiFi 6, j’ai déjà doublé ma vitesse rien que dans le salon :

Dans la pièce la plus éloignée de mon appartement (plus de 10 m de distance du routeur principal et avec plusieurs cloisons), le gain est moins présent, mais j’ai gagné en stabilité sur ma connexion. Il n’était pas rare de devoir passer sur ma connexion 4G pour avoir du débit.

Conclusion

Pour avoir essayé du CPL et du réseau mesh (ou maillé), ma préférence va clairement au réseau mesh qui propose des débits bien supérieurs ! L’avantage, c’est qu’on a un seul réseau WiFi qui rayonne dans tout le logement. Au cas où, des ports Ethernet sont disponibles pour les appareils un peu plus exigeants, mais autrement, la solution fonctionne et ne demande pas de connaissances spécifiques en réseau. A 215 €, le système Orbi est un must-have pour résoudre tous vos problèmes de connexions WiFi.