Clicky

Les meilleurs outils pour un jardin connecté

Par Nerces,  publié le 28 mai 2018 à 16h50, modifié le 18 juillet 2018 à 14h23.
Top du Top
McCulloch ROB R1000
  • Un appareil esthétique et doté d’une bonne finition
  • Recharge relativement rapide
  • ROB travaille par presque tous les temps
  • Efficacité de tonte
  • Peu contrarié par le relief du jardin
  • Fonctionne de manière assez silencieuse
Coup de coeur
Green IQ
  • Fonctionnalités aussi nombreuses que détaillées
  • Une programmation aux petits oignons
  • Capable de prendre en compte les variations climatiques
  • Compatible Ethernet et Wi-Fi
  • La corvée d’arrosage… c’est terminé !
Qualité / Prix
Soil Tester
  • Installation et configuration en moins de cinq minutes
  • Analyse du sol et des conditions de vie de nos plantes
  • Application complète et fonctionnelle

De la maison connectée au jardin branché, il n’y a qu’un pas que la domotique a franchi allègrement. Plantations, arrosage, entretien, elle est partout et même dans les jardinières de nos appartements.

Nature et technologie, deux mots que l’on avait peine à associer tant le second semblait incompatible avec le respect du premier. Pourtant, depuis quelques années et l’explosion du phénomène des objets connectés, on se rend compte qu’il est tout à fait possible de les concilier. Les objets connectés offrent même l’opportunité de parfaire notre vision du jardin, d’améliorer considérablement sa gestion et de donner le goût des plantes même aux moins volontaires des « jardiniers ». La technologie a déjà transformé la façon de faire de l’agriculture, de gérer les grands domaines forestiers, elle se plie maintenant aux exigences de tout un chacun de sorte que vous ne regarderez plus jamais votre jardin – ou vos jardinières – de la même façon.

EdynEdyn

En effet, nous avons parfaitement conscience que le « jardin connecté » ne pourrait être une réalité pour tous nos lecteurs et nous avons décidé d’englober ce qui concerne le jardin en tant que tel, mais aussi tout ce qui a trait aux « plantations » d’intérieur. Les différentes solutions, les multiples outils que nous avons sélectionnés peuvent donc – selon le cas – s’appliquer aux seuls jardins, aux jardinières d’intérieur ou aux deux à la fois. Notez également que certains produits existent en plusieurs versions en fonction de la surface de votre jardin et/ou de la taille de vos jardinières. Afin de ne pas surcharger notre sélection, nous ne retenons alors pas tous les modèles et vous laissons le soin de fouiner un peu.

Jardin connecté TuinHackTuinHack

Les meilleures solutions pour le jardin connecté

  1. Green IQ (230€)
  2. Robomow RX12 (650€)
  3. Worx Landroid Robot tondeur SO500i (850€)
  4. McCulloch ROB R1000 (1000€)
  5. Netatmo Station Météo (120€)
  6. Soil Tester (25€)
  7. Parrot Pot (100€)
  8. Tregren Genie 3 plantes (100€)
  9. Smart Lilo (100€)
  10. Mipow Lumière de jardin (50€)
  1. Green IQ (230€)

    Green IQ est ce que l’on peut appeler un « assistant de jardinage » et il se consacre tout entier à la gestion de l’arrosage de votre parcelle. Il se présente sous la forme d’un petit boîtier rond avec deux câbles qui en sortent et deux prises sur lesquelles connecter l’alimentation et le réseau (port Ethernet standard, mais le Wi-Fi est aussi de la partie). On est tout de suite impressionné par la qualité de finition et la présence de nombreux accessoires en plus d’une notice en français.

    En même temps, il vaut mieux car le Green IQ n’est pas exactement plug & play. Il nécessite une procédure relativement longue de configuration, création de compte et authentification. Heureusement, cette mise en place relativement fastidieuse n’est pas vaine. Green IQ est extrêmement pratique. Il permet d’automatiser complètement la procédure d’arrosage au travers de multiples outils de programmation. Il est possible de définir des zones d’activité, des plages horaires et des durées. Mieux, Green IQ est parfaitement capable de s’ajuster en fonction de la météo et la promesse d’économiser eau et électricité est parfaitement tenue, même s’il nous est impossible de quantifier précisément la chose. Le fonctionnement connecté de l’appareil permet évidemment de faire tout ceci à distance, sans même être à son domicile.

    Inutile d’entrer dans des détails de configuration qui n’auraient pas leur place ici, retenez simplement que Green IQ fait ce pourquoi il a été créé. Il le fait avec la manière, en n’oubliant aucune fonctionnalité clé et en proposant une interface conviviale. Pour la forme, nous émettrons une minuscule réserve quant à l’impossibilité de recevoir les différents rapports sur plusieurs comptes mail qui correspondraient, par exemple, aux différents membres de la famille. Vous le voyez, il nous faut chercher la petite bête pour reprocher quelque chose à ce produit remarquable.

    • Fonctionnalités aussi nombreuses que détaillées
    • Une programmation aux petits oignons
    • Capable de prendre en compte les variations climatiques
    • Compatible Ethernet et Wi-Fi
    • La corvée d’arrosage… c’est terminé !
    • Mise en œuvre un peu fastidieuse, mais détaillée avec précision
    • Impossible de configurer plusieurs compte emails pour les rapports
  2. Robomow RX12 (650€)

    Existe-t-il pire corvée que de tondre son jardin ? Les constructeurs de ces robots plus ou moins intelligents partent du principe que non pour nous proposer leurs tondeuses connectées. Robomow est l’un des plus dynamiques sur ce segment de marché et il vient d’ailleurs de renouveler une partie de ses gammes avec la série RX que nous retenons pour son modèle RX12, mais d’autres sont aussi intéressants.

    La tondeuse est conçue pour des surfaces relativement modestes allant jusqu’à 200m². Au-delà, il sera préférable de viser l’un des deux autres produits que nous retenons. L’intérêt premier de cette RX12 est évidemment sa petite taille : avec ses 53×42 centimètres, elle peut véritablement se glisser partout et ne manquer aucun recoin de votre jardin. L’autre caractéristique essentielle de cette sympathique machine est liée à sa facilité d’utilisation : Robomow conserve ici une formule qui a fait son succès sur de précédents modèles avec un « fonctionnement à bouton unique » comme le constructeur se plaît à nous le rappeler. L’objectif est très clair : que le robot-tondeuse soit opérationnel en moins d’une heure, temps de mise en place, de configuration et de programmation compris.

    Le moins que l’on puisse dire est que le pari est largement tenu même si nous aurions aimé un petit écran LCD sur la tondeuse elle-même afin de lever toute ambiguïté. Il faudra passer par l’application pour tout gérer, mais après tout, on est connecté ou on ne l’est pas ! L’avantage de cette RX12 par rapport aux autres modèles de la gamme est la présence – optionnelle hélas – d’un module GSM qui permet de mieux gérer tout l’aspect programmation et le fonctionnement de la tondeuse. Soulignons d’ailleurs la liaison très correcte entre la RX12 et l’application smartphone : sur de nombreux autres modèles – même chez Robomow – il arrive que l’on perde le signal du robot de tonte, ici c’est plutôt rare.

    Enfin, un dernier mot sur la qualité de la coupe justement. Tant que l’on s’en tient à l’usage recommandé par Robomow, il n’y a rien à reprocher à cette RX12. Même lorsque l’herbe est relativement haute, elle parvient à ses fins et le résultat, sans être impeccable, est très correct. Un petit regret toutefois, le prix des accessoires est relativement élevé. Dans le cas de la lame, on peut difficilement faire sans, mais comme la RX12 est proposée à « petit prix » cela compense partiellement.

    • Mise en place et configuration très simples
    • Compacité et finition du robot
    • Application pratique et conviviale
    • Qualité globale de la tonte
    • Module GSM, hélas en option
    • En difficulté sur des terrains accidentés
    • Prix des accessoires relativement élevé
    • Temps de charge très long (plus de 12 heures)
  3. Worx Landroid Robot tondeur SO500i (850€)

    Worx est une société reconnue dans le petit monde des robots de tonte et la gamme Landroid est très appréciée de ses utilisateurs. La perfection n’étant pas de ce monde, il y a évidement à redire, mais la SO500i est un produit que nous recommandons chaudement dès lors que vous disposez d’un jardin d’une superficie allant jusqu’à 500m². En premier lieu, nous avons apprécié la fonction de tonte « automatique ». Entendez par là que l’intelligence artificielle implémentée dans le Landroid permet de se passer de programmation. Précisons tout de même que si c’est possible, ce n’est conseillé qu’avec les jardins les plus réguliers.

    Dès lors que votre carré de verdure est un peu plus désordonné, nous vous invitons à utiliser l’application (Android / iOS) qui permet de définir assez rapidement des routines de tonte. Notons d’ailleurs que même dans ce cas-là, le produit de chez Worx réalise un parcours relativement désordonné qui le fait repasser plusieurs fois au même endroit, rien de catastrophique cependant. Un petit peu plus gênant, le Landroid a quelques difficultés avec les obstacles les plus subtiles et se trouve incapable de tondre autour de sa plaque de recharge. Là encore, rien que de très classique, mais cela reste frustrant.

    D’autant plus que Worx a fait du très bon travail pour que son Landroid soit à même de réaliser une tonte de grande qualité, et ce, sans oublier les bordures. Nous n’avons pas vu beaucoup de produits capables de se rapprocher ainsi des allées pavés que l’on trouve dans beaucoup de jardins. Dès lors que les fils de délimitation ont été correctement placés, Landroid est assez stupéfiant et ne se laisse pas impressionner par des pentes prononcées ou par la pluie : dans ce dernier cas, il va sagement se ranger sur sa base pour attendre que l’herbe sèche. Il en profite d’ailleurs pour refaire le plein de batterie car, c’est peut-être un autre « défaut », une pleine charge ne lui permet de rester autonome qu’une 40aine de minutes.

    Heureusement la charge complète se fait très rapidement par rapport à la concurrence, en moins de 3 heures le tour est joué. Pour finir, nous avons apprécié le (relatif) silence dans lequel opère le Landroid. Nous précisons relatif car il s’agit toujours d’une tondeuse à gazon, mais elle casse un peu moins les oreilles que les autres.

    • Qualité de la tonte pourvu que la délimitation ait été bien posée
    • Capable de taquiner les bordures avec précision
    • Capteur de pluie, pause le temps que l’herbe sèche
    • Très à l’aise dans les montées… et les descentes
    • Niveau sonore relativement contenu
    • Pas d’écran LCD qui aurait été un plus pour la programmation
    • A parfois du mal avec les obstacles les plus subtiles
  4. McCulloch ROB R1000 (1000€)

    Troisième et dernier robot de tonte que nous vous conseillons le McCulloch ROB R1000 est un poids lourd que nous suggérons aux possesseurs de bonnes parcelles… jusqu’à 1000 m². Notez que si vous avez encore plus, tous les constructeurs précédemment cités disposent d’outils pour aller encore plus loin, mais nous estimons que cette triple sélection constitue déjà une belle entrée en matière.

    Les machines de la série ROB profitent du renouvellement de gamme actuellement réalisé par McCulloch. Le constructeur a complètement revu ses produits « intelligents » et le résultat est à la hauteur des attentes. ROB est effectivement capable de tondre de vastes étendues de manière complètement autonome dès lors que l’on a délimité la zone à traiter. Le câble est un peu contraignant à mettre, mais ensuite, tout le travail est pour ROB. Ce dernier a d’ailleurs le bon goût d’être capable de tondre de jour comme de nuit – normal pour un robot – mais aussi par temps de pluie. Mieux, le « relief » ne lui fait pas peur et des côtes / pentes jusqu’à 25% sont à sa portée.

    Nous avons particulièrement apprécié son habileté dans le « mulching ». Pour faire simple, dès lors qu’il est utilisé de manière régulière, il coupe l’herbe en particules suffisamment fines pour qu’il ne soit pas nécessaire de les ramasser ensuite. Elles sont éparpillées sur le sol et servent d’engrais naturel. D’autres robots se vantent d’en faire autant, mais ils ne sont pas nombreux à faire aussi bien que ROB. Comme avec tous les autres robots de tonte, il faut toutefois accepter de bien préparer le terrain et au même titre que nos deux autres prétendants, ROB est en difficulté dès lors qu’il rencontre de petits obstacles comme de petites branches.

    Terminons en soulignant la bonne qualité générale de sa tonte et son fonctionnement qui lui permet d’alterner une heure de tonte avec une heure de recharge : il peut ainsi travailler des heures durant. Enfin, malgré sa puissance, ROB est relativement discret, il se situe dans la bonne moyenne, aux côtés du Landroid de Worx.

    • Un appareil esthétique et doté d’une bonne finition
    • Recharge relativement rapide
    • ROB travaille par presque tous les temps
    • Efficacité de tonte
    • Peu contrarié par le relief du jardin
    • Fonctionne de manière assez silencieuse
    • En difficulté face aux petits obstacles quotidiens dans un jardin
    • Contrainte du fil de délimitation qui pèse sur un grand jardin[
  5. Netatmo Station Météo (120€)

    La Station Météo imaginée par le Français Netatmo est un autre produit que nous chérissons particulièrement à BeGeek. Il faut dire que cette double colonne est une petite merveille aussi bien en termes de conception que de dessin. Une colonne – la plus petite des deux – prend place à l’extérieur et communique avec sa grande sœur par signal radio. Cette grande sœur se retrouve, elle, un peu n’importe où dans la maison : la connexion radio n’impose quasiment aucune limite de distance ou d’obstacle. Seule précaution à prendre que cette grande sœur reste relativement proche de votre borne Wi-Fi puisque c’est au travers de cette technologie qu’elle va se connecter à Internet et à votre réseau domestique.

    Ensuite, tout n’est que bonheur. L’installation et la configuration de la Station Météo sont stupéfiantes et les termes plug & play prennent ici tout leur sens : si en deux minutes, vous n’avez toujours pas réussi à connecter les deux colonnes à votre réseau domestique, c’est que vous avez oublié d’insérer les piles ! Notons tout de même qu’il est nécessaire de créer un compte chez Netatmo afin, ensuite, de pouvoir recevoir les informations captées par les deux colonnes. En effet, ces deux appendices fonctionnent de paire afin d’apporter un maximum de données à leurs utilisateurs. C’est ainsi que l’on peut s’informer du taux d’humidité dans la maison, mais aussi de la température intérieure, du taux de CO2 dans l’air ou des nuisances sonores. Au final, Netatmo abouti à un score dit de « confort intérieur » qui permet d’avoir un indicateur clair de la bonne qualité de notre intérieur.

    Sans surprise, la Netatmo Station Météo est évidemment capable de retourner quantités d’informations sur les conditions extérieures. Ici, ce sont le taux d’humidité, la température, la qualité de l’air ou la pression atmosphérique qui sont renvoyés vers l’utilisateur. Ce dernier peut également consulter des prévisions météorologiques. La précision des valeurs renvoyées, la simplicité d’utilisation et le design de l’appareil nous ont convaincu. Confort de geek, mais aussi véritable outil de jardinier, la Netatmo Station Météo reste relativement cher, nous en avons conscience.

    • Installation et configuration déconcertantes de simplicité
    • Quantité de mesures tant intérieures qu’extérieures
    • Précision des mesures retournées
    • Un produit élégant et discret
    • Pas d’écran pour afficher les informations
    • Prix relativement élevé
  6. Soil Tester (25€)

    Il y a encore quelques mois, nous vous aurions conseillé le Parrot Flower Power, mais celui-ci n’est plus disponible et pour remplir plus ou moins le même rôle, nous n’avons d’autre choix que de vous suggérer ce Soil Tester imaginé par Xiaomi. Sur le principe, il n’y a pas grand-chose à redire : il s’agit d’un outil dont le but est de nous renseigner sur l’état de santé de nos plantes et, si problème il y a, il doit nous donner quelques pistes pour trouver un moyen d’y remédier.

    Dans la pratique, ce Soil Tester part sur de bonnes bases avec une mise en place et une configuration très simples. Le produit prend la forme d’un petit appareil en plastique d’une douzaine de centimètres de haut et de moins de 100 grammes. On décide du pot dans lequel on le plante et… c’est tout. Le Soil Tester doit ensuite faire, tout seul, son travail et nous retourner diverses informations sur la terre dans laquelle évolue notre végétal. Il évalue l’humidité du sol, détermine la qualité de lumière reçue par la plante et la température de son environnement. Tout l’intérêt du produit réside ensuite dans les conseils qu’il prodigue et c’est là que le bilan est un peu moins brillant.

    De manière générale, on est plutôt satisfait des commentaires qu’il nous renvoie, mais en creusant un peu les choses, on se rend compte que les mesures varient sensiblement en fonction de la position du Soil Tester dans notre pot témoin. Attention, nous n’avons rien à lui reprocher quand aux remarques effectuées, nous émettons simplement des réserves sur certaines mesures : dans l’ensemble, elles paraissent bonnes, mais il y a malgré tout un risque d’imprécision qu’il est préférable d’avoir à l’esprit au moment de l’achat. Reste que Xiaomi n’en demande pas une très grosse somme.

    • Installation et configuration en moins de cinq minutes
    • Analyse du sol et des conditions de vie de nos plantes
    • Application complète et fonctionnelle
    • Les valeurs changent nettement selon la position dans le pot
    • Moins précis que le Flower Power de Parrot
  7. Parrot Pot (100€)

    Alors que nous regrettons encore la disparition du Flower Power de la marque Parrot, cette dernière distribue toujours – pour le moment ? – son pot de fleurs connectés, le Parrot Pot. Plutôt que de planter un accessoire dans notre pot de fleurs, Parrot nous invite à directement prendre un pot de fleurs bardé de capteurs. L’objectif est bien sûr d’avoir quantités d’informations sur l’environnement de la plante que l’on souhaite y faire pousser.

    Au total, Parrot a intégré quatre capteurs. Ils doivent mesurer l’humidité du sol, les besoins en fertilisant, la température et l’ensoleillement dont bénéficie notre plante. Parrot ne s’arrête cependant pas en si bon chemin et intègre du même coup un système d’arrosage automatique doté d’un réservoir de 2,4 litres. L’idée est ici bien sûr d’échapper à la corvée et de ne plus oublier d’hydrater la plante. Mieux, ce réservoir est « intelligent » et se trouve capable d’ajuster la quantité d’eau dispensée en fonction du degré d’hygrométrie de la terre.

    Sur le papier, tout cela est absolument merveilleux et la Parrot Pot est une bénédiction pour qui n’a pas la main verte. Hélas, de nombreux utilisateurs se plaignent de problèmes de conception et notamment de fuites d’eau vers le compartiment à piles. Nous n’avons pas rencontré pareil problème et si nous apprécions beaucoup ce produit, nous estimons indispensable de vous mettre en garde. Espérons qu’il ne s’agisse que de problèmes ponctuels appartenant aujourd’hui au passé, le produit est une vraie bonne idée.

    • Un pot sobre et élégant (trois coloris disponibles)
    • Même un enfant de dix ans parviendrait à le mettre en route
    • Une bénédiction pour vos plantes maltraitées
    • Attention à d’éventuels problèmes de fuites d’eau
  8. Tregren Genie 3 plantes (100€)

    Autrefois connue sous le nom d’IndoorGarden, Tegren est une société très active dans le domaine des jardinets écologiques. Basée en Finlande, elle propose régulièrement de nouveaux produits et devrait avoir une nouvelle gamme dès le début de l’année prochaine. En attendant l’arrivée de ces nouveautés, nous vous conseillons de jeter un œil aux solutions Genie et, plus particulièrement, à ce Genie 3 plantes.

    À la manière du Smart Lilo de Prêt à Pousser, le Genie est une culture qui repose sur le principe de l’hydroponique. En un mot comme en cent, on cultive en s’appuyant principalement sur l’eau. Genie combine ainsi un réservoir d’eau et une petite pompe qui vient distiller l’arrosage nécessaires aux « cultures ». L’arrosage en question est particulièrement précis et régulier : des cycles de 10 secondes toutes les 40 minutes. L’objectif est ainsi de parvenir à une croissance à la fois saine et particulièrement rapide.

    Pour compléter son Genie, Tregren livre deux sachets de nutriments qui lui offrent une autonomie complète de six semaines. Nous touchons ici aux limites du procédé : il est relativement coûteux à l’usage. Il faut non seulement se payer le produit de base, mais aussi les capsules de graines et les sachets de nutriments. Reconnaissons en revanche que le principe est tout à la fois ludique et très fonctionnel. La variété des graines Tregren devrait achever de vous convaincre de l’intérêt de cette solution : ce n’est pas tous les jours qu’un Parisien peut cueillir des fraises, des piments ou des tomates cerises de son « jardin ».

    • Installation et fonctionnement simplissimes
    • Variété des graines proposées par Tregren
    • De très nombreux accessoires pour personnaliser son « jardin »
    • Des récoltes rapides et régulières
    • Encore moins connecté que le Smart Lilo
    • Coûteux à l’usage
  9. Smart Lilo (100€)

    Smart Lilo est un produit que nous affectionnons particulièrement chez BeGeek. Imaginé par la jeune société Prêt à Pousser, il fonctionne comme un mini-potager destiné aux plus citadins d’entre nous, ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un véritable jardin. L’idée est simple comme bonjour : trois petits pots, des capsules de graines bio et un éclairage réglable via votre smartphone. Ensuite, il suffit (presque) de laisser faire la nature pour récolter toutes les semaines, et ce, pendant trois à cinq mois des plantes pour vos préparations culinaires.

    Les possesseurs d’un Smart Lilo devront simplement veiller à ce que le niveau d’eau ne descende pas en-dessous d’un certain seuil. Cela dit, les choses étant bien faites, Smart Lilo est conçu autour de trois flotteurs qui contiennent graines et substrat. Lorsque l’eau vient à manquer le niveau du flotteur nous l’indique de manière on ne peut plus claire et il suffit de remplir le pot pour éviter tout problème

    Le « potager » Smart Lilo en lui-même coûte relativement cher (une centaine d’euros) et il faut également ajouter le prix des graines : les capsules sont à 6 euros. Tout l’intérêt de la chose réside dans la grande variété que nous propose Prêt à Pousser. Aujourd’hui, l’accent est mis sur les aromates avec une dizaine de variétés allant de la ciboulette, à la menthe en passant par la coriandre, la moutarde ou la sauge. Depuis peu, Prêt à Pousser a également ajouté cinq variétés de fleurs : mélisse, pétunia rose, tournesol, pourpier, sauge ornementale. À l’avenir, il est question d’ajouter quelques fruits, mais cela reste à l’état de projet pour le moment.

    • Redoutable de simplicité
    • Décoratif : un potager mignon comme tout
    • Grande variété de graines (aromates, fleurs)
    • Des récoltes rapides et régulières
    • Aspect connecté limité à la gestion de l’éclairage
    • Revient assez cher au final
  10. Mipow Lumière de jardin (50€)

    Nous terminons notre petite sélection dédiée au « jardin connecté » par un produit certes connecté et destiné à trôner dans votre jardin, mais qui ne vous aidera pas le moins du monde à l’entretien ou la pousse de ce dernier. Non, le Mipow est un petit éclairage particulièrement bien conçu qui doit vous permettre d’aboutir à des ambiances originales et variées.

    Commençons une fois n’est pas coutume par évoquer les limitations du produit et par son plus gros « problème ». En effet, la Mipow est un tout petit luminaire et rien que pour éclairer une allée, il va vous falloir une petite dizaine de lampes : à plus ou moins 50 euros l’unité, vous imaginez ce qu’il vous en coûtera pour donner une ambiance à votre « parc » de 250 mètres carrés ! Autre défaut, Mipow a parfois quelques problèmes de communication avec votre smartphone (Android ou iOS). Rien de catastrophique et on parvient toujours à nos fins, mais dans un monde ultra-connecté, nous sommes de moins en moins enclins à accepter ces petits moments de faiblesse.

    Pour le reste, Mipow respecte parfaitement son cahier des charges. L’éclairage multicolore ne permet évidemment pas de monter un spectacle digne de la Fête des Lumières de Lyon, mais vous donnerez un cachet particulier à votre jardin en deux temps, trois mouvements. Les couleurs se distinguent bien les unes des autres et la programmation se fait très facilement. Un produit certes simple, mais très agréable.

    • Une interface simple et fonctionnelle
    • L’éclairage n’est pas très puissant, mais parfait pour distiller une ambiance
    • Multicolore pour plus de variété dans les effets
    • Une seule lampe ne sert presque à rien et la facture monte vite
    • Petits soucis de communication avec le smartphone

Classement

#
Aperçu
Produit
Prix
 

Newsletter Begeek


Recevez le meilleur de Begeek sélectionné par la rédaction.


Recevez chaque jour notre sélection de bons plans !