\r\n

Les autorit\u00e9s chinoises veulent une mainmise sur Internet

\r\nLe\u00a0gouvernement\u00a0chinois continue donc son\u00a0travail de sape aupr\u00e8s des services les plus populaires de la toile afin d\u2019\u00e9tablir sa\u00a0propre souverainet\u00e9 sur Internet. L\u2019ann\u00e9e\u00a02014 a \u00e9t\u00e9 marqu\u00e9e par de nombreuses attaques contre Google et ce, \u00e0 l\u2019approche du 25e anniversaire de la lutte pour la d\u00e9mocratie de Tian\u2019anmen en juin 1989.\r\n\r\nLes autorit\u00e9s chinoises semblent craindre une nouvelle mont\u00e9e de la contestation par le biais de la toile \u00e0 l\u2019instar de ce qui s\u2019est pass\u00e9 lors du printemps arabe. Le Parti Communiste chinois renforce donc sa politique de r\u00e9pression de la toile, en durcissant les lois et les peines encourues pour des propos jug\u00e9s \u00ab\u00a0diffamatoires\u00a0\u00bb envers le r\u00e9gime. Les arrestations de journalistes et de dissidents se sont multipli\u00e9es ces derni\u00e8res semaines. Le blocage de Gmail constitue donc une nouvelle \u00e9tape vers la censure apr\u00e8s celui de Twitter, Facebook, YouTube et de nombreux sites d\u2019informations.\r\n\r\nDu c\u00f4t\u00e9 du gouvernement chinois, on affirme que ce blocage de Google n\u2019a rien \u00e0 voir avec un gouvernement qui s\u2019efforce de fournir \u00ab\u00a0les meilleures prestations aux investisseurs \u00e9trangers\u00a0\u00bb selon Hua Chunying, l\u2019une des porte-parole du minist\u00e8re chinois.","description":"La messagerie Gmail est inaccessible en Chine depuis lundi 29 d\u00e9cembre au matin. Un blocage provenant sans doute du gouvernement chinois."}]}