Clicky



Bons Plans

Voiture autonome : Google et Ford pourraient s’associer

Publié le

De plus en plus de constructeurs automobiles s'intéressent aux voitures autonomes. Pour accélérer le développement, Google et Ford pourraient signer un partenariat.

Le constructeur automobile Ford pourrait rejoindre Google dans le développement de sa voiture sans chauffeur. Un accord serait sur le point d’être signé entre les deux géants américains. Une association qui pourrait accélérer la venue sur le marché des premières voitures autonomes.

Google et Ford ensemble pour développer la Google Car ?

De plus en plus d’entreprises High Tech ou ayant une relation de près ou de loin avec les automobiles s’intéressent aux voitures sans chauffeur. Si il y a quelques années, lorsque Google avait annoncé la Google Car, certains ne voyaient en ce projet que de la science-fiction, il s’avère que désormais tous les grands veulent participer. C’est le cas de Ford avec qui la filiale du groupe Alphabet pourrait s’associer.

D’après le site Automotiv News, ce partenariat pourrait être annoncé lors du salon Consumer Electronics Show de Las Vegas qui se déroulera début janvier. Ni Ford ni Google n’ont voulu commenter cette information, mais des responsables de la firme de Mountain View ont bien confirmé que des discussions sont en cours avec différents constructeurs automobiles.

Les détails de l’accord restent à préciser

Si effectivement, selon certains médias américains, des discussions ont bien lieu, l’accord ne serait pas encore tout à fait clair. Google et Ford ont déjà quelques connexions, le géant de la technologie ayant récemment embauché John Krafcik, un ancien cadre de Ford qui a également travaillé chez Hyundai. Ford a toujours été très ouvert avec les plus grands acteurs des nouvelles technologies en équipant ses véhicules des systèmes d’exploitation de Microsoft, BlackBerry ou encore Apple.

Google pourrait profiter de l’expérience de Ford dans le domaine de l’automobile et le constructeur américain, quant à lui, pourrait en apprendre plus sur le côté logiciel et applicatif. Les deux entreprises vont devoir trouver un terrain d’entente mais certains médias américains déclarent qu’il est peu probable que ce soit un contrat exclusif.

Source : lesechos.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform