Clicky



Bons Plans

Visite des laboratoires de R&D de Logitech

Publié le

Nous sommes allés en Suisse à la rencontre de la R&D en charge de la gamme Gaming de Logitech pour comprendre ce qui se cache derrière...

Situé à Lausanne (Suisse) dans le campus de l’EPLF (une des deux écoles de polytechniques fédérales Suisse), le “Daniel Borel Innovation Center” du nom d’un des fondateurs de Logitech est un espace immense où nous avons pu pénétrer dans les laboratoires et comprendre un peu mieux comment étaient conçues les souris et les nombreux tests effectués afin qu’en tant que gamer, nous ayons les produits les plus à même de résister à nos séances de jeux.

Pour commencer, dans ce centre, 150 personnes sont dédiées à la conception et à l’ingénierie des produits ainsi que des membres clés des Business groupes périphériques pour PC et Tablettes. C’est pourquoi dès l’entrée on peut y voir certains produits trôner fièrement :

Après un rapide petit tour, nous entrons dans le vif du sujet avec la partie Gaming de Logitech. C’est Christopher Pate (Senior Product Manager Worldwide) qui nous a ainsi parler des innovations et du savoir-faire que l’équipe Logitech met dans chacun des produits.

Les prototypes de la souris Logitech G600 par exemple, nous montre à quel point le design a su évoluer avant d’atteindre celui qu’on lui connait :

Mais le design ne fait pas tout, ce qui reste le plus important est bien la technologie à l’intérieur des produits ! Et pour cela rien de mieux que d’écouter ce que nous, gamers, avons à dire ! En profitant de l’installation sur un campus, ils ont un panel de joueurs prêt à rendre service à la marque afin de concevoir des produits de plus en plus performants.

C’est ainsi que les produits de la gamme G (pour gaming) sont fait pour durer dans le temps :

Une souris qui tient donc quasiment 6 millions de clics par an avec une durée de vie supérieure à 3 ans, c’est beaucoup pour une souris 🙂 suite à ça, nous avons pu tester la véracité de leurs propos sur la puissance de leurs claviers et souris avec différents jeux vidéo :

Un logiciel pour les gouverner tous, on pilote et on gère les macros de notre clavier/souris/casque avec un seul logiciel et on a la possibilité de faire plein de choses selon le profil adapté à chaque jeu vidéo ! Après la petite configuration (ou non, des pré-réglages existent), nous commençons sur Counter-Strike Global Offensive avec Gohanblog et on se fait déjà insulter de cheater… la communauté n’a pas évolué ou sommes-nous trop bon ? Bref, ce moment était une petite pause dans cette visite des locaux…

Après une présentation des chiffres de l’entreprise, nous montons à l’étage pour un petit préambule nous est présenté par un des ingénieurs de la firme : François Morier afin de nous expliquer comment fonctionne une souris.

Je ne rentrerai pas dans les détails même si je le voudrai bien, mais sachez qu’au début on part à peu près de ça :

Une LED, un pointeur qui va analyser tout ça et voilà vous avez une souris ! C’est facile non ? Malheureusement c’est bien plus compliqué que ça, puisque il faut bien gérer les accélérations, la précision du geste, la surface, l’échantillonnage etc… Une montagne de données que votre souris doit être capable d’analyser en un temps record pour être efficace !

 

Nous partons dans les sous-sols du centre pour découvrir les tests effectués…

3 laboratoires pour nous permettre de comprendre un peu plus les choses : le suivi, l’optique, et une salle spéciale…

Dans le laboratoire dédié à l’optique, on se croirait revenu en salle de physique, les mêmes appareils (à quelques différences près) pour suivre les faisceaux lumineux, un logiciel écrit par et pour Logitech afin d’effectuer des tests bien spécifiques et voir que le choix de la lentille a son importance aussi…

Ensuite nous sommes allés voir la partie “suivi”, des robots fabriqués par Logitech, torturent des souris toute la journée afin d’en tirer des stats et d’améliorer les capteurs pour être plus précis et voir jusqu’où elles sont capables de tenir… 3 robots ici : le premier pour tester la surface, le second qui testait la Touch Mouse M600 pour tester différents mouvements (rien que pour nous !), et le 3e pour voir le point de décrochage de la souris lorsque l’accélération est trop grande.

La dernière salle sert surtout pour les appareils sans fil. Elle leur permet d’analyser la propagation des ondes afin d’assurer leur innocuité dans un sens comme dans l’autre. Peu de marques peuvent se vanter d’avoir une salle de ce genre puisqu’elle représente un investissement lourd… (oui au fond c’est la Touch Mouse M600 qui se fait tester)

 

C’est sur cette dernière salle que nous avons clôturé notre visite des lieux et nous remercions encore Logitech et leur agence pour nous avoir permis de faire ce voyage qui a été très enrichissant ! La robustesse de leurs produits est bien connue et nous avons eu la confirmation visuelle avec cet aperçu…

Nous testons actuellement leur gamme G et nous vous ferons un retour détaillé dès que possible.

(une petite vue de Genève et de ses environs)

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform