Clicky



Bons Plans

Test du Samsung MV800 : appareil photo numérique avec écran orientable à 180°

Publié le | Modifié le

Le Samsung MV800 est un compact à la particularité intéressante puisqu’il dispose d’un écran de 3 pouces mobile à bascule permettant une prise de clichés simplifiée. Son interface entièrement tactile propose un système de contrôle plutôt original qui se rapproche de l’utilisation d’un smartphone. Be Geek revient pour vous sur cet appareil photo dont la conception sort de l’ordinaire.

Première prise en main

Lors du déballage de l’appareil et de la première prise en main, c’est la format ultra compact de l’appareil qui frappe. Avec ses dimensions réduites de 5 x 9 cm et son poids de 120 grammes environ, le Samsung MV800 apparaît directement comme l’objet idéal pour celles et ceux qui souhaitent un appareil discret et capable de tenir dans n’importe quel poche comme c’est le cas pour la plupart des smartphones.

La finition de l’appareil est vraiment soignée, on apprécie son design en métal brossé et l’impression de solidité de l’appareil. Petit bémol cependant, le MV800 a tendance à vous glisser des mains assez vite, attention donc, mais il s’agit surtout de prendre le coup de main pour le manier en toute sécurité.

L’écran orientable peut à première vue effrayer certains acheteurs et ça se comprend puisque que ce type de dispositif peut s’avérer particulièrement fragile. Nous pensions nous même avant ce test que le système de rotation de l’écran serait assez fragile. Et bien finalement l’articulation semble assez solide, même si évidemment mieux vaut la ménager.

Design et ergonomie

Comme pour tout produit Samsung qui se respecte le design est à la fois épuré et soigné. Pas de fioritures mais un aspect sobre et élégant qui devrait satisfaire la plupart des acheteurs. Le MV800 est assez minimaliste en terme de boutons et autres composants. Muni d’un écran tactile ce dernier n’a pas réellement besoin de beaucoup de boutons physiques.

On retrouve ainsi sur le dessus de l’appareil photo l’interrupteur et le déclencheur/molette pour le zoom. Deux autres boutons physiques sont présents près de l’écran, on y retrouve un bouton “Home” permettant de revenir au menu racine de l’équipement et le bouton permettant de visualiser les clichés et vidéos capturés. En ce qui concerne l’écran, sa résolution est finalement peu élevée, d’une taille de 3 pouces il affiche une résolution de 288 000 pixels, ce qui laisse apparaître une pixellisation assez marquée. De même on regrette que le rétroéclairage ne soit pas plus puissant, ce qui rend la visée peu précise lorsque l’environnement est ensoleillé. Enfin pour enfoncer le clou, la restitution des couleurs n’est pas aussi fidèle que ce à quoi on pourrait s’attendre.

Le côté droit de l’appareil présente lui sous un cache un port mini USB pour le transfert de fichier et la recharge de la batterie, mais aussi un connecteur mini HDMI pour l’affichage de vos photos et vidéos sur un écran externe haute définition.

Sous l’appareil prend place la trappe permettant d’insérer la batterie et une carte microSD 2 Go et jusqu’à 32 Go en SDHC.

Caractéristiques des photos

Le Samsung MV800 est équipé d’un capteur CDD de 16,1 Mégapixels avec optique 26-130 mm, un zoom x5 qui bénéficie d’une stabilisation numérique et optique. La qualité des photos et le niveau de détail proposés ne sont pas vraiment à l’avantage de l’appareil. Malgré un capteur d’une assez bonne définition le niveau de sensibilité n’est pas au top, ainsi on retrouve des images peu marquées par le bruit jusqu’à 400 ISO. En atteignant les 800 ISO l’image commence à souffrir du lissage, au dessus il ne faudra plus compter sur les détails qui seront complètements effacés.

Une qualité photo médiocre et presque anormale sur un appareil vendu plus de 200 euros à sa sortie. Samsung a clairement voulu faire de cet appareil un produit attractif pour le grand public de part son design atypique au détriment de la photo, c’est dommage.

Caractéristiques des vidéos

En ce qui concerne la capture de vidéo, le MV800 offre filme en haute définition 720p. La qualité d’image n’est pas vraiment exceptionnelle mais reste correcte, on note qu’il est possible de zoomer durant la capture de vidéo. Nous vous conseillons cependant d’oublier le zoom, ce dernier rendra totalement floues vos vidéos, à utiliser en dernier recours donc. Le son est particulièrement mauvais, plutôt sourd et avec un bruit de fond constant.

L’appareil propose plusieurs mode de capture vidéo, le mode intelligent qui comme pour les photos va régler automatiquement les paramètres optimaux et le mode classique pour lequel il est nécessaire d’opérer les réglages à la main. En parlant de réglages, on regrette l’absence d’un bouton permettant le passage de la photo à la vidéo, il faut obligatoirement passer par le menu pour activer l’un ou l’autre.

Interface et fonctionnalités

L’interface occupe une place importante dans le MV800 dans la mesure où il s’agit d’un appareil à écran tactile. En effet, le choix des modes et des applications se font uniquement depuis l’écran via différentes icônes. L’interaction avec celle-ci rappelle le fonctionnement d’un smartphone, on navigue assez aisément d’un simple mouvement du doigt dans les différentes sections de l’interface. Un choix original mais qui nécessite obligatoirement le nettoyage régulier de l’écran pour regarder ses clichés dans les meilleures conditions possibles.

Des menus qui proposent les différentes fonctionnalités de l’appareil, on retrouve ainsi à chaque fois un écran entièrement dédié à tel ou tel usage. Ainsi le MV800 propose bien entendu des menus pour la prise de photos et vidéos et leurs différents réglages (mode auto, mode programme, mode nuit etc. Mais aussi des menus consacrés aux applications de retouche et de modifications des images, permettant de gérer le flou, les tons, la luminosité, les contrastes etc. Samsung a également pensé à inclure des fonctions de retouches permettant par exemple d’insérer des filtres sur les images capturées, vous pourrez ainsi personnaliser vos images préférées.

Le côté plus ludique n’as pas été oublié puisque l’appareil propose quelques applications amusantes. Prenons par exemple Magic Frame, l’application permet de porter une de vos photos dans un élément de décor, couverture d’un magazine, pochette de disque etc.  Le mode grimace est plutôt réussi, ce dernier vous permet de déformer un visage sur une photo et de créer des expressions originales.

Pour en revenir à des choses plus sérieuses, l’interface propose aussi un système de détection des visages peu fonctionnelle et peu réactive qui peine bien trop souvent à détecter quoi que ce soit et qu’on a donc très vite délaissé.

Dans l’ensemble l’appareil propose des fonctionnalités intéressantes, même si au départ on peut se sentir un peu perdu au milieu de toutes ces icônes, mais là encore c’est une question d’habitude. Sinon pour parler de l’interface en elle même, elle est assez bien pensée, simple d’utilisation puisqu’elle se rapproche véritablement d’un smartphone.

Verdict

Win :

  • Finition soignée
  • Ecran orientable
  • Compacité
  • L’interface assez fluide
  • Quelques bonnes applications

Fail :

  • Sensibilité trop faible
  • Qualité d’image insuffisante par rapport au prix
  • Ecran de qualité médiocre
  • Son des vidéos très médiocre
  • Détection des visages

Le Samsung MV800 séduit de part son design et ses dimensions réduites qui lui permette de se glisser partout, mais ne tient au final pas vraiment la route par rapport à son prix. Samsung a malheureusement privilégié un peu trop l’aspect extérieur à la qualité photo pure de l’appareil. Bien qu’il puisse largement convenir à certains utilisateurs, on imagine mal acheter ce compact qui laisse une impression amère et dont les limites arrivent beaucoup trop vite. Cependant il faut souligner le fait que l’appareil propose quand même de bonnes idées, que le système d’inclinaison de l’écran est vraiment abouti et fonctionnel et que son interface reste agréable à utiliser. Un appareil photo tout en nuance, qui avait un grand potentiel mais qui n’a pas été assez exploité.

– Design : 9
– Écran : 6
– Fonctionnalité : 7
– Interface : 7
– Photo et vidéo : 5
– Autonomie batterie : 6

Appréciation générale : 6,66

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform