Clicky



Bons Plans

Star Wars : des hologrammes sur les vinyles de la bande sonore

Publié le

Disney à eu la bonne idée de se tourner vers Tristan Duke pour réaliser une superbe édition de la bande originale du dernier Star Wars.

Si vous n’avez pas encore craqué pour des goodies Star Wars suite à votre séance pour The Force Awakens, il se pourrait bien que la nouvelle édition de l’OST du film vous fasse craquer. Si vous aimez les vinyles, les technologies innovantes et Star Wars, l’édition en deux vinyles de la bande-son du premier film de la nouvelle trilogie est votre nouveau Graal. Disney, en collaboration avec Tristan Duke, à qui l’on doit notamment la géniale édition de Lazaretto de Jack White, a développé une technologie qui, grâce à la gravure à la main, permet de faire apparaître un hologramme des vaisseaux Star Wars.

Des hologrammes du Millenium Falcon et le TIE Fighter

Sur la face B du premier vinyle, c’est un Millenium Falcon qui apparaît, tandis que sur la face B du second vinyle composant la bande-son, c’est un TIE Fighter qui se montre lorsqu’on utilise, selon les recommandations de Disney, un flash de téléphone. Le coffret est composé de deux vinyles de 180g et d’un livret par J. J. Abrams, réalisateur du film. Pour rappel, la bande-son a quant à elle été conduite et réalisée par John Williams, déjà auteur de la musique si mémorable des six premiers Star Wars, et oscarisé cinq fois aux Academy Awards.

Il faudra patienter jusqu’au 17 juin pour obtenir cette édition vinyle de la bande-son, d’ores et déjà en précommande pour la coquette somme de $47,99 soit 42€.

Une technologie rarement employée

Les vinyles gravés mains ne sont pas une nouveauté, mais restent rares, et c’est un plaisir toujours renouvelé d’en découvrir un. Sur l’édition dénommée “Ultra LP” de Lazaretto de Jack White, un hologramme apparaissait également, ainsi que quelques surprises relevant de la magie noire :

  • Deux pistes cachées au centre du vinyle, sur le “label”
  • Une piste cachée jouant uniquement à 78 RPM et une autre jouant uniquement à 45 RPM, soit trois vitesses de lecture
  • La Face A est jouée de l’intérieur vers l’extérieur
  • Technologie Dual-groove : l’intro de “Just One Drink” est à la guitare électrique ou à la guitare acoustique selon l’endroit où la tête de lecture est déposée
  • Aucune compression utilisée pendant l’enregistrement, le mixage et le mastering de l’album (adieu le brickwall)
  • Un ordre des pistes différents du CD et de l’édition numérique de l’album
  • Un mixage différents du CD et de l’édition numérique de l’album

Lazaretto vendu au prix plus accessible de 20€, est devenu en 2014 le vinyle le plus vendu depuis 20 ans.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform