Clicky



Bons Plans

SpaceX : échec du retour sur Terre de son lanceur Falcon 9

Publié le
Le lanceur Falcon 9, 1 heure avant le décollage - capture d'écran du compte Twitter de SpaceX

Après plusieurs tentatives, SpaceX aura réussi le lancement du satellite de télécommunications SES mais le lanceur s'est écrasé au retour sur Terre.

Après avoir reporté 4 fois le lancement du satellite SES, la mise en orbite aura finalement été effectuée avec succès hier soir par SpaceX. En revanche le premier étage du lanceur Falcon 9 n’a pas pu se poser en douceur sur la barge prévu à cet effet dans l’océan Atlantique.

SpaceX : succès du lancement du satellite SES

Après 4 reports, c’est finalement hier soir que SpaceX aura effectué le lancement du satellite de télécommunications SES depuis le pas de tir de Cap Canaveral en Floride. A 23h35 GMT, le lanceur Falcon 9 s’élançait avec à son bord le satellite de 5,3 tonnes. 31 minutes plus tard le deuxième étage du lanceur s’est séparé avec succès et le satellite a été placé à une orbite de 40 600 kilomètres d’altitude. Mission réussie, celui-ci devant être envoyé à plus de 40 000 kilomètres.

« Le lancement réussi de SES-9 marque une nouvelle étape importante dans nos excellentes relations avec SpaceX, fournisseur de services de lancement dont l’importance ne cesse de grandir ; ce succès est aussi une preuve supplémentaire du professionnalisme et de la performance impressionnante de SpaceX« , déclarait Martin Halliwell, le directeur chargé de la technologie au sein de SES. Le satellite, dont la durée de vie est de 15 ans, sera opérationnel au cours du 3ème trimestre 2016.

Echec du retour sur Terre en douceur du premier étage du lanceur

Si la mise en orbite du satellite s’est déroulée comme prévue, en revanche, la récupération du premier étage du lanceur aura été un nouvel échec pour SpaceX. Il n’aura pas réussi à venir se poser en douceur sur une barge flottant à 640 kilomètres des côtes de Floride dans l’océan Atlantique.

« Le premier étage s’est écrasé sur la barge« , écrivait dans un tweet Elon Musk, le patron de la société californienne, en ajoutant qu’il « ne s’attendait pas à un succès, mais qu’il y avait de bonnes chances pour le prochain lancement« . Le satellite étant très lourd (5,3 tonnes), il ne restait plus assez de carburant au lanceur pour utiliser correctement ses rétrofusées afin de se poser en douceur.

Source : latribune.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform