Clicky



Bons Plans

SCiO : un mini-scanner pour analyser objets et aliments

Publié le

Une petite start-up israélienne vient de développer un scanner à peine plus gros qu'une clé USB qui permet d'analyser au travers de son smartphone des objets, des aliments ou encore des textiles.

SCiO, c’est le nom du scanner de poche mis au point par la société israélienne Consumer Physics. Avec ce scanner, les utilisateurs vont pouvoir analyser la structure moléculaire du monde qui les entoure, savoir de quoi est fait cette veste, que contient ce plat ou encore de quelle matière est tel objet.

SCiO : un scanner moléculaire qui tient dans la paume de la main

Ce mini-scanner, baptisé SCiO (savoir en latin) est destiné au grand public et est commercialisé depuis le mois d’août par la société israélienne Consumer Physics, située à Hod Hasharon, près de Tel-Aviv. Dror Sharon, le co-fondateur de la société le qualifie de “laboratoire personnel dans la poche“.

SCiO va scanner les produits en envoyant un faisceau dit d'”infrarouge proche” afin de faire réagir les molécules à la lumière. Le scanner est alors capable de décrypter chaque molécule et en détecte les propriétés chimiques comme la teneur en sucre, en gras ou encore le taux d’humidité. Il détermine alors l’objet, l’aliment, la matière, etc. scanné, en utilisant une base de données sur Internet. Ces informations sont alors affichées dans une application installée sur un smartphone. Ainsi SCiO sera parfaitement capable de déterminer si une tomate est mûre ou non par exemple mais ne fonctionnera pas forcément à l’heure actuelle sur des plats plus complexes comme les lasagnes. Les responsables chez Consumer Physics compte bien sur les utilisateurs pour alimenter les bases de données afin que le scanner puisse à terme reconnaître le plus de produits possibles.

Un financement participatif

La société israélienne a pu développer ce projet en partie grâce au public en lançant en 2014 une campagne de financement à laquelle 13 000 personnes ont participé à hauteur de 200 dollars chacune. Bien que la cible avec ce scanner de poche soit d’abord le grand public, M. Sharon lorgne également du côté des entreprises : “Scio intéresse certaines multinationales qui y voient un intérêt pour un développement en interne ou pour certains de leurs clients, à savoir n’importe qui dans le commerce ou l’industrie qui a besoin de savoir si le produit qu’il a commandé a les propriétés attendues“.

Source : 20minutes.fr
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform