Clicky



Bons Plans

Samsung perd une nouvelle fois contre Apple doit cesser d’utiliser certaines technologies

Publié le | Modifié le
Apple vs Samsung Apple vs Samsung

Apple vient de gagner une nouvelle fois dans le procès qui l’oppose à Samsung qui devra cesser l’utilisation de plusieurs technologies aux États-Unis.

C’est un bras de fer judiciaire qui dure depuis de nombreuses années et qui vient de connaître un nouveau rebondissement. Une affaire très complexe très longue à expliquer dans le détail, mais très bien résumée dans cette vidéo de 90 secondes.

Episode 06 – Apple vs. Samsung and the Campaign Against Google from Minute MBA by OnlineMBA.com on Vimeo.

Au final, Samsung a finalement payé 548 millions de dollars de dommages et intérêts à Apple après une condamnation de 1,049 milliard en 2012. Mais il restait deux affaires en cours sur lesquelles la justice californienne devait rendre son verdict. C’est désormais chose faite selon les informations de Bloomberg, et les nouvelles ne sont pas bonnes pour le constructeur coréen.

Samsung une nouvelle fois condamnée

La juge Lucy Koh du district de San Jose a condamné Samsung à cesser de développer, concevoir, utiliser et vendre des logiciels ou du code qui aboutiraient à la violation de trois brevets déposés par Apple.

Au total, ce sont trois technologies qui sont incriminées. Ainsi, le déverrouillage du clavier par un simple swype d’un bouton virtuel, la fonctionnalité d’autocorrection du texte présente sur le clavier et une vague technologie de détection de données.

La fin de certains produits ?

Selon la juge, ce « vol » de technologie de Samsung constitue « un dommage irréparable pour Apple ». Conséquence directe, le constructeur coréen devra, avant la fin des 30 jours, cesser de vendre certains smartphones aux États-Unis. La décision de justice reste assez clémente, car seuls certains modèles assez anciens sont concernés. Ainsi, les Samsung Galaxy SII, SIII et le Galaxy Note devront être retirés du marché sous peine de sanction plus sévère.

Si les conséquences devraient être limitées pour le géant coréen, un porte-parole du groupe a indiqué être « très déçu » de la décision de la juge, déplorant le comportement d’Apple qui « abuse du système judiciaire pour créer un mauvais précédent légal, qui peut porter tort au choix des utilisateurs pour les générations à venir ». Reste à voir si Apple saura en rester là ou si la firme de Cupertino poussera la justice à faire stopper la vente de smartphones plus récents, qui utilisent les trois technologies invoquées, et ce, pas seulement chez Samsung.

Crédits Photos : Flickr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform