Clicky



Bons Plans

Rachat de Bouygues Telecom : tous les opérateurs sont concernés

Publié le
Orange Orange

Les discussions entre Bouygues Telecom et Orange, pour le rachat du premier par le second continuent. Ce rachat ne se fera pas sans la participation des 2 autres opérateurs français.

Afin que l’opération de rachat de Bouygues Telecom par Orange soit un succès, Free et SFR vont devoir participer aux discussions. En effet, si Orange rachète son concurrent, le groupe va devoir se séparer d’actifs et Free pourrait alors se retrouver le grand gagnant.

Orange-Bouygues Telecom : un ménage à quatre

Les négociations entre Bouygues Telecom et Orange, qui avaient commencé en décembre 2015, vont bon train et atteignent un point critique. Ce rachat ne se fera pas sans une restructuration et des actifs de Bouygues et Orange seraient alors vendus aux deux autres opérateurs français que sont SFR et Free.

En cas d’aboutissement, Orange devrait se séparer de fréquences, de boutiques, d’antennes et sans doute de clients. L’Autorité de la concurrence ne laissera pas l’opérateur historique occuper une position ultra dominante. De plus il aura besoin de capitaux, Bouygues serait valorisé à 10 milliards d’euros dont une partie serait payée en cash.

A ce petit jeu, c’est Free qui pourrait bien tirer son épingle du jeu. Si la consolidation a lieu, Xavier Neil pourrait mettre sur la table jusqu’à 2 milliards d’euros pour acquérir des actifs d’Orange et refaire son retard sur ses concurrents, notamment en ce qui concerne le déploiement de la 4G.

Trouvé un accord avec SFR sera plus compliqué

A l’été 2015, Patrick Drahi, le grand patron d’Altice, qui détient SFR, avait fait une proposition d’achat à Bouygues Telecom. Pour le patron de ce dernier c’était hors de question, « Tout n’est pas à vendre » avait-il déclaré. Maintenant que Bouygues aurait besoin de trouver un terrain d’entente avec M. Drahi pour que l’opération de rachat aboutisse, les choses pourraient se compliquer. « Bouygues n’a pas voulu de nos 10 milliards ? Pas question qu’on dépense un euro pour l’aider cette fois« , déclarait un dirigeant d’Altice, cité par « Libération ». Même si l’opérateur n’aurait rien à gagner à s’opposer à l’opération on comprend bien qu’il veut dépenser le moins possible.

D’après des analystes d’Exane BNP Paribas, société spécialisée dans la gestion d’actifs, l’accord entre Orange et Bouygues Telecom aurait 75% de chance d’aboutir.

Source : liberation.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform