Clicky



Bons Plans

Prix Nobel 2014 de physique pour l’ampoule à LED bleues

Publié le | Modifié le
Des ampoules à LED.

3 chercheurs japonais ont été distingués par le Comité Nobel pour l'invention de l'ampoule à LED, qui permet de grandes économies.

Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et Shuji Nakamura, voici les noms des trois lauréats du Prix Nobel de physique 2014. Le Comité Nobel a décidé de couronner les 3 chercheurs japonais pour leur invention de l’ampoule à diodes électro-luminescentes (LED) bleues, permettant de grandes économies d’énergie.

Dans un communiqué, le Comité explique l’attribution de ce prix : “Avec l’avènement des lampes à LED nous possédons désormais des alternatives plus durables et plus efficaces aux anciennes sources d’éclairage”. Ce prix est garni d’une récompense de 8 millions de couronnes suédoises, soit près de 900.000 euros. Le prestigieux jury ajoute que “puisqu’un quart environ de la consommation d’électricité dans le monde est utilisée à des fins d’éclairage, les LED contribuent à économiser les ressources de la Terre.

Nobel 2014 : les diodes bleues, une invention datant de 1990

Pourtant, cette invention a été dévoilée il y a de cela 24 ans, en 1990. Auparavant, seules les diodes rouges et vertes existaient, et depuis quelques dizaines d’années déjà. Or, pour obtenir une lumière blanche efficace, il fallait bien adjoindre la couleur bleue aux deux existantes. La diode bleue, mise au point en 1971 par Jacques Pankove, ne donnaient pas le rendement attendu. Avant, bien entendu, 1990. Depuis, les ampoules à LED n’ont cessé d’être améliorées, leur permettant aujourd’hui de présenter un rendement équivalent à 20 fois celui des lampes à incandescence du siècle précédent; ainsi qu’une durée de vie de 100.000 heures.

Cependant, certains s’élèvent contre les effets de la lumière bleue sur la santé, et notamment sur celle des yeux. En 2010, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail révélait un “risque d’effet photochimique associé à la lumière bleue. Des populations plus particulièrement sensibles au risque ou particulièrement exposées à la lumière bleue ont été identifiées, comme les enfants, les personnes atteintes de certaines maladies oculaires ou encore certaines populations de professionnels soumis à des éclairages de forte intensité”. 

Crédits Photos : Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform