Clicky



Bons Plans

Pas de Twitter, pas de master : la décision d’une université

Publié le | Modifié le

Un étudiant angevin s'est vu refuser l'entrée en Master 2 parce qu'il n'a pas de compte Twitter ni Linkedin. Il a porté l'affaire au tribunal qui a suspendu la décision de l'université.

Un étudiant de l’université d’Angers a eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’il ne serait pas accepté en Master 2 Marketing et Technologies de l’Information et de la Communication non pas pour cause de mauvaises notes mais pour sa faible présence sur les réseaux sociaux et notamment Twitter.

L’université lui refuse l’entrée en Master car il n’a pas de Twitter

Selon le jeune homme : « avant même d’avoir passé mes examens de deuxième semestre, mon responsable pédagogique m’a averti par mail que je n’étais pas accepté en master 2 malgré mes bonnes notes” avant d’ajouter : “j’ai dû attendre un mois avant qu’il m’explique la cause de ce refus.” La raison était sa faible présence sur les réseaux sociaux et notamment Twitter et Linkedin. Une raison qui pose cependant problème au point de vue juridique.

Le tribunal suspend la décision de l’Université

L’étudiant a donc porté l’affaire en justice et le tribunal de Nantes lui a donné gain de cause en suspendant la décision de l’université d’Angers. Celle-ci s’était défendu en déclarant que la faible présence du jeune homme dans les réseaux sociaux démontrait un manque de motivation pour réaliser des études en technologies de l’information et de la communication. L’entrée en Master 2 fait l’objet d’une procédure précise avec des conditions d’admission dont la motivation. L’absence de compte Twitter et Linkedin du jeune homme aurait donc été prise pour un manque de motivation de l’étudiant par l’université.

Au tribunal, l’université lui a conseillé de changer d’orientation pour une spécialisation ou la présence des réseaux sociaux est moins importante, proposition refusée par l’étudiant qui se dit prêt à aller plus loin en justice. Le tribunal risque de prendre le combat du jeune homme pour intégrer ce Master comme une réelle motivation.

Source : Le Figaro
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform