Clicky



Bons Plans

#OSTgasme Deadbolt : quand la Mort a le rythme dans la peau

Publié le
#OSTgasme Deadbolt

Retour aujourd'hui dans #OSTgasme aux pixels explosifs et à la musique endiablée de Chris Christodoulou avec la bande-son de Deadbolt.

Si vous vous intéressez à la musique de jeu vidéo et/ou que vous êtes un habitué de notre chronique, le nom de Chris Christodoulou doit fort probablement vous dire quelque chose. En effet, le compositeur dont nous avons parlé en décembre dernier (#OSTgasme Risk of Rain : sortez couverts, mais ouvrez les oreilles), a une nouvelle fois fait parler de lui en mars dernier lors de la sortie du jeu Deadbolt.

Développé comme Risk of Rain par Hopoo Games, ce jeu mêlant action et infiltration brille une fois encore par son gameplay réussi et sa bande-son variée. Si l’électro reste le genre principal de cette OST, ici Chris Christodoulou délaisse un peu le côté ambiant et aérien pour quelque chose de… différent. Difficile de définir un genre particulier et le mieux reste de jeter une oreille à notre petite sélection ou bien d’aller écouter/acheter les 19 morceaux de l’OST sur son Bandcamp.

Chris Christodoulou – Blood on the Dancefloor

Démarrons avec un morceau dont le nom résume assez bien l’ambiance de Deadbolt. Dans “Blood on the Dancefloor”, après un démarrage efficace à la basse et aux percus, le rythme et les sons deviennent rapidement entêtants pour ne plus s’arrêter jusqu’à la fin.

Chris Christodoulou – Undead Man Walkin’

Passons à “Undead Man Walkin'”. Si ce morceau s’énerve un peu dans le dernier tiers, il demeure avant tout sympathique à écouter en fond tant sa construction est réussie.

Chris Christodoulou – Reaper (and) Blues

Si le précédent morceau sentait déjà fortement le blues, “Reaper (and) Blues” lui n’y va pas de main morte. Je ne sais pas pour vous, mais cette piste me donne envie d’être assis au comptoir d’un bar et de savourer un bon whisky tout en écoutant un groupe jouer ce morceau.

Chris Christodoulou – Werner und Klaus

Trêve de douceur et retour à l’électro qui pulse avec mon morceau préféré de l’OST, “Werner und Klaus”. La petite ressemblance avec le style musical de Hotline Miami n’y est probablement pas pour rien.

Chris Christodoulou – Dies Irae

Terminons cette sélection avec “Dies Irae”. Après une première moitié calme et douce aux oreilles, les guitares et la batterie s’activent pour un final tout simplement grandiose.

Crédits Photos : Begeek
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform