Clicky

Se souvenir de moi ? | Mot de passe oublié ?

Moteur de recherche Mega : Kim Dotcom part en guerre

Publié le

Les moteurs de recherche de Mega se sont multipliés dès l’ouverture de la nouvelle plateforme de Kim Dotcom. Ce dernier a décidé de rester fidèle à son objectif, celui de proposer un site Internet propre qui ne favorise pas les téléchargements illégaux.

Lorsque Kim Dotcom ouvre les portes de sa nouvelle plateforme, le secteur du warez a vu une réelle porte d’entrée. Le fondateur l’avait indiqué lors d’une conférence de presse, sa plateforme sera légale et tous les fichiers illégaux seront effacés. Cela n’a pas empêché certains internautes de proposer plusieurs moteurs de recherche :

  • Mega-Search.me : Un site français qui a rapidement été perturbé
  • MegaBook : Il référence les liens francophones et est complet notamment avec plusieurs sections
  • MegaFolder : C’est un forum de partage où les fichiers sont classés par catégories
  • MegaSearch : Un forum, mais les liens sont peu nombreux, il n’y a aucun fake.
  • MegaSearch 2 : C’est le même concept que le précédent
  • Mega Paradize : Ce blog référence tous les films de la semaine
  • Film on Mega : De nombreuses fonctions pour trouver plusieurs productions
  • DDLSearch : Un moteur basé sur des sites de partage (Mega, Rapidshare, Filefactory…)

La création de moteurs de recherche

Les internautes se sont lancés immédiatement dans la création de plusieurs moteurs. Ces derniers permettent aux utilisateurs de trouver facilement un fichier. Il est possible d’obtenir des liens pour des musiques, des films, des documents… Le premier qui a ouvert ses portes se nomme Mega-Search. Il reprenait le design de Mega et permettait aux internautes de poster des liens avec la clé de décryptage. En cliquant sur le fichier, la personne était automatiquement redirigée vers la plateforme de Mega pour télécharger le fichier. Les résultats pouvaient également être filtrés, ce qui permettait d’obtenir une liste avec les titres les plus populaires, les plus appréciés… Ce n’était pas seulement un site pour télécharger puisque les utilisateurs étaient invités à proposer leurs fichiers dans le but d’enrichir le contenu. Le moteur ne peut pas indexer les fichiers puisque Mega propose un niveau de confidentialité assez poussé, c’est-à-dire des clés de chiffrement en AES 2048 bits

Mega favorise les téléchargements illégaux

Kim Dotcom a été victime de son succès puisque la plateforme a généralement été utilisée pour héberger des fichiers illégaux. Dès les premières heures, il était possible de trouver des films diffusés actuellement dans les cinémas, des albums, des séries TV… Pourtant, la charte de Mega est ferme avec ce type de pratique. Le fondateur ne veut pas que sa plateforme soit utilisée pour le warez. Il indique ainsi sur son site que tous les fichiers illégaux seront supprimés. Les personnes qui ne respectent pas les règles pourraient également voir son compte clôturer. Ces menaces n’ont pas empêché les internautes de multiplier les fichiers illégaux. Kim Doctom invitait également les ayants droit à signaler les contenus qui violaient le règlement. Il a indiqué sur Twitter que plus de 50 millions de fichiers étaient hébergés sur les serveurs et 0.001% des données ont été supprimées. Cette pratique est due aux requêtes envoyées (près de 50) par les ayants droit.

Kim Dotcom part en guerre contre les moteurs

Le site Mega Search a été le premier à être victime de la traque de Kim Dotcom. Les utilisateurs ont eu des messages d’erreur leur indiquant qu’ils ne pouvaient plus télécharger les fichiers. Sur la page Facebook dédiée, les plaintes se sont multipliées. Le fondateur est donc parti en guerre puisque les liens étaient supprimés en temps réels. Ce qui a littéralement court-circuité le site Internet. Ce dernier a pour l’instant fermé ses portes « En raison d’un script développé par Mega pour supprimer l’intégralité des fichiers indexés sur Mega-Search, le moteur est momentanément indisponible. Une solution pour palier à ce problème sera apportée d’ici peu ». Kim Dotcom a fait savoir par le biais de son avocat qu’il n’avait aucun lien avec l’ensemble de ces moteurs de recherche. Il ne peut donc pas être tenu responsable des actes de piratage. Ce buzz permet également au fondateur de rester médiatiquement présent et l’audience devrait être au rendez-vous.

Depuis le 20 janvier, il n’a pas communiqué sur la fréquentation, mais un million d’utilisateurs avaient été enregistrés 24 heures après la mise en ligne de Mega. Kim Dotcom part donc en guerre contre les moteurs de recherche puisque Mega-Search est indisponible et sur la page de SearchOnMega, il est possible de lire « Après réflexion, j’ai décidé de fermer le site SearchOnMega.com. L’objectif du site était de s’échanger des liens simplement sans abus. Chose impossible à appliquer. Son succès le rendant absolument ingérable ». Kim Dotcom a donc l’intention de ne pas réaliser les mêmes erreurs qu’avec MegaUpload. Même s’il s’assure d’une totale immunité puisque Mega ne peut pas connaître le contenu des fichiers, le fondateur a décidé de ne pas laisser les moteurs de recherche s’installer.

Vous avez aimé cet article ?

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Moteur de recherche Mega : Kim Dotcom part en guerre sur Begeek.fr
Topic Associés
Articles Liés
1 Commentaire
  1. Nikko - le 02/02/2013 15:55:25

    mega-search.me est de retour… depuis 2h du matin. et cette fois apparement Kim va devoir faire plus qu’un simple script pour supprimer les liens…

Réagir à cet article

Vous souhaitez réagir ? Vous devez être connecté pour réagir à cet article.

J'ai un compte


Mot de passe oublié ?

Je n'ai pas de compte créer un compte en 15 secondes Créer un compte

Test produits