Clicky



Bons Plans

Microsoft licencie encore à tour de bras dans sa branche mobile

Publié le

Microsoft vient d’annoncer une nouvelle vague de licenciement dans sa branche mobile. Redmond est-il pour autant en train de dire adieu au marché du mobile ? Pas encore selon Satya Nadella le PDG du groupe.

Nouveau signe très négatif pour la branche mobile de Microsoft. Alors que la firme de Redmond avait signé un gros chèque pour racheter Nokia en septembre 2013, elle ne cesse depuis de réduire les effectifs de son secteur mobile.

Après trois premières campagnes de licenciement en 2014 et 2015, ce sont encore des milliers d’employés qui viennent d’être priés de faire leurs cartons. De quoi anticiper la fin de la branche smartphones de Microsoft ?

1850 nouveaux licenciements dans la branche mobile de Microsoft

18 000 suppressions de postes en juillet 2014, 2100 en septembre 2014, 7 800 autres en juillet 2015 et 4500 employés en moins depuis la semaine dernière et la vente de l’activité de production de features phones, et ce n’est pas fini !

La frime de Redmond vient d’annoncer un nouveau plan de licenciement qui prévoit le départ de 1850 employés, dont 1350 chez Microsoft Mobile Oy en Finlande vestige du rachat de Nokia par le géant américain. Redmond a annoncé le provisionnement de 200 millions de dollars de plus pour financer jusqu’en 2017 la réorganisation de cette branche mobile.

Bientôt la fin du mobile chez Microsoft

Si le rachat de Nokia se présentait à l’époque comme un bon coup, il ne se sera jamais avéré rentable pour Microsoft qui n’a cessé de remettre la main  la poche pour la garder à flot. Ainsi, Microsoft a rajouté 950 millions de dollars dans la réorganisation de cette activité en plus des 7 milliards déboursés pour le rachat de la marque finlandaise.

Satya Nadella a justifié cette nouvelle vague de licenciement en précisant « Nous focalisons nos efforts dans la téléphonie là où nous pouvons nous différencier : avec les entreprises qui valorisent la sécurité, la facilité de gestion, et Continuum, ainsi que les consommateurs pour qui ces points comptent ». En gros, il ne s’agit pas d’un début retrait définitif du marché des smartphones pour Microsoft, mais plutôt d’un recentrage. Microsoft pourrait se concentrer sur un marché de niche et proposer des smartphones sécurisés.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform