Clicky



Bons Plans

Le sol de la Lune sera-t-il foulé par les Hommes en 2020 ?

Publié le | Modifié le

La Lune a été visitée pour la première fois en 1969 par Neil Armstrong. Après plusieurs missions, la dernière a été programmée en 1972. Les Hommes pourraient une nouvelle fois fouler le sol lunaire en 2020.

La Lune se retrouvait au centre de toutes les attentions le 21 juillet 1969 lorsque Neil Armstrong posa le pied sur le sol accompagné de Buzz. Les missions se sont ensuite succédées, Apollo 12, 14, 15,16 et enfin 17. Le 14 décembre 1972, la Lune accueille pour la dernière fois un Humain. Depuis 40 ans, personne n’a mis un pied sur la Lune, mais cela pourrait changer grâce à Golden Spike. Cette dernière regroupe d’anciens membres de la Nasa. Les personnes qui pourraient supporter la forte pression lors du décollage auraient l’occasion de rendre visite à la Lune. Ce voyage ne comporterait pas de contre-indications, mais les voyageurs ne devront pas présenter de maladies. Ils pourront ensuite grimper dans les vaisseaux conçus pour transporter les Hommes. La durée du séjour ne dépasserait pas 48 heures. Dans ces conditions de nombreuses personnes voudraient se diriger vers la Lune.

Un financement de 8 milliards de dollars

Il y a tout de même une contrainte assez importante qui se trouve au niveau du budget. Ce dernier serait dans un premier temps facturé un milliard et demi de dollars. Cette somme donnerait l’accès à une personne. Le président de Golden Spike, Alan Stern était l’ancien administrateur de l’Agence Spatiale américaine. Il estime que la somme allouée pour le transport pourrait être réduite. Ainsi, le montant d’un milliard et demi serait valable pour deux personnes et donnerait accès à un séjour de 48 heures. Le concept en lui-même est également onéreux, car Golden Spike aura besoin de 8 milliards de dollars pour concrétiser son projet. Par conséquent, le voyage sur la Lune ne s’adressera pas à tous les Hommes malheureusement.

Golden Spike se tournerait vers les instituts de recherche, les agences spatiales privées. Ensuite, les personnes disposant d’une fortune assez impressionnante pourraient payer un billet aller-retour pour la Lune. Si le projet voit le jour, l’ancien responsable des missions Apollo, Gerry Griffin indique que la société Golden Spike serait capable de planifier jusqu’à 20 lancements. Pour cela, elle aurait recours aux lanceurs en construction et ceux opérationnels. Pour l’instant, le dossier est encore à l’état de projet, il faudra donc attendre 2020 pour voir peut-être les Humains retourner sur la Lune plusieurs décennies après Neil Armstrong.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform