Clicky



Bons Plans

Le Nikon D750, le plus léger reflex plein format de Nikon

Le Nikon D750 est le dernier né de la gamme 24x36 de Nikon. Nous avons pu le prendre en main.

Le Nikon D750, le plus léger reflex plein format de Nikon

Je suis un grand fan de technologie, mais il ne faut pas oublier que la technologie n’est pas un but mais un moyen d’atteindre ses objectifs. En photo, c’est d’autant plus vrai que ce n’est pas toujours l’appareil qui fait la photo, mais l’œil du photographe et sa maîtrise de plusieurs aspects : la lumière, la composition, et sans aucun doute la capacité de raconter une histoire. En revanche, un bon appareil photo se démarquera par de petits détails quant à sa facilité d’utilisation, l’ergonomie des boutons, des menus, etc…

Le milieu de gamme des reflex plein format

Ainsi, après avoir testé de nombreux appareils photo d’entrée de gamme, de gamme moyenne et de gamme plus élevée, jusqu’à des boitiers vendus 4000 € (sans objectif évidemment), je suis rassuré de savoir que ce n’est pas le boitier à 4000€ qui me fera faire de plus belles photos. En revanche, les boitiers haut de gamme, même s’ils sont plus lourds, sont plus confortables et dotés d’un nombre incroyable de possibilité de réglages, de touches customisables, et de fonctionnalités qui se révèlent indispensables si on s’habitue à travailler vite.

Depuis quelques temps, j’ai laissé tomber les reflex Canon. Plus d’innovation, un retard qui devient inquiétant face à la concurrence, et surtout la volonté de séparer le coté photo du coté vidéo avec d’une part les reflex EOS et de l’autre la gamme EOS Cinema. Cannon a souhaité séparer les usages, j’ai décidé de me séparer de Canon.

C’est donc chez Nikon que j’ai jeté mon dévolu depuis quelques temps. Je possède un D 610 depuis un an. Il est le moins cher des reflex plein format de la marque, et je teste actuellement le D810, une version plus haut de gamme et sans doute l’appareil le plus confortable avec lequel j’ai pu travailler en photo et vidéo. Mais le problème du D810 est son prix, il est vendu plus de 3000 € nu. Et à ce prix là, mon usage ne justifie pas toujours son achat.

De son coté, le D610 manque de quelques fonctionnalités qui me font cruellement défaut, comme par exemple la possibilité de changer l’ouverture en mode LiveView. Vraiment Nikon, quelle erreur… Même Canon le permet sur le EOS 7D…

J’ai découvert le D750 au détour d’une annonce presse, je n’était même pas au courant de son arrivée. Je me suis donc précipité sur la fiche produit, et oh… bonheur, j’y ai trouvé l’appareil que je cherchais : à mi-chemin entre le D610 et le D810.

Un D610 qui aurait piqué une partie des specs du D810

Première innovation : un écran orientable. C’est la première fois que Nikon en intègre un sur sa gamme d’appareils plein format. Très pratique, si, comme moi, vous filmez ou shootez dans des angles pas forcément classiques. Seul regret, l’écran ne peut pas se tourner à 90°, il est donc impossible de se servir de l’écran comme moniteur lorsque vous vous filmez vous-même. Sur ce point là, les Canon 70D et Nikon D5300 font mieux, mais ce ne sont pas des reflex plein format… Pour ma part, j’utilise un écran externe branché sur la sortie HDMI.

Autre nouveauté : le wifi est intégré. Un avantage indéniable si vous avez l’habitude de shooter en quantité et avec la nécessité de récupérer vos clichés le plus rapidement possible (lors d’une conférence que vous souhaitez relayer en quasi direct sur le web par exemple). Et pour la petite histoire, il est le seul reflex plein format de Nikon à la proposer.

Ensuite, il est enfin possible de modifier l’ouverture pendant que vous êtes en mode liveview. Mais encore plus fort, vous pouvez régler deux raccourcis pour changer l’ouverture en temps réel pendant que vous filmez. Le changement est très fluide. C’est génial, et cela permet par exemple de passer d’une zone faiblement éclairée à une zone plus lumineuse, en modifiant l’ouverture progressivement, et sans à-coup visible. Rien, que pour ça, je suis prêt à revendre mon D610 et prendre le D750.

Enfin, l’autofocus est plus efficace que le D610. Plus rapide, il accroche plus facilement en faible lumière.

Le D750 : le plus léger et compact des reflex plein format Nikon

A l’usage, le D750 s’avère très agréable. Il est très léger, beaucoup plus que le D810, et même plus léger que le D610 !! Avec un 50mm ou mon traditionnel 28-80 en plastique que je traîne depuis longtemps, c’est génial. Mais avec un objectif plus lourd, comme un 28-300, l’ensemble reste pénible à transporter. Si vous bourlinguez de longues journées comme je le fais sur des salons, le poids se fait vraiment sentir. Mais je le redis, avec un petit objectif, c’est un vrai bonheur et une machine de rêve pour shooter.

Que vaut-il face au D610 ?

Finalement, j’ai pu comparer les 3 réflexes plein format de Nikon : 610, 750 et 810 pendant plusieurs semaines. Au final, voilà mon sentiment.

Le Nikon D610 est largué. C’est un super appareil, qui m’a pleinement satisfait pendant un an, et qui permet de toucher à la qualité du plein format pour désormais à peine plus de 1000 € dans les boutiques aux prix les plus agressifs. Mais c’est un appareil techniquement dépassé par un appareil plus léger et bien mieux équipé, et vendu un tout petit peu plus cher : le D750. Par rapport au D610, Le D750 a un micro intégré stéréo, une sortie video non compressée sur le port Mini HDMI, filme en 1080P à 50 et 60 images par seconde. Il sait aussi shooter en rafale plus rapidement, et le tout grâce à un processeur bien plus puissant.

Que vaut-il face au D810 ?

Mais le D750, sorti après le D810, lui est donc aussi supérieur sur certains points : meilleure vitesse de prise de vue en rafale, 2 slots SD Card là ou le D810 oblige à s’équiper de cartes SD et CF. Certains aiment. Mais si l’on veut shooter en double pour plus de sécurité, le D750 est plus pratique, avec un seul format de carte à prévoir.

Si l’on compare qualité et prix des 3 modèles, le D750 se rapproche beaucoup des performances du D810 en restant plus proche du prix du D610. Pour moi, et ayant beaucoup utilisé les 3, le D750 est le meilleur rapport qualité prix de la gamme des reflex plein formats Nikon.

Le D810 est doté d’un capteur de 36 millions de pixels contre 24 pour le D750. Il est aussi capable de shooter à plus haute vitesse, 1/8000 par seconde, contre 1/4000 par seconde. Cela peut paraitre anecdotique, mais sur des scènes ultra rapides, cela peut faire la différence. Il est aussi dénué de filtre passe bas, qui améliore les images en atténuant l’effet de moiré. On peut le considérer comme un filtre anticrénelage. Nikon l’explique très bien sur son site. Le D810 descend aussi plus bas en sensibilité : 64 ISO, et même à ce niveau, l’image reste très dynamique.

Le meilleur rapport prix Nikon sur le plein format

En conclusion : on peut dire que le 750, s’il est situé à mi-chemin entre les D610 et le D810, pourrait être considéré comme un D610 MKII. Seul regret : toujours pas de 4K chez Nikon, et cela commence à leur faire dangereusement défaut face à la concurrence de Panasonic, Canon et Sony pour qui veut se spécialiser en vidéo. On peut donc se prendre à rêver d’un prochain reflex Nikon abordable qui propose la 4K en vidéo. En attendant, tous les fans de photos en général et de Nikon en particulier seront ravis de de savoir que le D750 leur permettra d’utiliser toutes les optiques Nikon G et DG sur cet excellent appareil à faire des photos et de la vidéo dans les meilleures conditions possibles. Si vous cherchez un reflex plein format léger et performant, et produisant une excellente qualité d’image en photo comme en vidéo, vous devriez sérieusement considérer le D750 comme un choix de premier ordre.

Commentaires
Test produits
Longform