Clicky



Bons Plans

Facebook visé par une class action aux Etats-Unis

Publié le
facebook_entree_en_bourse

Deux groupements d’investisseurs ont décidé d’attaquer Facebook suite à son introduction en bourse chaotique en 2012.

D’habitude, lors d’une Class Action, on a plutôt l’habitude de voir les consommateurs s’unir contre une marque afin de peser plus lourds face aux puissants services juridiques des grandes entreprises. Mais rares sont les fois où ce sont les investisseurs eux-mêmes qui décident de se regrouper.

Facebook va cependant en faire l’amère expérience puisque 3 ans après son introduction en bourse pour le moins agitée, l’entreprise de Mark Zuckerberg va devoir faire face à deux class actions intentées par des groupements d’investisseurs.

Deux groupes de plaignants contre Facebook

Facebook devra donc faire face à deux groupes de plaignants. Le premier est composé d’investisseurs individuels et de particuliers. Le second devrait donner beaucoup de fil à retordre à Facebook puisqu’il s’agit d’un regroupement d’investisseurs institutionnels (dont des caisses de retraite de Californie, de l’Arkansas et de Caroline du Nord ou des groupements de fonctionnaires).

Les deux plaintes sont motivées par le fait que Facebook aurait caché un changement de ses perspectives de croissance aux marchés financiers et dissimulé les risques pesant sur sa croissance avant son entrée en Bourse en 2012.

Le web mobile au coeur du problème

Le réseau social aurait en effet donné des prévisions de croissance très optimistes sur sa plateforme en sous-estimant volontairement la hausse du trafic mobile de l’époque (2012). Un trafic mobile qui n’était pas source de revenu pour Facebook à l’époque. Une situation pour le moins étonnante lorsque l’on sait que le mobile représente désormais 75 % des revenus du réseau social.

Facebook a décidé de faire appel de ces accusations et une porte-parole de la marque a déclaré « Nous sommes déçus par la décision de justice. Nous estimons que la validation des actions en recours collectif est sans fondement ». Pour le service juridique de Facebook, les actionnaires savaient très bien que la percée du mobile pouvait affecter les résultats financiers du réseau social. Rappelons que l’action Facebook n’avait pas cessé de perdre en valeur lors des premiers mois de son introduction à cause de cette histoire des revenus du mobile. Tout va mieux maintenant et Facebook pèse un peu plus de 300 milliards de dollars.

Source : Bloomberg
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform