Clicky



Bons Plans

Criminal Case débarque sur iPhone

Publié le

Le jeu d'investigation Criminal Case sur Facebook, conçu par la start-up française Pretty Simple Games, fait son arrivée sur iPhone.

Après un lancement sur le réseau social de Mark Zuckerberg en novembre 2012, Criminal Case, le jeu d’investigations policières, élu « meilleur jeu de l’année 2013 » sur Facebook et « meilleur jeu social du web » lors des Paris Games Awards, est désormais disponible, depuis le 28 août dernier, sur iOS, le système d’exploitation mobile d’Apple pour iPhone ainsi que iPad.

Développé par l’entreprise parisienne Pretty Simple Games, co-fondé en 2010 par Bastien Cazenave et Corentin Raux, le jeu français Criminal Case pourrait même faire son arrivée sur l’OS Android dés janvier 2015.

Criminal Case en quelques chiffres

Le jeu d’investigations policières met le joueur dans la peau d’un inspecteur de police qui est à la recherche de plusieurs indices, pour démasquer l’auteur d’un crime. Chaque semaine, le studio de développement français Pretty Simple Games met en ligne une nouvelle enquête pour satisfaire les joueurs.

Lors de la première année d’existence du jeu, plus de 100 millions de personnes y ont joué. Aujourd’hui, Criminal Case compte plus de 10 millions de joueurs par jour, sachant que sa page Facebook cumule 51 millions de fans, soit 10 millions de plus que le célèbre jeu social Farmville. Enfin, depuis sa création, la start-up a levé pas moins de trois millions d’euros auprès d’investisseurs.

Pretty Simple Games doit son succès à Criminal Case

Basé sur Paris depuis 2010, la société de Bastien Cazenave et Corentin Raux a commencée à faire ses armes avec My Shops, un jeu de gestion où le joueur possède une rue complète, au sein de laquelle il peut ouvrir et gérer plusieurs magasins, et Magical Ride, un jeu où le joueur doit éviter des obstacles tout en avançant de façon automatique.

Malheureusement, ces deux titres ne seront qu’anecdotiques puisque le succès de la start-up parisienne n’arrivera que grâce à Criminal Case. D’ailleurs, les fondateurs avouent ne plus travailler sur ces fameux jeux. Toujours selon eux, c’est grâce aux achats des énergies payantes, qui permettent de joueur plus longtemps, que la société peut vivre.

En 2013, son chiffre d’affaires s’élevait à 10 millions d’euros, et en 2014, il semble que cela soit un peu plus. Avec 70 salariés, le créateur de Criminal Case souhaite encore recruter pour renforcer son équipe, sachant que le marché américain représente une grande partie des ses revenus.

Source : Le Figaro
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform