Clicky



Bons Plans

Coincé dans un trou noir ? Stephen Hawking vous dit comment en sortir

Publié le | Modifié le
Un trou noir (vue d'artiste).

L'astrophysicien Stephen Hawking a, lors d'une conférence, expliqué que selon lui, l'"information" pouvait s'échapper d'un trou noir.

Alors ça, c’est ballot et pour tout dire, pas bien malin de votre part. Vous avez trébuché sur un objet céleste, peu importe lequel, et vous êtes tombé dans un trou noir. Pas de panique ! Stephen Hawking a plus d’un tour dans son sac.

Mais restons sérieux, s’il vous plaît. Les trous noirs sont, et cela dure depuis plusieurs décennies, un des plus grands mystères liés à l’espace.

Trou noir : le paradoxe de l’information

L’immense astrophysicien britannique tenait conférence parmi les plus éminents de ses confrères et spécialistes des trous noirs. En Suède, il a titillé la curiosité de son auditoire en débutant sa “causerie” par ces mots : “Si vous tombez dans un trou noir, ne perdez pas espoir. Il existe une sortie”. Postulat de départ du “paradoxe de l’information”, au centre des débats : d’après la relativité générale, tout ce qui est aspiré et avalé par un trou noir est appelé à disparaître définitivement. Mais d’un autre côté, la mécanique quantique s’oppose à cette théorie, elle qui affirme que tout est information, et qu’une information ne peut pas “mourir”.

D’où paradoxe, qui est né après la publication d’un article d’Hawking en 1975 dans lequel il estimait que les trous noirs laissaient partir “un petit flux de particules transportant de l’énergie qu’il nomme le rayonnement de Hawking”, comme le relate le blog sciences du Monde.

La solution de Stephen Hawking

Ce que le très médiatique savant a exposé en Suède, c’est que l’information en question n’est pas maintenue dans le trou noir, mais reste en quelque sorte au bord : “L’information des particules entrantes est rendue, mais sous une forme chaotique et inutile. A toutes fins pratiques, l’information est perdue”. Afin de rendre la théorie plus lisible par le grand public, Hawking a utilisé l’analogie d’un livre qui aurait été brûlé. Même réduit en cendre, il est toujours présente, mais les informations qui s’y trouvaient sont devenues illisibles.

Cette nouvelle théorie, qu’il a travaillée avec ses confrères Malcolm Perry (Université de Cambridge) et Andrew Stromberg (Oxford), devrait faire l’objet d’une publication dans les mois à venir. Permettra-t-elle de réconcilier relativité générale et mécanique quantique, infiniment grand et infiniment petit ? Et pour répondre à la question en titre de l’article, oui, pour le Professeur Hawking, vous pourriez sortir d’un trou noir. Mais pas dans un état vraiment recommandable.

Crédits Photos : Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform