Clicky



Bons Plans

Blue Origin : nouveau succès pour la récupération du lanceur

Publié le | Modifié le
La fusée de Blue Origin au décollage le 22 janvier 2016 - capture d'écran de la vidéo

Blue Origin vient de réussir la troisième récupération consécutive du lanceur de la capsule spatiale New Shepard. Une prouesse qui lui donne beaucoup d'avance sur son concurrent, le Space X d'Elon Musk.

Dans la guerre que se livrent Blue Origin de Jeff Bezos et Space X d’Elon Musk dans le développement de lanceurs de fusée réutilisable, la société du fondateur d’Amazon semble prendre un avantage décisif.

En effet, pour la troisième fois consécutive, les équipes de Blue Origin sont en effet parvenues à récupérer le lanceur de la capsule New Shepard sur la terre ferme après son lancement.

Blue Origin enchaîne les succès

C’est Jeff Bezos en personne qui a annoncé cette nouvelle réussite sur son compte Twitter. Après un décollage qui a propulsé la fusée à près de 103 kilomètres d’altitude, soit la limite qui sépare la Terre de l’espace, la capsule et le lanceur ont entamé leur redescente sur Terre.

La capsule sensée accueillir les astronautes (et qui était vide à l’occasion de ce nouvel essai) a été récupérée assez aisément grâce à ses trois parachutes freinant sa course pour la faire descendre à 2 km/h. Une opération qui est désormais une formalité pour les sociétés de transport spatial privées. L’enjeu majeur de cette mission résidait dans la nouvelle tentative de récupération du lanceur de la fusée.

Troisième récupération réussie pour Blue Origin

Pour ce troisième essai de récupération du lanceur, les équipes de Blue Origin ont décidé de se lancer un petit défi. Après les deux précédents succès, les ingénieurs ont décidé d’attendre beaucoup plus longtemps avant de rallumer les moteurs du lanceur censés contrôler sa descente. Un peu comme si un parachutiste de l’extrême qui ne déploierait son parachute qu’à quelques centaines de mètres du sol.

Ils ont donc attendu que le lanceur ne soit plus qu’à 1,1 kilomètre du sol avant de relancer la machine et contrôler la descente de l’appareil qui s’est finalement posé sans encombre, touchant le sol à 7,7 km/h.

Grâce à ce troisième succès, les équipes de Blue Origin prennent un avantage concurrentiel certain sur Space X. La récupération des lanceurs de fusée est un enjeu majeur pour ces firmes, notamment pour pouvoir proposer, à terme, des voyages en apesanteur au grand public en réduisant au maximum les coûts de ces derniers.

Crédits Photos : Dailymotion
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform