Clicky



Bons Plans

Le gouvernement veut en finir avec les zones blanches

Publié le | Modifié le

Il y a encore de nombreuses zones blances où on ne peut pas utiliser la connexion 2G ou 3G de son mobile faute de réseau. Pour ces endroits, appelés "zones blanches" et "zones grises", les opérateurs se sont engagés à les couvrir prochainement.

A une époque où Internet est devenu presque incontournable, il est anormal de ne pas toujours pas pouvoir appeler ou se connecter avec son smartphone depuis n’importe quelle zone en France. Pourtant il existe des zones dites zones blanches qui ne sont couvertes par aucun réseau. 4000 communes seraient concernées. Il s’agit de communes rurales assez isolées pour la plupart.

La fin des zones blanches est une priorité donnée par le gouvernement

Les zones mal servies ou pas couvertes du tout par la 2G et la 3G le gouvernement n’en veut plus et souhaite forcer un peu le bras des opérateurs de téléphonie mobile. Dans le cadre de la loi Macron, un amendement avait été ajouté à cet effet suite à la réticence des opérateurs à accélérer le mouvement dans la mise en place d’infrastructures adaptées dans tout le territoire. Avec l’adoption en avril de cet amendement, les opérateurs français se retrouvent contraints à connecter les zones les plus reculées qui ne bénéficient pour certaines même pas d’un réseau mobile, c’est le cas de 170 communes, et pour d’autres d’accès à une connexion 3G/4G (environ 2600 communes).

Manuel Valls qui suivait ce dossier de très près prévenait : “tous les opérateurs [devront] s’engager à mettre à disposition des solutions, pour un coût modique”. Hier, un accord a été signé entre le gouvernement et les 4 opérateurs français Orange, Bouygues Telecom, SFR-Numericable et Free Mobile) pour que d’ici 2017 on ait accès à la 2G et à la 3G dans tout l’hexagone.

Zones blanches : la couverture totale se fera en 2 étapes

Alors qu’en 2010 les opérateurs s’étaient engagés à couvrir tout le territoire d’ici 3 ans, les objectifs étaient loin d’être remplis. Sous la contrainte de Bercy et surveillés par l’Arcep, les opérateurs vont devoir travailler de concert pour que dès 2016 les communes n’étant pas couvertes par le réseau mobile 2G le soient et qu’à la fin 2017 la 3G soit disponible sur tout le territoire. Il s’agit d’une des priorités pour le gouvernement concernant les zones rurales isolées.

Source : ZDnet
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform