Clicky



Bons Plans

Alliance for Open Media : 7 sociétés majeures du web s’associent pour un nouveau codec vidéo ouvert

Publié le

Microsoft, Google, Amazon, Netflix, Mozilla, Intel et Cisco forment le projet Alliance for Open Media dont le but est simple : proposer un nouveau format vidéo ouvert pour le web.

Les attentes des clients pour la livraison des médias continuent de croître, et l’accomplissement de leurs attentes nécessite l’énergie concertée de l’ensemble de l’écosystème.” Tels sont les mots de Gabe Frost, directeur exécutif de Alliance for Open Media. Les membres fondateurs de ce projet sont les suivants, mais d’autres pourraient bien suivre puisqu’il sera prochainement ouvert : Microsoft, Google, Amazon, Netflix, Mozilla, Intel et Cisco. Ces derniers ont décidé dans un premier temps de mettre en commun leurs recherches et créations afin de produire un nouveau codec vidéo ouvert et sans royalties (contrairement au très utilisé HEVC / H.265 appartenant au groupe HEVC Advanced).

Améliorer l’expérience des utilisateurs…

Ce nouveau codec, qui pourrait être rapidement utilisé sur les navigateurs (Chrome, Edge et Firefox) et services (YouTube, Netflix…) des entreprises concernées, doit être également optimisé pour le web et tous types de terminaux (y compris les plus modestes) et ce quelle que soit la qualité de bande passante. Le streaming est bien entendu visé, tandis que le contenu, commercial et non-commercial, devra être chiffré. Le but premier est donc de proposer aux utilisateurs une meilleure expérience vidéo sur le web, un secteur toujours plus grandissant et gourmand.

… mais pas que

Mais la création de cette Alliance for Open Media n’est pas purement altruiste de la part des sociétés précédemment citées. En effet, le groupe HEVC Advanced compte désormais réclamer des royalties lors de l’utilisation du codec H.265 (0,5% des revenus générés), notamment utilisé sur Netflix. De même, les constructeurs de terminaux mobiles pourraient eux avoir à verser 80 centimes par appareil vendu. Autant dire que l’abandon de ce codec pour un nouveau sans royalties peut être urgent pour la plupart de ces géants du web.

Reste désormais à voir comment le projet va progresser, si d’autres entreprises joindront le mouvement et à quoi l’Alliance for Open Media s’attaquera par la suite. En effet ce codec n’est que le premier élément en développement et le projet compte également améliorer l’expérience des utilisateurs au niveau des images et du son.

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform