Clicky



Bons Plans

Les 24 dernières heures de Thomas Pesquet dans l’Espace

Publié le
Tranche de vie á bord de l'ISS pour Thomas Pesquet.

Après avoir passé 6 mois dans l’Espace à bord de l’ISS, Thomas Pesquet va, demain, monter à bord du vaisseau Soyouz qui le ramènera sur Terre. Un retour à la fois dangereux et viril.

Le séjour dans l’Espace de l’astronaute français, Thomas Pesquet, prendra fin dans 24 heures. Entre regrets de quitter la Station Spatiale Internationale (ISS) et impatience de rentrée sur Terre, le normand a déjà fait ses valises. La montée à bord du vaisseau russe qui le ramènera sur terre sera suivie d’un dernier périple dangereux.

Un retour sur terre périlleux et costaud

Retrouver les plancher des vaches lorsque l’on se trouve à 400 km d’altitude n’est jamais simple. Après s’être embarqué à bord du vaisseau chargé de le ramener sur Terre accompagné de son collègue russe, Thomas Pesquet va passer par différentes étapes. La toute première sera le désarrimage du vaisseau de la Station Spatiale.

Les rétrofusées de Soyouz seront alors activées afin de réduire la vitesse de celui-ci qui se trouve alors à environ 28.000 kilomètres par heure. Le vaisseau spatial fera ainsi deux fois le tour de la Terre avant d’entamer sa délicate entrée dans l’atmosphère. L’angle d’entrée est très important et cette phase est toujours spectaculaire. En effet, à cette vitesse, l’échauffement du à l’air atteint les 2.000 degrés et les cosmonautes sont violement secoués. Un moment toujours « viril » selon les anciens cosmonautes mais qui freinera la capsule. Ensuite, l’énorme parachute de la capsule sera ouvert pour un atterrissage en douceur à seulement 10 km/h.

Thomas Pesquet a mis le Morbihan à l’honneur durant son séjour

Durant son séjour dans l’Espace, Thomas Pesquet s’est montré très communicatif, notamment sur les réseaux sociaux, en nous offrant de nombreux clichés magnifiques avec ses commentaires. Bien que normand, l’astronaute français a cependant eu un faible pour la beauté de la Bretagne et tout particulièrement le Morbihan.

C’est en effet ce département que Thomas Pesquet a le plus photographié durant son séjour, nous offrant des photos inédites de la presqu’île de Quiberon, de l’île de Groix ou encore du Golfe du Morbihan qu’il ne tarissait pas d’éloge sur sa beauté.

Crédits Photos : Capture d'{ecran du compte Twitter de Thomas Pesquet
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform