Test Samsung Galaxy Book4 Ultra

Par Hadrien Miche publié le 17 mai 2024 à 12h30.
Tech
10 /10

Notes

  • Ecran
    10
  • Performances
    10
  • Audio
    8
  • Autonomie
    10

Avantages

  • - Ecran OLED 120 Hz
  • - Autonomie

Inconvénients

  • - son prix
  • - WiFi 7 absent

L'ultrabook supervitaminé de Samsung est là et il ne fait pas les choses à moitié.

Présentation

Le design du Samsung Galaxy Book4 Ultra est très épuré tout en métal. On va retrouver ce qui se fait chez Apple par exemple, c’est sobre, sauf le logo de Samsung qui possède des reflets holographiques. Sur les côtés, on va retrouver un port HDMI et 2 USB Type-C (Thunderbolt 4) tandis que sur la tranche droite, on va retrouver un port USB Type A, un port microSD et un port Jack 3.5mm. En dessous, la grille d’aération prend quasiment toute de la longueur. Les vis pour accéder à l’intérieur du PC sont sous les patins antidérapants.




 

Pour le clavier, le 16 pouces permet d’avoir un pavé numérique complet. Samsung reste dans le classique avec une course assez courte, et l’intégration d’un lecteur d’empreintes (compatible Windows Hello) sur le bouton d’allumage. En dessous, on va retrouver un immense pavé tactile précis et où les doigts glissent bien dessus.

 

La fiche technique du Samsung Galaxy Book4 Ultra :

  • Dimensions : 355 x 250 x 16.5 mm
  • Poids : 1,86 kg
  • Ecran : 16 pouces, OLED, 16:10, QHD+ (2880 x 1800 pixels), 120 Hz, filtre anti-reflets
  • Processeur : Intel Core Ultra 9 185H
  • Carte graphique : Nvidia GeForce RTX 4070
  • Mémoire vive : 32 Go, LPDDR5 7467 MHz
  • Stockage : 1 To, PCIe NVMe
  • Webcam : 1080p, IR (compatible Windows Hello)
  • Connectivité : 2 USB Type-C (compatible Thunderbolt 4), 1 USB A 3.2, 1 HDMI 2.1, 1 jack audio
  • Batterie : 76 Wh
  • Chargeur : USB C 140 W
  • Prix : 3899€

Ecran & Audio

Samsung a décidé d’intégrer dans son Book4 Ultra, un super écran OLED de 2880 x 1800 pixels avec une fréquence de rafraîchissement qui monte jusqu’à 120 Hz. Sur ce type de dalle, le taux de contraste est infini, ce qui rend les noirs très profonds et très appréciable pour le visionnage de films. On regrette juste la bande noire inférieur dans le design de l’appareil, mais le format 16:10 y est très appréciable.

On retrouve un filtre anti-reflets qui limite l’effet brillant sans pour autant le supprimer totalement. La luminosité maximale est de 390 cd/m² avec un pic à 544 cd/m² en HDR. On pourra ainsi en profiter dans des endroits très éclairés, mais en extérieure le soleil ne sera jamais votre ami.

 

Sur la partie Audio, on va retrouver du “bon” son. Ce n’est certes pas le rendu sonore d’enceintes, mais c’est mieux que la moyenne des ordinateurs portables que j’ai pu essayer. L’ordinateur s’en sort bien et même s’il manque un peu de basses, c’est très acceptable si vous n’avez pas d’écouteurs sous la main.

Performances

Le Samsung Galaxy Book4 Ultra embarque un processeur Intel Core Ultra 9 185H épaulé de 32 Go de mémoire vive et soutenu par une carte graphique Nvidia GeForce RTX 4070.

Malgré son processeur surpuissant, Samsung a ajusté les performances afin de proposer un bon compromis entre puissance et ventilation. Il est possible de débrider l’appareil mais vous allez l’entendre souffler ! D’ailleurs, avec sa carte graphique, vous pourrez lancer des jeux récents sans difficultés.

Sur la partie stockage, le SSD est très rapide avec 6,6 Go/s en lecture et 4,9 Go/s en écriture. On a donc de très bonnes performances pour réaliser des opérations lourdes en mode nomade.

Autonomie

Samsung nous gratifie d’une batterie de 76 Wh sur son Galaxy Book4 Ultra. Via les différentes options proposées par Samsung comme un mode de fonctionnement “Discret” on va abaisser la fréquence de l’image et la luminosité. Dans les faits, c’est le mode qu’on utilisera sur de la bureautique classique. On obtiendra ainsi presque 19h d’autonomie ! Cela correspond également à un usage de visionnage de vidéo en streaming où on est descendu à 16 heures.

En rajoutant le nouvel adaptateur de 140 W dans le sac, qui est plus puissant que celui de l’année dernière. Cela permet de ne pas craindre une batterie à plat en fin de weekend. En effet, il lui faut 30 minutes pour récupérer 50% et un peu de plus de 90% en une heure. De quoi repartir pour une nouvelle journée de travail.

Intégration de l'écosystème Samsung

Si on garde l’aspect brut du Samsung Galaxy Book4 Ultra, c’est un très bon ordinateur, mais il est encore meilleur avec un smartphone de la marque. On va retrouver un panneau de configuration similaire à celui de son smartphone pour accéder directement aux options intéressantes. On aura également des widgets pour gérer l’alimentation de l’ordinateur. Samsung ne peut pas tout modifier dans Windows pour donner la même apparence et c’est dommage.

Cependant, c’est dans “Samsung Flow” qu’on va retrouver ce que les utilisateurs de Mac/iPhone connaissent bien : Continuité (ou Continuity). La synchronisation des notifications, de l’écran ou le transfert facilité des photos, c’est sur la bonne voie mais pas encore au niveau d’Apple. C’est plus poussé que “Mon téléphone” de Windows que Microsoft nous “impose” dès la configuration de n’importe quel ordinateur sous Windows 11. Votre tablette pourra aussi devenir un second écran et sans connaissances techniques.

C’est des fonctionnalités à prendre en compte si vous avez déjà un appareil Samsung, mais ce n’est pas obligatoire pour profiter pleinement de son ordinateur.

Conclusion

Le Samsung Galaxy Book4 Ultra est un ultrabook très endurant et performant. Sa dalle est très impressionnante également ! Il est très versatile et permet de travailler ou regarder des films ou jouer à des jeux vidéo sans aucun accroc ni concession. Par contre, cette configuration exigeante a un défaut et c’est son prix…