Test REKT RGO Desk 140

Par Hadrien Miche,  publié le 4 mai 2020 à 10h00, modifié le 4 mai 2020 à 13h56.
Tech
9 /10

Notes

  • Montage
    8
  • Design
    9
  • Utilisation
    9

Avantages

  • - Complet ! Tapis de souris, porte-gobelet de base
  • - Les moteurs sont silencieux
  • - S'adapte à vos besoins

Inconvénients

  • - Instructions peu claires pour la mémoire
  • - Box pour la multiprise trop petite
  • - Profondeur trop courte à mon goût

Après les annonces de REKT sur le lancement de ses nouveaux produits dédiés aux gamers, nous avons reçu le RGO Desk 140, un bureau gaming mais faisant parti de la gamme "RGO" conçu pour proposer une meilleure ergonomie et de confort.

Présentation

Si on reprend les nouvelles gammes de REKT, on va retrouver des bureaux de 110 cm et 140 cm de long, un modèle Max de 160 cm et enfin ce RGO Desk de 140 cm. La grosse différence (qui justifie aussi le prix !), c’est que sur le RGO Desk 140, vous allez pouvoir régler la hauteur sur 50 cm (de 73 à 123 cm de hauteur) grâce à son double moteur, le modèle de 160 cm lui est manuel et sur 10 cm d’amplitude à titre de comparaison.

On se retrouve ainsi à devoir dédier une prise électrique au bureau. Heureusement REKT a pensé à tout en proposant un panier pour mettre sa multiprise. Le boitier est fixé sous le bureau et possède 3 boutons : monter, descendre, et un dernier qui fait office de timer et qui enregistre 2 positions. Ainsi, il est pratique d’activer le timer (30, 45 ou 60 minutes) pour se rappeler de faire des pauses ou de changer de position. Petit bonus, il y a un porte-gobelet qui peut aussi accueillir les tasses et REKT fournit un tapis de souris faisant toute la longueur du bureau.

Concernant la profondeur du bureau, elle est de 64 cm ce qui m’a semblé très peu (j’aime bien avoir des choses sur mon bureau), mais qui étonnamment est la norme des bureaux dits gamers. Cela fait que ma grande tour ne peut pas être placée sur le bureau…

Sur cette photo, vous pouvez voir que le bureau est en 3 parties avec 2 trous pour pouvoir faire passer les câbles. Le revêtement effet kevlar prend facilement les traces de doigts et on préfère mettre le tapis de souris dessus.

 

Le logo REKT présent sur chaque pied offre un cachet en plus.

Montage et utilisation

Avant de parler du montage, il est à noter que le bureau est livré dans 2 cartons pour un poids total d’environ 30 kg. Les pieds sont les éléments le plus lourd du bureau puisqu’ils contiennent les moteurs. Une fois les pièces déballées, nous avons mis 45 minutes pour le monter. Les instructions sont claires et un tournevis est fourni avec (en plus de la clé Allen).

Dans le manuel d’instructions qui nous a été fourni, on a retrouvé quelques fautes d’orthographes, mais cela ne concerne que la partie du boitier afin de régler les positions en mémoire. Les instructions mériteraient d’ailleurs d’être un peu plus claires…

Une fois le bureau branché, je l’ai mis en position haute (via la mémoire) afin de brancher tous les câbles pour m’assurer que la longueur allait bien, j’ai remarqué qu’un câble était court, mais je me suis dit que ça passerait… En voulant réinitialiser les paramètres du bureau, j’ai eu la surprise de le voir descendre au plus bas (73 cm), mais aussi de le voir monter au plus haut à 123 cm ! La fin de l’histoire, c’est que mon câble DisplayPort s’est plié… Bref, il est dommage de ne pas avoir la possibilité de fixer son ordinateur sous le bureau comme chez certains concurrents pour éviter ce genre de problèmes… D’ailleurs le câble management a été compliqué car la boite qui accueille la multiprise est petite et il vous faudra impérativement une multiprise en longueur. J’aurai préféré le système du modèle 160 avec son filet sous tout le bureau. Voici le avant/après qui n’est pas parfait non plus, mais vous pouvez voir que la multiprise est “bloquée” dans cette position à cause du transfo de mon écran (derrière la multi) et que vous ne pourrez donc avoir que 6 prises. D’ailleurs sur la seconde photo vous pouvez voir aussi un repose-casque intégré, mais je ne l’utilise pas car pas pratique pour ma config (le casque touche le bureau quand je le met dessus).

Conclusion

Après quelques jours d’utilisations, que pouvons-nous en dire ? Tout d’abord, le porte-gobelet qui est vraiment pratique et qui peut accueillir aussi les mugs (un petit plus en ce moment de confinement), le tapis de souris qui prend la poussière et tous les poils (merci le chat), mais sinon en terme d’ergonomie et d’usage : oui je travaille debout le matin et au cours de la journée je m’assois. C’est aussi plus pratique pour montrer des choses que de pouvoir être au même niveau. Enfin le soir, lorsqu’il me prend l’envie de mixer, le fait de monter le bureau me permet d’être plus à l’aise.

Proposé à 499 euros, le bureau REKT RGO Desk 140 n’est pas pour toutes les bourses mais il est accessible comparé à d’autres marques gaming (et à IKEA qui propose un équivalent au même prix voir supérieur…). Ce que j’aime, c’est que je n’ai pas à m’habituer à un bureau ou à m’embêter à régler ma chaise, c’est lui qui s’adapte à mes besoins et propose un choix sérieux pour les gamers. REKT propose désormais le paiement en plusieurs fois et c’est encore plus simple de craquer 😉

Application mobile begeek

Newsletter Begeek


Recevez le meilleur de Begeek sélectionné par la rédaction.


Recevez chaque jour notre sélection de bons plans !