Test Razer Huntsman V3 Pro

Par Hadrien Miche publié le 27 janvier 2024 à 17h00.
Tech
9 /10

Notes

  • Ergonomie
    8
  • Frappe
    9
  • Fonctionnalités
    9

Avantages

  • - Robuste
  • - Adaptabilité

Inconvénients

  • - Repose poignet anecdotique

Disponible dès maintenant, le Huntsman V3 Pro est l'ultime clavier de Razer. Capable de changer la course des touches à la volée et de manière individuelle, voici notre retour :

Présentation

La gamme Huntsman se veut dédier à l’eSport et aux performances, il s’agit de la vitrine du constructeur en termes de savoir-faire. Décliné en trois versions, nous avons testé ici la version Pro qui est un clavier complet avec le pad numérique. On retrouve un repose poignets en similicuir ainsi qu’un châssis en aluminium. La nouveauté se cache sous les touches : les switch optiques analogiques sont désormais réglables. Cela signifie que vous aller pouvoir gérer le niveau d’activation entre 0,1 et 4 mm sur chaque touche. La pression d’activation reste à 40 g. Sur les jeux, cela va vous permettre de simplement effleurer la touche pour l’activer tout comme vous pourrez aussi vouloir l’enfoncer pour déclencher son activation. De même, il ne sera pas nécessaire de relâcher complétement la pression pour que la touche puisse être à nouveau utilisée.

Pour compléter le clavier, on va retrouver également 4 touches dédiées au multimédia, à la barre Xbox et Bureau mais également pour modifier la course d’activation sans devoir passer par Synapse dont on parlera juste après. Ses touches sont en PBT double injection de quoi les rendre plus résistantes et vos touches ne deviendront pas brillantes avec le temps comme sur celles en ABS.

Reste le prix sur le fleuron de Razer, le Huntsman V3 Pro est vendu 289,99 euros.

Synapse

Sur la partie logicielle, le clavier arrive avec plusieurs profils pré-programmés pour se faire la main avant de faire ses propres réglages :

  • Profil par défaut qui est non modifiable et à utiliser pour une utilisation classique du clavier
  • FPS Rapid Trigger dédié aux jeux de tirs afin d’avoir des mouvements très rapide sur le ZQSD
  • Analog WASD similaire au FPS Rapid Trigger
  • Racing
  • High Sensitivity

Il est dommage que le profil par défaut ne permet pas de régler la luminosité par exemple. Il faudra forcément passer par la création d’un profil et surtout prendre du temps pour comprendre votre manière de jouer et d’appuyer sur les touches de votre clavier. Selon le jeu, ou la situation, on va réagir différemment et heureusement le clavier permet de changer rapidement de configuration grâce à des raccourcis clavier. On va également retrouver un système de LEDs au-dessus des touches fléchées afin de voir le réglage en cours.

Performance

Ayant eu la première version du Huntsman, cette version analogique est moins bruyante et également plus sensible et donc sujette à des fautes de frappes si vous restez sur un mode gaming. Les touches en PBT double injection n’ont pas marqué depuis les quelques mois d’usage. Je ne reviendrai pas en arrière, cette version est très agréable à utiliser.

Cependant, n’étant pas pro-gamer, je pense que je loupe une grosse partie du potentiel du clavier. Je reste avec les profils proposés par défaut, mais un progamer fera sûrement des profils adaptés de manière bien plus qualitatif que moi. Vu le prix du clavier, il est normal aussi que cela ne s’adresse pas à tout le monde.

Conclusion

Le Razer Huntsman V3 Pro est le meilleur clavier du moment. Il est hautement personnalisable et le fait de pouvoir changer à la volée la course des touches est une fonctionnalité qui peut totalement changer sa manière de jouer. Cependant, toute cette technologie a un coût : 289,99€, on le conseillera aux gamers exigeants et aux progamers sinon vous risquez de ne pas profiter du clavier à 100%.