Clicky

Test Plantronics RIG 500 Pro

Par Antoine Roche,  publié le 6 septembre 2018 à 16h15.
7 /10

Notes

  • Design et ergonomie
    7
  • Son
    7

Avantages

  • Léger et confortable
  • Qualité sonore appréciable
  • Compatible avec de nombreux terminaux...

Inconvénients

  • Isolation moyenne
  • Dolby Atmos assez gadget pour l'instant
  • ...mais peu adapté aux joueurs desktop

Plantronics a décidé de faire passer Pro sa gamme de casques filaires pour joueurs RIG 500. Quel résultat, notamment en Dolby Atmos ?

Introduction

Nouvelle forme ovale inspirée du RIG 800, nouveaux transducteurs de 50mm prometteurs, multiples compatibilités, partenariat avec Dolby pour profiter d’un son Atmos sur Windows 10 et Xbox One… voici dans les grandes lignes ce que cache le RIG 500 Pro de Plantronics. Place à notre test de ce casque filaire pour joueurs, notamment essayé sur PC, PS4 et smartphone.

Notez que ce RIG 500 Pro existe en 3 versions qui dans tous les cas viennent accompagnées d’un code d’activation Dolby Atmos pour Windows 10 et la Xbox One (normalement facturé 17,99 euros sur le Store Microsoft). Le Pro tout court testé ici (99,99 euros) s’avère compatible PC, consoles et terminaux mobiles et intègre le contrôle du volume via une réglette dans le câble (qui ne fonctionne pas sur consoles en revanche), le Pro HC (79,99 euros) uniquement compatible PS4 et Xbox One qui propose un design légèrement différent et une molette de volume directement sur le port jack pour pouvoir le régler sans lâcher sa manette, et enfin le Pro Esports Edition (149,99 euros) qui fait grimper la facture en proposant un châssis intégralement en métal (pas uniquement l’arceau comme le Pro) et à la fois la réglette sur le câble et la molette sur le jack pour pouvoir jouer avec le volume sur tous les terminaux.

Design et ergonomie

Produit pour joueurs oblige, le RIG 500 Pro ne passe pas inaperçu. Doté de formes agressives, le casque mélange des pièces en plastique (oreillettes, micro…) et métallique (notamment l’arceau à la couleur dorée douteuse) et propose une finition correcte sans plus où les éléments à l’apparente solidité côtoient des pièces qu’il faudra surveiller sur la durée. Forcément la réussite de l’ensemble dépendra des goûts et du taux d’utilisation de chacun, mais on ne pourra s’empêcher d’être dans tous les cas perplexe concernant les deux câbles qui dépassent volontairement à l’arrière.

Les oreillettes en tissu et cuir sont confortables (bien qu’un peu gênantes avec le temps si vous portez des lunettes) et l’ensemble est relativement léger (281g) et agréable à porter. Le produit propose très peu de possibilités pour le personnaliser en fonction des morphologies, puisqu’il est seulement possible d’insérer les oreillettes dans l’un des trois crans sur les deux côtés de l’arceau. Cela dit, le second arceau couvert de cuir s’étire tout seul et s’adapte bien aux tailles de têtes. Notez que le micro est détachable et que le remonter permet d’automatiquement le couper.

Mais ce RIG 500 Pro fait deux très grosses fautes majeures qui ne vont “heureusement” gêner que les joueurs PC sur desktop. Tout d’abord, le câble (plat) de 1,3 m est beaucoup trop court pour les configurations où la tour est un peu éloignée du clavier. Ensuite, avec son unique prise jack unifiée (gérant à la fois sortie et entrée, c’est-à-dire le son et le micro), le casque est certes compatible avec de nombreux produits équipés d’une telle entrée unifiée (consoles, smartphones, PC portables récents…), mais fait complètement l’impasse sur les terminaux qui utilisent des ports jack séparés pour le son (vert) et le micro (rose).

Et, faute d’un autre câble ou d’un adaptateur dans la boîte (de ce genre ) pour diviser en deux ce jack, un joueur desktop qui ne ferait pas le nécessaire ne pourra tout simplement pas utiliser le micro du casque et devra se contenter du son. Gênant.

Son

Doté d’écouteurs de 50 mm, le Plantronics RIG 500 Pro délivre un son stéréo fort appréciable. Que cela soit pour écouter de la musique, regarder une vidéo ou jouer, le son est plutôt bien équilibré et les bases sont agréablement présentes sans pour autant écraser le reste. Le constat est le même concernant le Dolby Atmos, d’avantage détaillé plus bas.

En revanche, l’isolation procurée par le casque est assez moyenne. Sans être véritablement mauvaise, elle n’atteint clairement pas le niveau de certains casques plus onéreux et si vous cherchez un casque qui vous isole complètement de l’extérieur il faudra chercher ailleurs. Mais si vous êtes dans un environnement relativement calme, cela devrait faire l’affaire.

Côté micro, les différents retour obtenus avec des camarades de jeu sur Discord étaient bons et ils n’avaient rien à signaler, tant au niveau de la qualité de retransmission de la voix que des rares sons extérieurs captés par le micro. Détachable, ce micro est également souple pour le placer idéalement.

Revenons rapidement sur le Dolby Atmos, dont le concept est expliqué en vidéo ci-dessous. Pas plus compatible avec cette technologie qu’un autre casque (puisque presque n’importe quel casque stéréo fait l’affaire), le RIG 500 Pro vient donc accompagné d’un code permettant d’en profiter sur Windows 10 (où il est d’ailleurs possible d’activer également ou non un effet surround virtuel 7.1) et Xbox One. Un peu comme le HDR sur les télévisions, il s’agit d’une technologie encore peu démocratisée et les jeux (listés ici) et applications véritablement compatibles avec le Dolby Atmos se comptent sur les doigts d’une main. Ecouter du son non conçu pour cela à la base avec le Dolby Atmos activé ne changera souvent rien (de la musique par exemple), tandis que pour le reste l’expérience variera selon les contenus et vos oreilles.

Par exemple, regarder une série Netflix compatible Dolby Atmos (ce qui impose de passer par l’application Windows 10, d’ailleurs) ou une vidéo de démonstration donne une véritable impression de finesse et de spatialisation agréable, tandis que jouer à un jeu vidéo souffle le chaud et le froid. Overwatch, qui est l’un des rares à disposer d’une option Dolby Atmos permet d’obtenir quelque chose d’un peu plus fin qu’avec un système 7.1 habituel, mais sans véritable “effet wahou”. Battlefield 1, qui propose bien une option Dolby Atmos, n’est en fait compatible qu’avec les enceintes Atmos en HDMI et non les casques. Dommage. De même, jouer à un jeu non compatible ne donne pas vraiment l’impression de proposer une spatialisation meilleure que d’habitude. Bref, il y a de la place pour de l’amélioration et le Dolby Atmos (qu’il est de toute façon possible d’acheter directement à côté pour essayer avec un autre casque stéréo) ne sera pas l’argument principal de ce casque.

Conclusion

Le RIG 500 Pro est un bon casque. A condition de ne pas jouer sur PC (avec une tour) et de ne pas rechercher la meilleure isolation possible, la solution de Plantronics est excellente et délivre à la fois un son très correct et un confort réel. Reste que l’argument du Dolby Atmos n’en est pas (encore) un et qu’un petit effort autour de la connectique et du câble aurait été appréciable.

Newsletter Begeek


Recevez le meilleur de Begeek sélectionné par la rédaction.


Recevez chaque jour notre sélection de bons plans !

Contenu sponsorisé