Test Nothing CMF Phone 1

Par Hadrien Miche publié le 8 juillet 2024 à 11h00, modifié le 8 juillet 2024 à 12h58.
Tech
7 /10

Notes

  • Design
    8
  • Ecran
    8
  • Processeur
    7
  • Appareil photo
    5
  • Autonomie
    8

Avantages

  • - Customisable à l'envie
  • - Son prix !

Inconvénients

  • - Seulement IP52

Premier téléphone sous la marque CMF, Nothing nous montre une approche inédite dans le monde des smartphones avec le Phone 1.

Présentation

Nothing continue de vouloir innover sur un marché mature et qui ne prend plus de risques, avec le CMF Phone 1. Le smartphone propose une personnalisation inédite. On ne sera pas obligé d’investir dans une coque à rajouter par dessus son téléphone et les accessoires profiteront directement d’un point d’entrée avec cette fameuse molette : le Accessory Point. Cependant, on ne retrouvera pas le Glyphe lumineux de Nothing, mais nous serons quand même sous Nothing OS 2.6 (Android 14). Une proposition unique sur le marché pour le moment.

Caractéristiques techniques :

  • Dimensions : 164 x 9 x 77 mm
  • Poids : 197 g
  • Ecran : 6,67″ AMOLED LTPS (120 Hz adaptatif) 1080 x 2400 px
  • Processeur : MediaTek Dimensity 7300 5G
  • Stockage : 128 ou 256 Go
  • Mémoire vive : 6 ou 8 Go
  • Caméra arrière : 50 MP
  • Caméra frontale : 16 MP
  • Connectivité : Dual-SIM, 5G, WiFi 6, Bluetooth 5.3
  • Capteur d’empreinte sous l’écran
  • Certification IP52
  • Batterie : 5000 mAh
  • Prix : 239 € ou 269€

Nothing proposera sur le CMF Phone 1, 3 ans de mises à jour de sécurité et 2 d’an de mise à niveau d’Android.

Les accessoires

En retirant la roue (le « Accessory Point ») ainsi que certaines vis via les accessoires fournis, on pourra totalement personnaliser son CMF Phone 1. Changer la coque, transformer l’usage de son smartphone, les quelques accessoires que nous a fourni Nothing nous permet de tester les possibilités qu’offre le smartphone. La coque coûte 35 € tandis que les autres accessoires sont vendus 25€ chacun.

Dans les packagings de coque, on retrouve absolument tout pour customiser l’appareil, jusqu’à la trappe de la carte SIM !

Dans les accessoires, on va retrouver une attache pour garder son smartphone autour du cou, mais également un stand, un porte-cartes (qui fait très plastique pour le coup !)


Ecran & Performances

Nothing nous propose un écran 6,67″ AMOLED sur son CMF Phone 1, ce qui est vraiment pas mal ! L’interface de Nothing, c’est un peu quitte ou double : on aime ou on aime pas. On pourra d’ailleurs choisir au premier démarrage son interface. Cependant, j’ai décidé de passer le pas et j’apprécie que mes applications bénéficient du même traitement sur l’icône par exemple. Nothing ne propose d’ailleurs que les applications Google à l’exception de Nothing X qui sert aux écouteurs de la marque, pas de bloatwares à se débarrasser ici.

L’interface est fluide, le 120 Hz aide également à rendre cela perceptible. Le téléphone possède 8 Go de mémoire vive et il peut monter jusqu’à 16 Go en utilisant une partie du stockage pour les opérations gourmandes. Le processeur MediaTek Dimensity 7300 5G est tout jeune (sorti en mai 2024), mais il n’arrive pas à battre le Snapdragon 8 Gen 1 par exemple qui lui date de 2021… Il s’exprime mieux sur l’autonomie, et c’est plutôt cela qui est recherché aujourd’hui. Cela n’empêche pas de lancer les jeux actuels avec quelques concessions. Ainsi on va retrouver un mode jeu qui va permettre de ne pas être dérangé pendant nos parties, mais également de booster les performances au détriment de la batterie :

Sur Wuthering Waves (un équivalent Genshin Impact), le jeu m’a proposé de mettre les graphismes en moyen et de rester sur du 30 FPS afin d’éviter tout ralentissement. C’est jouable, le smartphone n’a pas trop chauffé durant les 30 minutes de jeu. Certes, j’aurai aimé avoir des meilleurs graphismes, mais l’écran est déjà très bien et au moins, je suis resté dans les 28-30 FPS.

Photos

On va retrouver un capteur Sony 50 MP avec une ouverture f/1.8 pour la caméra principale épaulé d’un second capteur dédié à la photo de portrait (pas d’ultra grand-angle), tandis qu’en caméra frontale on va retrouver un 16 MP. Si l’appareil s’en sort relativement bien avec son capteur principal, ce n’est pas le cas avec le second et avec le bokeh. Que cela soit avec le capteur arrière ou le frontal, le flou est mal géré. Sur la caméra arrière, le découpage est très visible par exemple.

Sur la photo classique, le CMF Phone 1 s’en sort correctement, mais c’est vrai qu’il manque de fonctionnalités… Le grand absent ultra grand-angle se fait sentir… Le zoom x1 ou x2 sont les seules options disponibles et c’est vraiment dommage ! De nuit, l’appareil propose un rendu très correct comparé à d’autres.

Autonomie

Le CMF Phone 1 possède une batterie de 5000 mAh qui lui confère une très bonne autonomie pouvant aller jusqu’à 2 jours avec un usage léger. On va retrouver la recharge rapide à 33W qui permet de récupérer 50% d’autonomie en 20 minutes. Malheureusement pas de recharge sans-fil… Qu’à cela ne tienne, on a été satisfait de l’autonomie du téléphone. Sur un usage classique, je tenais la journée facile et j’aurai pu pousser au lendemain midi, mais j’ai préféré faire attention. Pour prolonger la longévité de la batterie, Nothing a intégré des modes de recharge dédié.

Avec la customisation offerte par ce téléphone, la batterie est relativement accessible mais attention, le constructeur prévient tout de suite quand on change la coque : « ne pas retirer la batterie et les protections sans autorisation ».

Conclusion

Véritable bijou de customisation, le CMF Phone 1 de Nothing propose de bonnes caractéristiques techniques pour un prix d’appel de seulement 239 euros. Les utilisateurs pourront profiter de Nothing OS 2.6 (Android 14) et ainsi les amener à investir plus tard dans les autres appareils du constructeur. A ce prix-là, il n’y a aucune concurrence sur le marché qui peut se targuer de proposer autant de customisation et un niveau égale de performances, mais son talon d’Achille est l’appareil photo. Avec un zoom x2 au maximum, pas d’ultra grand angle, on sortira l’appareil pour de rares occasions et c’est dommage car il a un design plutôt attirant.