Clicky

Test LG G7 ThinQ

Par Antoine Roche,  publié le 23 juillet 2018 à 17h00, modifié le 23 juillet 2018 à 17h13.
8 /10

Notes

  • Design et ergonomie
    8
  • Affichage et audio
    9
  • Performances
    9
  • Fonctionnalités
    8
  • Autonomie
    7
  • Photo et vidéo
    7

Avantages

  • Finition très propre
  • Produit sympa pour les audiophiles
  • Performances et écran excellents
  • Pléthore de fonctionnalités et technologies

Inconvénients

  • Onéreux au prix complet
  • Batterie légère
  • Qualité photo en retrait
  • Bouton Google Assistant non modifiable

Notamment dopé à l'intelligence artificielle, le LG G7 ThinQ ne manque pas d'arguments sur le papier pour séduire les mobinautes à la recherche d'un smartphone haut de gamme complet. Mais qu'en est-t-il dans la pratique ?

Introduction

Comme son nom complet l’indique, le LG G7 ThinQ, le dernier flagship de la marque qui arrive un peu après la bataille du haut de gamme de cette année, est notamment dopé à l’intelligence artificielle pour tenter de se démarquer. Mais avec son prix élevé et les propositions solides chez Apple, Samsung, Huawei ou même les marques jeunes comme Honor ou OnePlus, cela sera-t-il suffisant pour trouver sa place ? C’est ce que nous allons voir de ce pas.

Design et ergonomie

Ce n’est pas avec ce G7 ThinQ (153.2 x 71.9 x 7.9 mm pour 162g) que LG va réinventer le design des smartphones. Reste que la proposition respire la solidité et que la finition est irréprochable. Certifié IP68, le terminal propose un dos en verre qui attire sans surprise les traces de doigts quand du métal aurait été appréciable. Reste que la prise en main est excellente pour un terminal aussi grand, en dehors d’un élément qui gênera ceux qui n’utilisent pas Google Assistant.

En effet, outre les classiques boutons d’alimentation (à droite) et de volume (à gauche), le mobile propose sous le volume un bouton dédié à l’assistant vocal. Nous y reviendrons plus en détail plus loin, mais sachez qu’il est heureusement possible de le désactiver pour éviter de le déclencher par mégarde tant le confondre avec le bouton d’alimentation est facile.

Pour le reste, relevons que la tranche du bas accueille la prise USB Type-C, une prise jack bienvenue et un haut-parleur solitaire dont nous parlerons également plus loin. Au sommet se trouve l’emplacement double-SIM et au dos le double capteur photo ne dépasse pas du corps du terminal qui propose bien entendu un capteur d’empreintes digitales.

Affichage et audio

D’une large diagonale de 6,1 pouces, l’écran IPS LCD du LG G7 ThinQ est également l’un des arguments principaux du constructeur. Avec sa résolution QHD+ (3 120 x 1 440 px, 564 ppp) ou encore sa technologie FullVision pensée pour afficher (avec succès, il faut bien le dire) une forte luminosité pour compenser les effets du soleil, le terminal propose une solution tout à fait satisfaisante ainsi que plusieurs options de couleurs pour personnaliser son expérience. Mode oblige, LG propose un notch qu’il est possible de personnaliser ou de masquer dans les options. Les plus tatillons auraient probablement apprécié de l’OLED à ce prix, mais au moins la solution ici proposée fait le job et évite probablement de trop user la batterie.

LG G7 ThinQ

Assez peu mis en avant chez la concurrence, l’audio est également une partie importante pour ce terminal. En effet, malgré une légère saturation au volume maximum, non seulement l’écoute directe avec l’enceinte du smartphone est l’une des meilleures que nous ayons entendu durant nos tests (grâce notamment à la technologie Boombox du LG G7 ThinQ qui “utilise son espace intérieur comme caisse de résonance afin d’amplifier la basse”), mais l’écoute avec un appareil audio profite également de plusieurs technologies (DTS : X 3D Surround et Hi-Fi Quad DAC) qui ne seront utiles qu’à ceux qui utilisent des sources et fichiers audio en haute qualité, mais qui disposent de nombreux paramètres avec lesquels jouer.

Fonctionnalités

Bien évidemment propulsé par Android 8.0 avec la surcouche maison de LG, le G7 ThinQ n’est pas avare en fonctionnalités à à peut prêt tous les niveaux. Outre de nombreux éléments classiques (lecteur d’empreintes digitales, reconnaissance vocale et faciale rapide, gestion de la lumière bleue, Always On Display, mode Ne pas Déranger, gestion de la batterie, optimisation des performances…etc.), le terminal propose quelques spécificités comme un mode jeu, un outil permettant de créer des profils selon le contexte (lieu, connexion d’écouteurs…) ou encore la possibilité d’activer une barre de raccourcis flottante configurable.

On regrettera qu’en revanche le bouton physique dédié à Google Assistant soit uniquement désactivable et qu’il ne soit pas possible d’y assigner autre chose. Malgré un menu des paramètres découpé en sections plutôt pratique à utiliser, le reste de la surcouche du terminal peut sembler un peu lourde et un petit temps d’adaptation peut être nécessaire, mais globalement LG fait le job.

Performances

Sans grande surprise, avec un duo Qualcomm Snapdragon 845 et 4 Go de RAM, le LG G7 ThinQ n’a pas de problèmes de performances et peut faire tourner n’importe quelle application gourmande les mains dans le dos (bien qu’un smartphone ne possède pas de mains, mais vous avez l’idée). Cela dit, sur un jeu comme Arena of Valor n’espérez pas dépasser de beaucoup les 50 FPS en HD quand certains autres terminaux arrivent à aller un peu au-delà.

Côté chauffe, LG a fait du bon travail, car même si l’ensemble du terminal peut devenir tiède lors d’une utilisation gourmande, cela n’est absolument pas gênant et mieux maîtrisé qu’ailleurs. Concernant le stockage ce sont 64 Go extensibles qui sont proposés, tandis que côté puces on retrouve du classique NFC, Bluetooth 5.0 ou encore WiFi ac.

Autonomie

Voilà peut-être l’un des premiers vrais points faibles du LG G7 ThinQ. Contrairement à la majorité de la concurrence, le terminal ne va pas au-delà des 3000 mAh et cela pourrait être un peu léger pour les plus gros usagers. Reste qu’il est quand même possible de tenir la journée voire un peu plus avec une utilisation normale. Heureusement, avec son port USB Type-C et sa charge rapide comptez environ 1h45 pour charger le téléphone de 0 à 100%.

 

Photo et vidéo

Terminons si vous le voulez bien avec l’une des spécialités des terminaux LG, à savoir la photo. Ici c’est un double capteur de 16 MP que l’on trouve au dos, tandis qu’en façade il faut se contenter de 8 MP. Et le résultat devant comme derrière est… moyen, notamment pour un produit de la marque. En général la qualité d’image proposée est relativement bonne, mais en cas de faible luminosité certains terminaux de la concurrence font mieux et le constructeur tente de compenser notamment au niveau des fonctionnalités.

Outre les classiques modes (live photo, panorama, HDR, Google Lense…etc.) et filtres que l’on est en droit d’attendre dans une telle gamme de prix, le LG G7 ThinQ tire son nom de la fonctionnalité AI Cam qui analyse automatiquement ce que la caméra voit pour proposer l’effet et l’angle le plus adaptés. Sympathique en théorie, mais en pratique difficile de ne pas y voir un gadget plus onéreux qu’autre chose tant cela n’apporte pas grand-chose, quand la fonctionnalité ne se trompe pas totalement.

Côté vidéo, il est possible de filmer en 4K ou en 1080p à 60 FPS.

Avec IA

Sans IA

L’été, c’est lumineux

Conclusion

Malgré ses performances un peu décevantes dans les domaines de la photo et de l’autonomie étant donné son prix, le LG G7 ThinQ est un smartphone solide et complet tout à fait recommandable si vous avez le budget ou si vous attendez des réductions. La prochaine itération sera peut-être celle qui aura tout bon, mais en attendant cette mouture a de sérieux arguments (notamment du côté de l’audio), et ce même si la concurrence propose souvent mieux dans les domaines tout juste cités.

 

Inscrivez-vous à la newsletter Begeek

Et recevez chaque jour la sélection d'articles de la rédaction !


Recevez le meilleur de Begeek sélectionné par la rédaction.


Recevez chaque jour notre sélection de bons plans !

Contenu sponsorisé