Test Ice-Watch smart one et smart junior

Par Hadrien Miche publié le 18 octobre 2023 à 10h19.
Tech
4 /10

Notes

  • smart one
    5
  • smart junior
    2

Avantages

  • - Design classique
  • - Autonomie

Inconvénients

  • - L'app différente et en décalage avec son public visé
  • - Cardiofréquencemètre dans les choux
  • - Câble de charge

Ice-Watch s'est lancé dans les montres connectées et propose depuis peu 2 références : la smart one pour adulte mais également une montre pour les enfants de 6 à 12 ans. L'horloger va-t-il réussir à fédérer ses fans autour de ses nouveaux produits ?

Présentation

Ice-Watch a gardé un design assez simple mais passe-partout avec ses montres connectées. Elles s’inspirent de l’Apple Watch pour continuer dans la stratégie qui les a fait connaitre à l’époque avec Swatch.
Les 2 modèles sont compatibles avec iOS et Android et reposent sur un OS propriétaire. Impossible de rajouter des applications, mais pour la smart one, on va retrouver plus de 100 sports pris en charge, les notifications et la gestion de la musique. Sur la junior, destiné aux 6 à 16 ans, on va retrouver une version encore plus légère avec quelques sports, les notifs et 4 jeux intégrés. Le constructeur a été assez avare sur les caractéristiques techniques donc voici le peu d’infos que nous avons :

Caractéristiques Ice-Watch smart one :

  • Boitier aluminium 40 x 44 mm
  • Ecran 1,85 pouces TFT (240 x 280)
  • IP68
  • Batterie 210 mAh
  • Prix : 99 euros

Caractéristiques Ice-Watch smart junior :

  • Ecran 1,4 pouces
  • IP68
  • Prix : 79 euros

Pratique avec la smart one, on peut piloter l’interface grâce à la couronne, contrairement à la smart junior qui ne fait que bouton. Dans la boite on va retrouver un câble de recharge différent pour chaque montre à cause d’un petit ergot en plastique sur celui de la junior. D’ailleurs le câble ne tient pas spécialement bien sur la smart one et c’est particulièrement agaçant.

Smart one : classique et fonctionnel

La montre propose un écran assez grand avec une bonne luminosité. La navigation entre les menus est plutôt fluide, l’accès aux fonctions rapides se fait avec un slide du haut vers le bas. Cependant, il manque un mode pour dormir, car si vous activez l’affichage de l’heure avec les mouvements, vous allez avoir quelques surprises…

La montre possède un micro et est capable de prendre les appels, mais la qualité n’est vraiment pas au rendez-vous pour nos interlocuteurs. Les notifications sont bien paramétrables et la réception se fait bien, malgré une petite tendance à vibrer trop peu.

Sur la partie sport, le cardiofréquencemètre doit d’abord être activé dans l’application ainsi que le SpO2. Par contre, les mesures ont manqué de précisions lors d’activités tandis qu’au repos cela collait plutôt bien. Elles prennent beaucoup plus de temps à se faire que sur d’autres montres du même genre.

En termes d’autonomie, la montre propose un peu moins de 5 jours, ce qui reste très correct. Mais si vous activez le cardiofréquencemètre cela tombe à 3 jours.

En soit, elle m’a servi uniquement pour les notifications et gérer ma musique, le tracking n’est pas précis du tout et en sport ce n’est pas la peine…

Smart junior : un problème

La smart junior se présente comme une montre connectée pour enfants à 79€, elle peut fonctionner sans être connectée pour faire “comme papa et maman”, mais on perd la customisation de l’écran d’accueil, le capteur cardiaque et les contacts d’urgence. Sans revenir sur ses caractéristiques, on a été surpris de devoir installer une nouvelle application pour “piloter” celle de l’enfant. Ainsi, on se retrouve avec une application qui demande de créer un compte dès l’ouverture. La gestion des notifications est inexistante, on se retrouve avec une liste préétablie d’applications comme LinkedIn… startup nation quand tu nous tiens. D’ailleurs, la montre ne garde en mémoire que les 5 dernières notifications.

Passé cette première déconvenue, j’essaye les 4 jeux présents dans la montre. La réactivité et la qualité de l’écran sont passables. Je marche un peu, j’essaye le capteur cardiaque et la partie sommeil. Je retourne dans les paramètres et je vois un “classement du jeu” et le “suivi d’activité”. Je découvre que la montre compare mes scores avec les utilisateurs de la montre qui sont censés être des enfants et dont on retrouve la photo comme image de profil. Aucune modération sur les photos ni disclaimer, je vous laisse imaginer si le premier du classement s’amusait avec du contenu non désiré…

Toute l’application est en fait destinée à un adulte, mais pas à un parent ou à un enfant avec qui on “s’amuserait” à regarder les stats ou à comprendre ce qu’elles veulent dire. J’ai également comparé les résultats avec l’autre montre et les données sont peu cohérentes. Elle ne capte pas bien les pas, ni la fréquence cardiaque (quasiment 10 bpm d’écart avec la Galaxy Watch5), ni le sommeil. Bref c’est une montre à ne surtout pas donner à un enfant.

Conclusion

Si la ICE smart one propose quelque chose d’honorable en termes de qualité sur le produit pour une première version (mais pas dans la précision du suivi d’activité), on lui préférera des produits similaires de chez Xiaomi. Quant à la smart junior, c’est clairement un produit qui rate la cible qu’il vise et qu’on vous déconseille de prendre.