Test BenQ ScreenBar Halo

Par Hadrien Miche,  publié le 25 mars 2022 à 18h00, modifié le 27 mars 2022 à 20h24.
7 /10

Notes

  • Note Final
    7

Avantages

  • Télécommande déportée
  • Possibilité de rajouter une webcam
  • Lumière à l'arrière
  • Compatible écrans incurvés

Inconvénients

  • Des piles et non une batterie pour la télécommande
  • La surface qui marque trop les traces de doigts
  • Pas assez lourde (ou manque de patins anti-dérapant)

BenQ continue sa lancée dans les solutions d'éclairage pour bureau avec cette année, une nouveauté : la ScreenBar Halo ! Elle vient compléter l'offre sans bousculer les autres produits, mais que vaut-elle ? C'est ce que nous allons voir dans ce test...

Présentation

Deux ans se sont écoulés depuis notre test des ScreenBar et ScreenBar Plus. Depuis, BenQ a été beaucoup imité et il fallait bien proposer de la nouveauté pour 2022 ! Ainsi la ScreenBar Halo vient apporter 2 nouveautés :

  • Un éclairage à l’arrière
  • Une télécommande totalement déportée

En plus de ces nouveautés, on va retrouver des améliorations bienvenues qui faisaient écho aux principales critiques de l’époque : une barre plus grande et capable de s’accrocher aux écrans incurvés ainsi qu’un emplacement pour placer une webcam (on peut critiquer ici le fait que cela soit une option payante). Autrement, voici le reste des caractéristiques :

  • Source d’éclairage : LED couleur double
  • Index de rendu des couleurs : Ra>95
  • Éclairage : 800 Lux au centre (hauteur 45 cm)
  • Température de couleur : 2700~6500K ‎
  • Puissance d’entrée : 5V/1A USB Port‎
  • Consommation d’énergie : 6,5W (max.)
  • Matériaux : Alliage d’aluminium, PC/ABS
  • Dimensions :
    • ScreenBar : 50cm x 9.47cm x 9.71cm‎
    • Télécommande : 7.4cmx7.4cmx3.84cm
  • Poids net : 1.6kg‎ / Poids brut : 0.8 kg

La ScreenBar Halo

La ScreenBar Halo de BenQ est plus grande, et profite même aux écrans incurvés ! La lumière à l’arrière va permettre, à l’instar d’un ambilight de chez Philips, de réduire la fatigue oculaire lors des sessions nocturnes, à condition d’avoir un mur juste derrière votre écran.

Si on compare avec tous les modèles de la gamme ScreenBar, la Halo est bien évidemment plus grande (5 cm de plus) et propose une plus grande surface d’éclairage mais moins puissante que les autres modèles (800 Lux contre 950). Ce n’est pas gênant, voir même on préfère la surface agrandie  63 x 40 cm contre 60 x 30 cm. Le design n’a pas spécialement évolué (à part pour intégrer la lumière à l’arrière), mais elle est très bien intégrée avec un aspect minimaliste qu’on adore.

Support des webcams

Grande nouveauté, on va pouvoir enfin placer une webcam ! BenQ le fait de manière intelligente sans rompre le design de son produit. Par contre, 20 euros pour une plaque magnétique à coller et un support… Je pense que cette plaque aurait dû être intégrée au design. Rien n’empêche d’imprimer un support similaire et de le fixer autrement si vous souhaitez économiser quelques deniers. Autrement, la ScreenBar Halo rempli bien son office, on valide !

La télécommande

Grande nouveauté de la ScreenBar Halo, c’est sa télécommande totalement autonome qu’on va pouvoir déplacer où l’on veut sur son bureau. Si on retrouve toutes les fonctionnalités des anciens modèles (voir image ci-dessous), on s’est vite rendu compte qu’elle était moins pratique que sur l’ancien modèle…

La télécommande possède une bague tournante et est aussi tactile, malheureusement on va donc laisser beaucoup de traces de doigts sur celle-ci. En appuyant sur les différents boutons, on pourra changer la température de couleur de la lumière (blanc, jaune, orangé), l’intensité, mais également l’activation des lumières : devant seul, derrière seul, ou les 2 à la fois. Un mode automatique ainsi qu’un mode favori permet de retrouver nos réglages préférés en un appui. Cependant, avant même d’en arriver là, il faut s’amuser à la “déverrouiller” en approchant la main au dessus, seul moyen pour économiser l’autonomie (annoncée à 6 mois). Un interrupteur n’aurait pas été de trop… La télécommande est très légère, et il faudra bien la tenir pour réaliser les changements de luminosité. BenQ aurait pu aussi nous proposer une application avec ce sans-fil.

Bref, si on est content de la disparition du câble, on est déçu du reste.

Conclusion

Avec la ScreenBar Halo, BenQ a souhaité gommer la plupart des critiques mais en a finalement rajouté des nouvelles. Quand on compare le prix des 3 modèles, on passe de 99 euros à 129 et à 169 pour la Halo. Certes, on a une télécommande vraiment déportée et on peut l’utiliser avec un écran incurvé et une webcam… Nous sommes donc mitigés sur cette montée en gamme alors que le produit en lui-même est vraiment intéressant.

Vous pouvez retrouver la ScreenBar Halo sur le site de BenQ ou sur Amazon.