Clicky

Les meilleurs ordinateurs portables actuels

Par Nerces,  publié le 10 septembre 2018 à 15h57.
Top du Top
Microsoft Surface Pro 2017
  • Une finition exemplaire
  • Qualité remarquable de l’écran, tactile de surcroît
  • Clavier qui permet une saisie alerte
  • Puissance tout à fait convenable
  • Pas de ventilateur jusqu’au modèle i5
Coup de coeur
MSI GS65 Stealth Thin
  • Une bonne réserve de puissance côté processeur
  • Bon compromis prix / puissance côté carte graphique
  • Écran doté d’une dalle IPS à 144 Hz
  • Clavier rétroéclairé de bonne facture, signé SteelSeries
  • Rapport qualité / prix convenable
  • Poids très faible pour sa catégorie (1,6 kg)
  • Brique d’alimentation légère et de petite taille
Qualité / Prix
Asus ROG FX503
  • Un portable bien pensé, bien construit
  • Intégration d’une GeForce GTX 1060, idéale pour le jeu vidéo
  • Des performances de haut niveau
  • Stockage confié au couple SSD 128 Go / HDD 1 To
  • Clavier ergonomique, à la frappe réussie

Un temps mis en danger par l’essor des tablettes, l’ordinateur portable a dû se réinventer. Aujourd’hui, à côté des laptops traditionnels, nous retrouvons des portables gamers, des ultraportables et des hybrides. Des catégories qui rendent les choix plus délicats.

Nous l’avons dit en introduction, il y a encore quelques années, de nombreux « spécialistes » avaient déjà condamné les ordinateurs portables. Pourtant, même si le marché n’est clairement pas au mieux, ils sont toujours là et l’offre reste importante côté constructeurs. Tous les grands noms du secteur disposent toujours de gammes complètes allant des machines les plus légères aux produits les volumineux, les plus imposants.

Afin d’éclairer votre lanterne, nous avons décidé de segmenter nos références en fonction des principales catégories faites par ces mêmes constructeurs. Ainsi, nous aborderons tout d’abord la question des machines dites hybrides – ou 2 en 1 –, ces portables qui peuvent se transformer en tablettes dès lors que l’on débranche / replie le clavier. Dans un second temps, nous nous focaliserons sur des portables plus « gamers » avant de terminer par un modèle signé Apple, car on ne peut décemment pas faire abstraction des MacBook.

Les meilleurs PC portables (écran, poids, prix)

  1. ASUS Transformer Mini T102HA (10,1", 790 g, 350€)
  2. Microsoft Surface Pro 2017 (12,3″, 770 g, 1000€)
  3. Asus ROG FX503 (15,6", 2,3 kg, 1000€)
  4. MSI GS65 Stealth Thin (15,6", 1,6 kg, 2200€)
  5. Apple MacBook Pro Touch (13,3", 1,37 kg, 2100€)
  1. ASUS Transformer Mini T102HA (10,1", 790 g, 350€)

    Attention, modèle réduit ! L’ASUS Transformer n’est pas exactement une nouveauté et il prend ses racines directement dans la mouvance des netbooks, ces machines aujourd’hui disparues, balayées par la montée en puissance des smartphones. L’idée était de proposer un véritable micro-ordinateur portable dont la puissance était limitée afin de réduire l’encombrement et le coût. Forcément, à moins de 350 euros, il ne faut pas espérer faire de la retouche sous Photoshop ou de la compression vidéo avec Handbrake.

    En revanche, équipé d’un Atom x5-Z8350, il est le parfait compagnon du globe-trotter qui ne veut pas se brûler les mains au contact de son portable. Si la puissance est limitée, l’échauffement est aussi particulièrement contenu. L’écran 10,1 pouces et sa définition de 1280×800 sont d’ailleurs pensés pour ce processeur qui, épaulé par 4 Go de mémoire vive, ne fera pas tourner d’applications lourdes, mais s’avère indiqué pour de la navigation Web, du travail de bureautique et, même, quelques petits jeux « old-school ».

    Avec ce Transformer, ASUS ne cherche donc pas à convaincre les utilisateurs les plus exigeants. En revanche, il propose un portable d’appoint pour le voyageur fréquent ou une machine dédiée aux étudiants en manque de fonds. Difficile de trouver mieux à ce niveau de prix !

    • Dimensions et poids (790 g) très faibles
    • Bon rapport qualité / prix
    • Autonomie assez remarquable (+/- 11 heures)
    • Connectique correcte et stylet inclus
    • Clavier détachable (usage tablette) agréable à utiliser
    • Des performances en retrait, mais suffisantes pour un usage bureautique
    • Temps de recharge particulièrement long
    • Un écran de « seulement » 10,1 pouces
    • Pas de connectique USB Type-C
  2. Microsoft Surface Pro 2017 (12,3″, 770 g, 1000€)

    Il y a quelques années, Microsoft n’avait pas été pris au sérieux lorsqu’il avait évoqué son envie de proposer des machines sous son nom. Il a pourtant réussi son pari et la gamme Surface est reconnue pour la qualité de ses machines. Nous avons ici retenu le modèle Surface Pro, dans sa dernière version. Ce produit 2 en 1 intègre un écran 12,3 pouces en conservant un poids d’à peine 770 grammes ! Mieux, malgré sa compacité, il embarque des composants dernier cri : cela va du Core M au Core i7, le processeur est épaulé par de 4 à 16 Go de mémoire vive et le stockage est confié à des SSD de 128 Go à 1 To.

    Inutile de dire qu’avec un tel équipement on est bien préparé. Seule la partie graphique est en retrait puisque c’est le chip intégré Intel qui travaille. À l’usage, le Surface Pro est un modèle confortable. L’écran – tactile – est d’excellente facture et il est possible d’ajouter un clavier qui a récemment été repensé par Microsoft afin que la saisie soit plus agréable.

    Notons que les modèles jusqu’au Core i5 sont dépourvus de ventilateur : il n’y a donc plus aucune pièce mobile dans ces portables destinés aux globe-trotters (7 à 9 heures d’autonomie). Regrettons tout de même le coût élevé de la bête, le surcoût demandé pour le clavier détachable (indispensable) et le manque de connecteurs. Le prix de la miniaturisation.

    • Une finition exemplaire
    • Qualité remarquable de l’écran, tactile de surcroît
    • Clavier qui permet une saisie alerte
    • Puissance tout à fait convenable
    • Pas de ventilateur jusqu’au modèle i5
    • Coût élevé pour la puissance proposée
    • Clavier (149€) et stylet (99€) en supplément
    • Trop peu de connecteurs (1x mini-display port, 1x USB 3.0)
  3. Asus ROG FX503 (15,6", 2,3 kg, 1000€)

    Parallèlement à la gamme des Transformers, ASUS continue de faire évoluer ses portables « gamers » avec de nouveaux produits aux différences pour le moins subtiles et aux références extrêmement proches. Dans ces conditions, il n’est pas évident de faire son choix… même pour nous. Prenons l’exemple de notre ROG FX503 qui est depuis peu concurrencé par le ROG FX504 étrennant la 8e génération de processeurs Intel. Soyons clair : si vous tombez sur ce second modèle, vous pouvez y aller les yeux fermés. Nous gardons le FX503 pour ce guide car il est sensiblement moins cher.

    Facturé à moins de 1000 euros, le ROG FX503 représente un excellent compromis pour le « gamer » pas forcément très fortuné. De manière plus générale, c’est un portable très polyvalent qui convient à pratiquement toutes les situations… une fois son poids de 2,3 kg pris en considération. Son processeur i5 cadencé à 2,5 GHz et ses 8 Go de RAM conviennent à la majorité des scénarios alors que l’aspect jeu vidéo profite à plein régime de la GeForce GTX 1060.

    Certains critiqueront la définition d’image limitée au 1920×1080, mais dans les faits, cela reste parfaitement exploitable. Nous préférons souligner le traitement anti-reflets très efficace. Le stockage est confié à un SSD 128 Go véloce, épaulé par un disque dur 1 To pour les gros fichiers. Ce ROG FX503 est un modèle sérieux, sans réel point faible. Une valeur sûre.

    • Un portable bien pensé, bien construit
    • Intégration d’une GeForce GTX 1060, idéale pour le jeu vidéo
    • Des performances de haut niveau
    • Stockage confié au couple SSD 128 Go / HDD 1 To
    • Clavier ergonomique, à la frappe réussie
    • Définition d’image limitée au 1920x1080
    • Autonomie bien faible (+/- 4 heures)
    • Poids qui commence à compter (2,3 kg + 600 g d’alimentation)
  4. MSI GS65 Stealth Thin (15,6", 1,6 kg, 2200€)

    Autrefois, nous avions tendance à sélectionner des modèles 17 pouces pour le haut de gamme du portable « gamer ». Nous avons depuis changé notre fusil d’épaule afin de privilégier des produits plus transportables à la longévité plus intéressante. Ainsi, notre MSI GS65 Stealth Thin n’accuse que 1,6 kilogramme sur la balance : l’emmener avec soi ne nécessite donc plus une logistique démesurée ! Pour autant, il embarque tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un produit « gamer » haut de gamme. Son processeur est un i7 de 8e génération doté de 6 cœurs à 2,1 GHz. Il est épaulé par 16 Go de RAM et une GeForce GTX 1070 MaxQ.

    Dans les faits, cela se traduit par des performances de premier plan que l’on se focalise sur le jeu vidéo ou un usage professionnel : retouche photo ou compression vidéo ne lui font pas peur. Reste que le jeu vidéo est son usage premier avec un écran Full HD sans reflets, doté d’une dalle IPS à 144 Hz. Nous avons apprécié les bords très fins de cet écran, mais reconnaissons que la luminosité est en retrait.

    Autres points qui fâchent, l’absence de lecteur de cartes mémoire et la position « bizarre » du connecteur d’alimentation (sur la droite du portable). Sans surprise, l’autonomie est correcte (5-6 heures) dès lors qu’on reste sage (bureautique, surf, vidéo) et s’effondre en jeu vidéo (1h). S’il ne révolutionne pas le monde du portable, MSI propose un modèle remarquablement puissant et très bien pensé. Du bon travail.

    • Une bonne réserve de puissance côté processeur
    • Bon compromis prix / puissance côté carte graphique
    • Écran doté d’une dalle IPS à 144 Hz
    • Clavier rétroéclairé de bonne facture, signé SteelSeries
    • Rapport qualité / prix convenable
    • Poids très faible pour sa catégorie (1,6 kg)
    • Brique d’alimentation légère et de petite taille
    • Deux emplacements mémoire, mais tous occupés
    • Luminosité de la dalle IPS un peu faible
    • Autonomie très faible en jeu vidéo (1h tout juste)
    • Pas de lecteur de cartes mémoires
    • Mauvais placement du port d’alimentation
  5. Apple MacBook Pro Touch (13,3", 1,37 kg, 2100€)

    Difficile de clore une sélection de portables sans faire au moins un petit tour chez Apple. Sur BeGeek, nous sommes davantage Windows que Mac OS, mais cela ne doit évidemment pas nous empêcher de traiter du cas des MacBook Pro, d’autant qu’il y a d’excellents modèles dans le lot. La récente gamme des portables dotés de la fameuse « touch bar » en est un excellent exemple. Nous avons donc jeté notre dévolu sur le modèle Core i5-7264U et son écran de 13,3 pouces de diagonale. Attention, Apple oblige, la tarification du produit est sans commune mesure avec ce que l’on trouve côté Windows : notre MacBook est effectivement facturé un peu plus de 2000 euros.

    Difficile de justifier un tel positionnement tarifaire, mais force est de reconnaître qu’une fois encore les ingénieurs d’Apple ont fait de l’excellent travail. L’intégration des composants est remarquable et la finition du produit, un modèle du genre. Les performances n’ont rien d’exceptionnel, mais le MacBook Pro Touch se situe dans la moyenne des portables équipés de manière équivalente. En revanche, mention spéciale pour l’autonomie qui atteint 13 heures alors que le portable fait moins de 1,4 kg. Enfin, la fameuse « touch bar » vient compléter le clavier, mais peut aussi intégrer les contrôles d’un iPhone si celui-ci est à proximité : très pratique. Reste que compte tenu du prix, on est un peu déçu de voir un écran légèrement inférieur à celui des précédents MacBook : rien de dramatique heureusement.

    • Excellente qualité de fabrication, finitions parfaites
    • Des performances dans la moyenne haute
    • Excellente autonomie (plus de 9h)
    • On choisit une machine Apple pour Mac OS
    • Solution graphique Intel HD
    • La qualité Apple se paye au prix fort

Newsletter Begeek


Recevez le meilleur de Begeek sélectionné par la rédaction.


Recevez chaque jour notre sélection de bons plans !

Contenu sponsorisé