Clicky

Action Cams : les 5 meilleures au banc d’essai

Par Lionel,  publié le 27 novembre 2018 à 15h30, modifié le 4 décembre 2018 à 14h43.
Top du Top
GoPro HERO7 Black
  • Une caméra particulièrement robuste et étanche jusqu’à 10 m
  • Des réglages et des options en pagaille
  • Qualité d’image remarquable, même en 4K 60 ips
  • Encore des progrès en matière de stabilisation (HyperSmooth)
  • Interface ergonomique sur l’écran et sur l’application smartphone
Coup de coeur
Olympus TG-Tracker
  • Une action-cam qui résiste à tout… ou presque
  • Nombreux réglages et captation en 4K 30 ips
  • Stabilisation particulièrement efficace
  • Écran de petite taille mais très lisible
  • Autonomie relativement confortable (90 mn)
Qualité / Prix
YI Technology 4K+
  • Captation 4K / 60 ips de qualité pour pas (trop) cher
  • Une très belle image (photo ou vidéo)
  • Excellente fonction de stabilisation
  • Interface aussi agréable que simple d’accès
  • De options de réglages en pagaille
  • Application smartphone bien pratique

Du saut record de Felix Baumgartner aux exploits plus anodins des sportifs du dimanche, les action cams connaissent un succès qui ne se dément pas. La marque historique – GoPro – est-elle toujours à la pointe ? Que vaut la concurrence ?

En juillet dernier, GoPro s’est félicité d’avoir franchi le cap des 30 millions de caméras vendues. Un chiffre impressionnant sachant que le constructeur ne propose que des action cams, ces petites caméras destinées à enregistrer les exploits sportifs de ses utilisateurs. Auparavant seul sur un marché qu’il a fait naître, l’Américain doit maintenant faire avec une concurrence plus féroce.

TomTom, Olympus, Sony, YI, voici quelques-uns des plus actifs sur ce marché certes de petite taille, mais qui peut rapporter gros. GoPro ne reste pas inactif et commercialise régulièrement de nouveaux produits afin de se démarquer… mais reste sensiblement plus cher que ses concurrents, surtout lorsque ceux-ci viennent de Chine comme YI.

Nous n’avons retenu que cinq caméras pour cette sélection aussi, certains modèles intéressants brillent par leur absence. Reste que « nos » cinq caméras ne vous décevront et nous permettent de couvrir la plupart des usages / des profils : de la petite caméra à bas coût au modèle le plus ambitieux sur 360° en passant par l’antichoc ou la 4K à prix raisonnable, il y a en pour tous les goûts.

Les meilleures action cams (poids, prix)

  1. GoPro Fusion (220g, 700€)
  2. GoPro HERO7 Black (116g, 430€)
  3. Olympus TG-Tracker (180g, 200€)
  4. YI Technology 4K+ (93g, 300€)
  5. YI Technology Lite (72g, 100€)
  1. GoPro Fusion (220g, 700€)

    À tout seigneur tout honneur, notre sélection débute avec la société qui a fait naître le concept même d’action cam, à savoir GoPro. Aujourd’hui encore, plus de neuf ans après la commercialisation du premier modèle, GoPro reste leader sur le marché et, bien souvent, les innovations viennent de lui. Ces derniers temps, il a toutefois eu tendance à être pris de vitesse aussi, pour revenir très fort, le constructeur nous propose la GoPro Fusion, un modèle capable d’enregistrer sur 360° – des vidéos « sphériques » donc – aussi bien en 3K à 60 images par seconde qu’en 5,2K à « seulement » 30 ips.

    La caractéristique principale de cette Fusion est donc l’enregistrement sur 360° que GoPro autorise via la juxtaposition – dos-à-dos – de deux caméras HERO5 et la présence de deux cartes MicroSD afin d’enregistrer en simultané les deux « images ». Attention cependant, les deux cartes doivent être rigoureusement identiques pour que cela fonctionne. Mais ensuite, quel bonheur : la qualité d’image est remarquable et le léger décalage entre les deux optiques permet un recouvrement de quelques degrés, suffisants pour une juxtaposition parfaite des images par la caméra.

    L’exploitation et le montage des vidéos sont simplifiés par le logiciel Fusion Studio – et les plugins Adobe Premier / After Effects – mais reconnaissons qu’il faut s’investir pour aboutir à un résultat probant. Ce n’est cependant pas de la faute de GoPro qui fait le maximum pour rendre la chose accessible au plus grand nombre. Soulignons que par ailleurs, la Fusion est une action cam d’excellente facture qui dispose d’une stabilisation électronique remarquable. Reste la douloureuse : à plus ou moins 700 euros, la Fusion ne s’adresse évidemment pas à tout le monde.

    • Conception générale et qualité de finition
    • Étanche jusqu’à 5m sans boîtier additionnel
    • Qualité des images et nombreuses options de captation
    • Capable de filmer en 5,2K 30 ips ou 3K 60 ips
    • Stabilisation d’excellente facture
    • Logiciel Fusion Studio riche et accessible
    • Autonomie en retrait (tout juste une heure)
    • Besoin de deux cartes MicroSD rigoureusement identiques
    • Exploitation des vidéos 360° pas toujours évidente
  2. GoPro HERO7 Black (116g, 430€)

    Un an après la sortie de la HERO6 Black, GoPro fait évoluer son modèle le plus haut de gamme. Nous parlons bien d’évolution et non de révolution tant la nouvelle cam ressemble à sa grande sœur. Esthétiquement tout d’abord, les boîtiers se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Même chose dans les entrailles des caméras puisque GoPro adopte le même processeur (le GP1) et un capteur identique de 12 mégapixels. Il ne faut toutefois pas croire que GoPro nous propose un copier / coller de son précédent modèle.

    Simplement, les nouveautés se retrouvent plutôt du côté des fonctionnalités logicielles. Ainsi, il est question de proposer une stabilisation électronique plus efficace baptisée HyperSmooth. Le résultat est impressionnant et supprime presque totalement les petits à-coups que l’on observe souvent à vélo ou à skis. Notons également la présence d’un mode de distorsion temporelle baptisé TimeWarp et qui permet d’aller plus loin que les simples vidéos en accéléré. Ces nouveautés font la différence avec la concurrence qui reste généralement plus sage.

    Bien sûr, cela ne serait pas très utile si la HERO7 Black ne proposait pas une qualité d’image remarquable et une automatisation des réglages très pratique. L’interface tactile souffre certes de la taille de l’écran (seulement 1,95 pouces), mais reste agréable à manipuler. On profite pleinement du 4K en 60 ips d’autant que la caméra est très résistante et supporte une immersion jusqu’à 10 mètres sans caisson additionnel. GoPro n’est plus seul sur le marché, mais il dispose encore de nombreux atouts. Seule critique, un coût élevé.

    • Une caméra particulièrement robuste et étanche jusqu’à 10 m
    • Des réglages et des options en pagaille
    • Qualité d’image remarquable, même en 4K 60 ips
    • Encore des progrès en matière de stabilisation (HyperSmooth)
    • Interface ergonomique sur l’écran et sur l’application smartphone
    • Petits soucis de connexion avec l’application Android
    • Écran tactile de petite taille, pas toujours pratique
    • Coût élevé quoique justifié
  3. Olympus TG-Tracker (180g, 200€)

    Marque connue et reconnue dans le domaine de la photo, Olympus délivre avec la TG-Tracker sa toute première action-cam. Un produit qui se distingue tout d’abord une esthétique très éloignée des produits concurrents. L’explication n’est pas à chercher bien loin : la TG-Tracker est un modèle casse-cou qu’Olympus certifie capable de résister à des températures allant jusqu’à -10°C, une immersion jusqu’à 30 mètres de profondeur, des chutes de 2,10 mètres et un écrasement jusqu’à 100 kilogrammes : autant dire que vous vous arrêterez avant cette caméra !

    Cette forme particulière a poussé Olympus à revoir la position de l’écran. De petite taille, celui-ci reste tactile et suffisamment réactif pour proposer une navigation agréable. En revanche, s’il est bien orientable à 180° horizontalement, nous regrettons qu’il ne soit pas possible de l’incliner : cela aurait aidé le cadrage et la lisibilité. Côté captation, Olympus a bien fait les choses avec une définition qui peut monter jusqu’au 4K en 30 ips ou se limiter au 1080p (jusqu’à 60 ips) voire au 720p (jusqu’à 240 ips). Un petit regret en revanche car la qualité d’image n’est pas au niveau de la concurrence. Cela reste correcte, mais en 1080p, la YI Lite fait mieux pour moins cher : le prix à payer pour un modèle à toute épreuve.

    En définitive, la TG-Tracker n’est clairement pas une action-cam comme les autres et elle se destine plutôt aux utilisateurs « extrêmes », ceux pour qui l’étanchéité ou la résistance d’une GoPro est insuffisante. Il faut se contenter d’une image correcte, mais on profite en revanche d’une excellente stabilisation et de la présence d’une torche relativement puissante… le tout pour un prix très modeste.

    • Une action-cam qui résiste à tout… ou presque
    • Nombreux réglages et captation en 4K 30 ips
    • Stabilisation particulièrement efficace
    • Écran de petite taille mais très lisible
    • Autonomie relativement confortable (90 mn)
    • Qualité d’image en retrait
    • Écran orientable seulement à l’horizontale
  4. YI Technology 4K+ (93g, 300€)

    YI Technology est aujourd’hui le plus connu et le plus dynamique des concurrents de GoPro. « Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années » disait Corneille. Une affirmation que l’on peut sans hésiter associer au constructeur chinois. En l’espace de quelques mois et via une série de produits de qualité, YI Technology s’est forgé une solide réputation que la 4K+ ne vient pas ternir le moins du monde.

    Sans surprise, il s’agit d’une évolution en douceur de la 4K avec, en nouveauté principale, le passage à une captation 4K en 60 images par seconde. Une première à ce niveau de prix et, en réalité, une première tout court à la sortie de la petite cam, il y a un peu plus d’un an. Mieux, cette captation se fait de fort belle manière grâce à un capteur 12 mégapixels capable de jolies choses : le niveau de détails, le piqué et le contraste sont excellents. De plus, l’ensemble des réglages et des options (particulièrement nombreux) se fait très simplement via l’interface logicielle, en très bon français. YI Technology met également à disposition une application smartphone très complète et la liaison avec l’action cam se fait le plus simplement du monde.

    Enfin, concluons en évoquant l’excellence de la stabilisation d’image et quelques lacunes : la YI 4K+ n’est de base ni étanche, ni antichoc et la captation audio n’est guère convaincante. Heureusement, la prise USB Type-C permet de brancher un microphone externe sans trop grever le prix d’une action cam très bon marché eu égard de ses capacités. Un produit remarquable.

    • Captation 4K / 60 ips de qualité pour pas (trop) cher
    • Une très belle image (photo ou vidéo)
    • Excellente fonction de stabilisation
    • Interface aussi agréable que simple d’accès
    • De options de réglages en pagaille
    • Application smartphone bien pratique
    • Autonomie un peu faible (1h en 4K / 60 ips)
    • Captation sonore en retrait
    • Ni étanche, ni résistante aux chocs sans boîtier de protection
  5. YI Technology Lite (72g, 100€)

    Conscient que pour beaucoup d’utilisateurs, il est impossible de dépenser 300 ou 400 euros dans une action cam, le YI Technology s’est mis en tête de reprendre le concept de sa 4K+ en la simplifiant au maximum et en limitant ses prestations. En apparence, La Lite est donc très proche de sa grande sœur avec des dimensions identiques… si ce n’est le poids inférieur d’un peu plus de 20 grammes.

    Particulièrement compacte, cette petite action cam mise aussi beaucoup sur sa simplicité d’utilisation. Elle s’appuie pour cela sur un petit écran tactile de 2 pouces. Réactif, il permet d’accéder à tous les réglages, toutes les options et ils sont nombreux. On peut ainsi opter pour un enregistrement en 4K limité à 20 images par seconde ou se tourner vers le 1080p en 30/60 images par secondes voire le 720p en 30/60/120. Son capteur 16 mégapixels fait du très bon travail et autorise une captation très précise avec un piqué convaincant.

    Pour ne rien gâcher, YI Technology a gardé son stabilisateur d’image et proposé diverses options de réglage des blancs ou de la luminosité par exemple. Son interface en bon français simplifie encore les choses et une application smartphone permet de profiter de sa caméra « à distance » tout en ajoutant quelques options destinées aux réseaux sociaux. Enfin, l’autonomie d’un peu plus de deux heures permet de filmer sans retenu.

    • Prix plancher sans rogner sur la qualité
    • Interface agréable via écran tactile
    • Très simple d’usage sans rogner sur les options
    • Jolie qualité d’image en 1080p
    • Le 4K limité à 20 images par secondes
    • Pas de contrôle vocal
    • Ni étanche, ni résistante aux chocs sans boîtier de protection

Conclusion

Notre ambition de retenir des action cams aux profils très différents rend difficile la composition d’un podium et la nomination d’un « vainqueur ». Ainsi, la YI Lite est un très agréable petit modèle permettant de filmer pour moins de 100 euros quand la GoPro Fusion impressionne avec ses captures sur 360°. Nous avons toutefois une préférence pour la GoPro HERO7 Black « bien sous tous rapports » et, plus encore, pour l’Olympus TG-Tracker et sa résistance. Si nous ne devions en garder qu’une, ce serait toutefois la YI 4K+ qui allie performances, ergonomie et prix contenu.

Newsletter Begeek


Recevez le meilleur de Begeek sélectionné par la rédaction.


Recevez chaque jour notre sélection de bons plans !