Clicky



Bons Plans

Une Google Car arrêtée par la police pour sa vitesse trop basse

Publié le

Une Google Car a été contrôlé par un policier dans la Silicon Valley car elle ralentissait toute la circulation.

Les policiers vont-ils bientôt devoir se lancer dans des courses-poursuites contre des véhicules sans conducteur ?

En attendant, c’est surtout la relative lenteur des voitures de Google qui semble poser problème, car une Google Car a été arrêté dans la Silicon Valley, car elle ne roulait pas assez vite.

Google s’amuse du contrôle policier

C’est via un message posté sur Google + (enfin un truc cool sur Google Plus diront les mauvaises langues) que l’équipe en charge du projet de voiture sans conducteur de la firme de Mountain View s’est amusée de l’anecdote.

Tout commence alors qu’un policier remarque une longue file de véhicules bloqués derrière une petite voiture roulant très lentement. La Google, Car qui ralentit tout le trafic roule a 24 miles par heure dans une voie où la vitesse maximale est limitée à 35 miles par heure. Le policier contraint alors le véhicule à s’arrêter et remarque très vite qu’il a affaire à une voiture sans conducteur de Google avec, sur le siège passager, l’un des ingénieurs de la firme.

Pas d’infraction constatée par le policier

Le policier à moto n’a donc aucune raison de verbaliser le véhicule, car en Californie, les véhicules autonomes sont autorisés à circuler sur les voies limitées à 35mph. Google a fait le choix de la faire circuler 10mph moins vite pour ne pas effrayer les passants.

Google développe son projet de voiture autonome depuis six années maintenant et si la Google Car a connu 11 accidents sans gravité sur plus de 2,7 millions de kilomètres parcourus, la firme est fière d’annoncer qu’aucune contravention n’a été dressée contre l’une de ses voitures sans conducteur.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform