Clicky



Bons Plans

Uber ne veut plus dépendre de Google Maps

Publié le

Uber, la société spécialisée dans les véhicules de transport avec chauffeurs, vient d’annoncer qu’elle veut créer son propre outil de cartographie mondiale pour s’émanciper de Google Maps.

Uber ne veut plus utiliser les cartes de Google Maps sur lesquelles sont basés les services qu’elle offre. La société américaine a donc décidé de développer son propre outil de cartographie et, pour cela, elle serait prête à investir 500 millions de dollars. Une étape qui serait incontournable pour poursuivre son développement.

Uber va développer son outil de cartographie mondiale

Afin de poursuivre son développement, Uber ne veut plus dépendre de Google Maps. Actuellement, les chauffeurs qui travaillent pour la société américaine de VTC se servent du service de cartographie de Google mais la firme de Mountain View a augmenté ses tarifs et ce n’est pas vraiment du goût d’Uber qui cherche maintenant à s’émanciper. En outre, Google Maps manquerait de précision dans certaines régions du monde, rendant le travail des chauffeurs de ces pays plus difficiles. « La précision des cartes est au cœur de notre service et constitue la colonne vertébrale de notre activité » indiquait Brian McClendon, un expert en cartographie numérique au sein d’Uber, débauché de Google Maps.

Selon le « Financial Times », Uber aurait déjà commencé le travail, ses véhicules spécialisés sillonneraient déjà les Etats-Unis et le Mexique. Mais l’ambition d’Uber ne finit pas là, l’entreprise américaine compte bien développer son outil afin de couvrir le monde entier.

Disponible dans plus de 60 pays

Bien qu’Uber ait souvent dû faire face à la polémique, l’application ne recense pas moins de deux milliards de courses et est disponible dans plus de 60 pays et 500 villes. Elle avait déjà commencé à investir dans le domaine de la cartographie en s’offrant une partie de Bing Maps ainsi que la startup DeCarta, spécialisée dans la cartographie.

Enfin, Uber a tout récemment signé un partenariat avec DigitalGlobe, une société spécialisée dans l’imagerie spatiale, afin qu’elle lui fournisse des images en haute résolution pour améliorer ses cartes.

Source : lefigaro.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform