Clicky



Bons Plans

TalkTalk victime d’un piratage de grande ampleur

Publié le
Photo d'illustration. Un pirate informatique.

L'opérateur télécom britannique TalkTalk a annoncé avoir été victime d'un piratage très grave. Les hackers se seraient emparés des données de 4 millions d'utilisateurs.

L’entreprise TalkTalk a été victime d’un piratage qui concernerait les données de ses 4 millions de clients. C’est la société elle-même qui a annoncé cet incident un peu plus tôt dans la semaine. Ce serait la troisième fois cette année que l’opérateur aurait été la cible d’une cyberattaque.

TalkTalk : les données de 4 millions de clients dérobées

L’opérateur télécom TalkTalk propose des services de téléphonie fixe et mobile, de télévision et d’internet en Grande Bretagne. Vendredi dernier, la société annonçait avoir été victime de hackers, les données personnelles de 4 millions de clients auraient été touchées. “Il y a un risque que l’ensemble des données personnelles de nos clients aient été consultées“, déclarait la directrice générale, Dido Harding, à la BBC.

Les données piratées incluent les coordonnées bancaires, le nom ainsi que l’adresse des clients de la société britannique. La division des cybercrimes de la police de Londres a donc ouvert une enquête. Elle indiquait être “au courant de spéculations sur les auteurs présumés“. Selon Adrian Culley, un enquêteur ayant appartenu à cette unité de Scotland Yard, les auteurs de la cyberattaque “prétendent être en Russie et être un groupe djihadiste cyber-islamiste“.

TalkTalk déjà victime de hackers cette année

Ce n’est pas la première fois que des hackers se seraient attaqués à l’entreprise britannique cette année. En effet, en août des pirates informatiques avaient attaqué son site et en février des clients avaient été victimes d’escrocs se faisant passer pour la compagnie afin de récupérer leurs données personnelles.

D’après The Register, l’entreprise ne respecterait pas le standard PCI DSS qui établit les normes de protection des données bancaires. Cependant il semblerait que les hackers n’aient pas pu exploiter les données bancaires dérobées car une demande de rançon aurait été remise à la société selon CNN, les auteurs de la cyberattaque préférant faire du chantage à la compagnie.

Source : lesechos.fr
Crédits Photos : Shutterstock.com
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform