Clicky



Bons Plans

Six : History s’essaie à la série contemporaine, notre avis sur le pilote

Publié le | Modifié le

Avec Six, History oublie un peu ses fameux Vikings pour s'intéresser à des Navy Seals bien plus modernes, mais le premier épisode peine à convaincre.

Surtout connue pour ses séries historiques provenant du passé, à commencer par Vikings dont la saison 4 arrive bientôt à son terme, la chaîne History a décidé de prendre un risque avec Six. Composée de 8 épisodes, la mini série militaire tourne autour d’une équipe de Navy Seal et s’inspire de faits réels se déroulant à notre époque. Un choix qui pourrait donc attirer les adeptes de Strike Back, Band of Brothers et autres Generation Kill. Sauf que pour le moment, le premier épisode de Six ne fait aussi bien qu’aucune de ces séries dans aucun domaine.

Six, Six Six (The Number of the Beast)

Le scénario de Six n’est sans surprise pas bien épais pour le moment. Dans les grandes lignes, l’intrigue suit l’équipe Navy Seal Six qui va tenter d’aller libérer son ancien chef, Richard “Rip” Taggart” (Walton Goggins), retenu prisonnier par Boko Haram au Nigeria.

Bref, jusqu’ici un classique scénario de sauvetage avec une petite touche d’intrigue (que nous ne révélerons pas) et tous les poncifs du genre, à base de bratata sur les vilains ennemis anonymes et de camaraderie entre soldats malgré les difficultés personnelles.

Cela dit, et même si l’on n’échappe pas aux clichés d’oeuvres américaines sur leurs soldats (virilité débordante, religion, humour douteux…etc.), Six propose des personnages aux caractères bien trempés et assurément pas blancs comme neige dans leur comportement personnel et professionnel. Très rapidement la majorité des personnages principaux révèlent des traits de personnalité qui en font presque des anti-héros, ce qui permet d’échapper un peu au classique syndrome des soldats purs qui luttent contre un ennemi diabolique pour sauver le monde libre.

Mi-saison 2016/2017 : les nouvelles séries prometteuses à commencer

Malheureusement, cela empêche dans le même temps de s’attacher à eux. Il n’est ainsi pas gagné que le spectateur soit vraiment impacté par l’éventuelle mort de l’un d’entre eux dans les prochains épisodes. De plus, tout ce que fait Six dans ce pilote s’avère juste moyen.

Qu’il s’agisse des scènes d’action avec ses effets spéciaux mitigés ou des scènes plus calmes avec ses dialogues bateau voire ses passages en famille assez balourds, le show ne fait jamais aussi bien que les séries cités précédemment. Les acteurs (Barry Sloane, Juan Pablo Raba, Kyle Schmid…) sont à la limite de l’interchangeable et la réalisation de Lesli Linka Glatter (qui se charge des deux premiers épisodes) ne brille que rarement.

Six : notre avis

Six s’avère tout juste passable et nous continuerons à regarder le show simplement par curiosité concernant sa possible montée en puissance et par intérêt pour le genre. Mais si vous recherchez une série militaire pleine d’action épique, de dialogues qui font mouche et de vraie camaraderie qui fonctionne, tournez-vous plutôt vers Strike Back. Si vous recherchez une série qui traite avec justesse et talent de l’horreur de la guerre, foncez plutôt vers Band of Brothers. Et si vous recherchez quelque chose de plus centré sur la tactique et la complexité d’une opération militaire, c’est Generation Kill qu’il vous faut.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform