Clicky



Bons Plans

Selon le fondateur d’Epic Games Microsoft veut monopoliser le jeu PC

Publié le
Campus Microsoft de Washington Campus Microsoft de Washington

Selon le patron d'Epic Games, Microsoft se dirige vers une monopolisation du marché du jeu PC avec sa Plateforme Universelle Windows.

Tim Sweeney, le fondateur d’Epic Games, à l’origine de la licence « Gears of War », attaque Microsoft et sa Universal Windows Platform aujourd’hui dans une tribune dans le quotidien anglais « The Guardian ». Pour lui, la firme de Redmond chercherait à monopoliser le marché des jeux PC.

Le fondateur d’Epic Games attaque Microsoft

Microsoft a mis en place une plateforme pour le développement d’applications Windows 10, baptisée Universal Windows Platform, permettant aux développeurs de concevoir des applications qui seront compatibles avec tous les supports équipés de l’OS Windows 10.

Si l’intention est bonne, le problème est que ces applications ne pourront être distribuées que via le Windows Store. La firme de Redmond deviendrait ainsi la seule à pouvoir distribuer ce genre de produits. Pour Tim Sweeney, cela revient à rendre UWP obligatoire pour développer un jeu sur PC. Toute la chaine, depuis les développeurs jusqu’aux distributeurs, en passant par les joueurs, se retrouverait dans une situation fermée. Selon lui, « Microsoft agit à l’encontre de l’industrie du PC toute entière, ce qui inclut les consommateurs (et les joueurs en particulier), les développeurs de logiciels comme Epic Games, les éditeurs comme EA et Activision et les distributeurs comme Valve et GOG« .

Un système trop fermé selon Sweeney

« Le cœur du problème est que la géniale nouvelle “plateforme universelle Windows” est verrouillée, et par défaut, il est impossible de télécharger des applications universelles depuis les sites des éditeurs et des développeurs afin de les installer, de les mettre à jour, et d’en faire le commerce à l’extérieur du Windows Store« , ajoutait Tim Sweeney.

D’après lui, les autres plateformes de distribution de jeux, telles que GOG ou Steam par exemple, se retrouveraient lésées. Il n’est clairement pas contre l’idée que Microsoft ait sa propre plateforme de distribution mais le groupe devrait rendre disponible les applications universelles sur les autres également.

Déjà accusé par le passé ou plus récemment, avec l’installation de Windows 10, de forcer les utilisateurs à utiliser ses produits, les propos de Sweeeney ne vont pas redorer le blason de Microsoft.

Crédits Photos : Flickr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform