Clicky



Bons Plans

Un requin incroyable a été découvert au large de l’Amérique centrale

Publié le
Le "requin-ninja" phosphorescent - capture d'écran d'une vidéo YouTube

Des chercheurs américains ont annoncé la découverte d'une nouvelle espèce de requin à la particularité étonnante. Il vit dans les profondeurs de l'océan Pacifique et sa peau est phosphorescente.

Des scientifiques viennent de faire une découverte peu banale dans les profondeurs de l’océan Pacifique, au large des côtes de l’Amérique centrale. Ils ont en effet mis au jour une espèce de requins dont la peau de ses spécimens est capable de briller dans le noir. Le squale aurait acquis cette particularité pour mieux se confondre dans cet environnement sans lumière.

Découverte du “requin-lanterne ninja” qui brille dans le noir

Finalement on connait très peu les espèces marines qui peuplent le fond des océans car explorer à de telles profondeurs requiert du matériel et des techniques très évolués. Cette nouvelle espèce de requins, dont les spécimens mesurent à peine 50 centimètres, a été découverte à plus de 1000 mètres de profondeur au large des côtes Pacifiques de l’Amérique centrale.

Cette espèce est très originale, sa peau de couleur noir très profond possède la particularité de pouvoir briller dans le noir. Ce requin phosphorescent peut ainsi mieux se confondre dans son milieu de vie qui ne reçoit que très peu de lumière. Cela lui permet d’échapper aux prédateurs et d’attaquer ses proies par surprise. Ce serait les cousins d’une des chercheuses qui lui aurait inspiré le nom de “ninja lanternshark” ou “requin-ninja” phosphorescent.

Un nom scientifique inspiré du film “Les dents de la Mer”

Cette nouvelle espèce de requins a toutefois un nom latin comme le veut la science, les chercheurs l’ont ainsi baptisé “Etmopterus bencheyi”. Ce nom est inspiré de Peter Benchley, l’auteur du livre “Jaws” (Les Dents de la Mer), adapté au cinéma par Steven Spielberg.

Beaucoup d’espèces de squales restent à découvrir selon Dave Ebert, directeur de recherche au sein du PSRC (Pacific Shark Research Center), le Centre de recherche sur les requins du Pacifique, en Californie. “Environ 20% des espèces de requins ont été découverte durant les 10 dernières années“, déclarait-il, en ajoutant : “Toutes mes recherches concernent les requins oubliés“.

Source : 20minutes.fr
Crédits Photos : YouTube
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform