Clicky



Bons Plans

PS4 Pro ou Xbox Scorpio ? En fait aucune des deux…

Publié le
La PS4 Pro

Toute la presse spécialisée s’est emballée cette semaine sur l’arrivée potentielle d’une PS5 en 2018, estimant que la PS4 Pro ne ferait pas le poids face à la Xbox Scorpio de Microsoft, mais qu’en pensent les premiers intéressés : les consommateurs ?

Beaucoup pronostiquaient une rude bataille, voire la contre-offensive de Microsoft contre Sony (dont la PS4 se vend deux fois mieux que la Xbox One), avec l’arrivée du Project Scorpio. Cette semaine de nombreux sites web s’inquiétant de la faiblesse de la dernière-née de Sony, la PS4 Pro lancée en novembre dernier face à la Xbox Scorpio, estimaient que le lancement d’une PS5 était obligatoire pour lutter contre les impressionnantes caractéristiques de la console de Microsoft, permettant de jouer notamment en 4K nativement.

Alors PS4 Pro ou Xbox Scorpio dans vos prochains achats ?

Les consommateurs semblent dire ni l’un, ni l’autre, car d’après une récente étude, ces derniers ne sont pas prêts à remettre la main au portefeuille, alors que les versions actuelles sont à peine à la moitié de leur durée de vie. De plus, dans une grande majorité, le consommateur type n’a entendu parler ni de l’une, ni de l’autre…

D’après l’étude de Nielsen Games, effectuée sur un échantillon de 2000 joueurs, dans un rapport équitable entre homme et femme, à peine 15 % des personnes sondées comptent investir dans l’achat d’une PS4 Pro et seuls 13 %, à se laisser tenter par la Xbox Scorpio.

Des consoles méconnues du grand public

Toujours dans cette étude, les joueurs qui ne sont pas tous des “hardcore gamer” en quête de la moindre actualité sur le sujet, seuls 27 % d’entre eux ont entendu parler de la PS4 Pro malgré une sortie au mois de novembre dernier. Pour la Xbox Scorpio, ce chiffre tombe même à 14 %, ce que l’on peut pardonner puisque la console n’est pas encore sortie. On voit donc que le joueur lambda sur console ou sur mobile, n’éprouve pas un besoin viscéral de faire l’acquisition des dernières nées de Microsoft ou de Sony.

Un avis que semble aussi partager des professionnels puisqu’une enquête réalisée lors de la Game Developers Conference montrait que les studios étaient assez indécis sur l’avenir des deux consoles : 36 % annonçaient un « avis neutre », 41 % étaient même « sceptiques »

Microsoft et Sony semblent avoir voulu évoluer trop vite dans leurs courses à la performance et les consommateurs ne suivent pas la cadence visiblement, car ils n’éprouvent pas un besoin vital de repasser à la caisse pour disposer d’une nouvelle console uniquement sur l’argument de la performance. La preuve en est, la Switch cartonne car elle offre précisément une autre manière de jouer en dehors des schémas traditionnels.

Crédits Photos : Photo presse / Sony-PlayStation
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform