Clicky



Bons Plans

Quand la police de Philadelphie maquille ses voitures en Google Car

Publié le | Modifié le
La fausse Google Car utilisée par la Police de Philadelphie.

Pour détecter les voitures volées, les policiers de la ville de Philadelphie ont maquillé un de leurs véhicules en Google Car. Une utilisation de la marque qui n’a pas du tout plus à Mountain View.

Croiser une Google Car, c’est toujours un petit évènement dans la vie des geeks qui nous sommes ! Mais pour les habitants de Philadelphie, cette rencontre pourrait ne pas être aussi fun qu’on le pense. Les policiers de la ville de la ville américaine ont en effet fait le choix de maquiller une de leurs voitures de patrouille en Google Car pour surveiller les rues de la ville en toute discrétion !

De simples autocollants pour maquiller la voiture de la police

C’est un twittos du nom de Matt Blaze qui a été le premier à remarquer la supercherie avant que l’affaire ne soit reprise par le site Motherboard. L’homme, professeur d’université de son état, remarque une voiture affublée d’autocollant Google Maps dans un tunnel de la ville.

Curieux, il s’approche et remarque très vite deux détails trahissant l’origine réelle du véhicule. Le premier, une vignette placée sous le pare-brise qui indiquait son appartenance au Philadelphia Office of Fleet Management, le bureau en charge de la gestion des véhicules appartenant à la municipalité de la ville.

Un véhicule pour repérer les voitures volées

Deuxième détail, la présence sur le toit du véhicule d’un ELSAG MPH-900, un appareil qui permet de lire les plaques d’immatriculation des voitures qui passent dans son champ de vision. Le but de ce dispositif selon la municipalité est de pouvoir traquer les voitures volées sans se faire repérer à cause du lecteur de plaque qui doit impérativement être placé en dehors de l’habitacle.

Quoi qu’il en soit, l’utilisation du logo Google Maps a fait grincer quelques dents, en particulier à Mountain View où on s’est étonné de cette utilisation sans autorisation préalable. Google a indiqué qu’une enquête pour reproduction illégale de sa marque avait été ouverte. Il faut bien dire que le géant américain n’a pas forcément besoin d’une nouvelle polémique sous fond de respect de la vie privée des citoyens !

Crédits Photos : Capture Twitter @mattblaze
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform