Clicky



Bons Plans

Perquisition chez LG dans l’affaire de sabotage des appareils Samsung

Publié le

La police sud-coréenne a mené des perquisitions chez LG afin de trouver des preuves dans l’affaire de sabotage des lave-linge.

Après les récentes affaires de piratage en entre Sony et la Corée du Nord, c’est désormais une sombre histoire de sabotage qui agite le secteur high-tech et notamment celui de l’électroménager. Les deux géants sud-coréens, LG et Samsung sont en effet en guerre ouverte concernant une affaire de destruction des lave-linges Samsung par les dirigeants de LG en marge de l’IFA 2014.

Retour sur une affaire dont le dernier rebondissement est une perquisition chez LG de la part de la police sud-coréenne à Séoul.

LG détruit les lave-linge Samsung

Cette histoire de sabotage se serait déroulée en marge du salon IFA de Berlin. Un salon où les plus grandes sociétés du domaine des nouvelles technologies sont présentes pour présenter leurs dernières nouveautés, notamment en matière d’électroménager. Un salon crucial puisque c’est le plus évènement du genre en Europe.

Peu avant le salon, des hauts responsables de LG, parmi lesquels le président du département électroménager Jo Seong-Jin, se seraient rendus dans deux des plus grandes boutiques d’appareils électroménagers de Berlin afin de vandaliser les appareils de son concurrent Samsung. Les hommes auraient été filmés par les caméras de surveillances des magasins alors qu’ils détruisaient sciemment les charnières des portes des lave-linge de la marque Samsung.

Perquisition de la police sud-coréenne chez LG

Des accusations qui ont amené la police sud-coréenne à effectuer des perquisitions au siège de LG à Séoul mais également dans son usine de Changwon. Les enquêteurs seraient repartis avec des documents et des disques durs qui permettront peut-être de faire la lumière sur toute cette histoire.

Samsung déplore que « La société en question a non seulement terni l’image de la marque Samsung mais également celle des employés de Samsung, en lançant des accusations diffamatoires sur le fait que nos machines à laver seraient défectueuses », de son côté, LG a répondu de manière assez perturbantes en déclarant dans un communiqué « les machines à laver d’une certaine compagnie semblent dotées de charnières bien plus fragiles que celles d’autres entreprises ». Nous n’en sommes apparemment qu’au début d’une affaire qui risque de durer dans le temps.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform